Glonville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Glanville.

Glonville
Glonville
Vue générale, en venant de Fontenoy-la-Joûte.
Blason de Glonville
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Lunéville
Canton Baccarat
Intercommunalité Communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat
Maire
Mandat
Marie-Lucie Henry
2014-2020
Code postal 54122
Code commune 54229
Démographie
Population
municipale
353 hab. (2016 en augmentation de 1,73 % par rapport à 2011)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 29″ nord, 6° 41′ 28″ est
Altitude Min. 251 m
Max. 353 m
Superficie 18,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Glonville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Glonville

Glonville est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle, en région Grand Est, à 5 km de Baccarat.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Meurthe près de Glonville.

Glonville se trouve dans la vallée de la Meurthe.

Un ruisseau, le Mazurot, qui prend sa source sur le territoire de Fontenoy-la-Joûte, traverse le village avant de se jeter dans la Meurthe[1].

Un autre affluent de la Meurthe, le Bourupt, issu de la source de la Fontaine au Fond dans le bois de Glonville, délimite la frontière orientale avec la commune de Baccarat.

La localité est entourée de bois et de prairies.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom sous lequel la localité est mentionnée dans les textes a successivement été Dyllonville (1295), Delonville (1324), Dellonis villa (XIVe siècle) ou Dylonville (1345)[2].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville au sens ancien de « domaine rural ». Si les formes anciennes se rapportent bien à Glonville, Dyllonville semble contenir l'anthroponyme germanique Thillo > Dillo[3], au cas régime de l'ancien français en -on.

Remarque : l'évolution D(i)lonville > Glonville est singulière.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'existence du village est attestée dès le VIIe siècle.

Une ancienne maison lorraine.

Le fief de Glonville relevait des châtellenies de Lunéville et d'Azerailles (bailliage de Nancy).

Pendant la Première Guerre mondiale, de violents affrontements ont lieu dans les bois de Glonville en août 1914[4].

À l'issue de la Seconde Guerre mondiale, Glonville est libéré par Jacques de Guillebon, le [5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2007 Jean-Michel Petit    
mars 2007 2014 Philippe Roitel    
2014 En cours Marie-Lucie Henry    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les chiffres de la population sont assez stables.


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2016, la commune comptait 353 habitants[Note 1], en augmentation de 1,73 % par rapport à 2011 (Meurthe-et-Moselle : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
535546624631626667709720709
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
627665687671660643601564590
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
571558485455455422399413379
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
362328343366317333336338348
2016 - - - - - - - -
353--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Glonville vit surtout de la polyculture (céréales) et de l'élevage.

Autrefois la localité était réputée pour l'osiériculture, l'apiculture et la ganterie.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifice civil[modifier | modifier le code]

Tombes de trois soldats de la Royal Air Force.

Le monument aux morts[10] des deux guerres se trouve à proximité du cimetière communal qui abrite notamment les tombes de trois jeunes aviateurs britanniques[11] de la Royal Air Force tombés le .

Édifice religieux[modifier | modifier le code]

Le portail de l'église.

L'église Saint-Maurice date du XIXe siècle, la nef ayant été reconstruite en 1845 pour répondre à l'augmentation démographique ; le clocher et les bénitiers sont antérieurs de plusieurs siècles.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Charles Victor Marchal (Glonville, 1827 - Pau, 1903), prêtre, mariste, auteur de Souvenirs d'un missionnaire (1874) et Souvenirs d'un prodigue (1884)

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Glonville Blason Blasonnement : d'azur au pal ondé d'argent accompagné en chef de deux paniers d'osier d'or, une roue de moulin de sable brochant sur le tout en pointe.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe : rédigé sous les auspices de la Société d'archéologie lorraine, Paris, Imprimerie impériale, 1862, 213 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN n°3516E
  2. Henri Lepage, Dictionnaire topographique du département de la Meurthe, p. 58
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Larousse, 1963, p. 322
  4. Historique de la bataille du 25 août 1914 à Baccarat et de son héroïque et tragique épopée [1]
  5. Biographie de Jacques de Guillebon sur le site Ordre de la Libération [2]
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  10. MemorialGenWeb.org - Glonville (54) : monument aux morts
  11. MemorialGenWeb.org - Glonville (54) : carré militaire des soldats britanniques