Club vosgien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Club vosgien de Strasbourg
au 71, avenue des Vosges

Le Club vosgien est une société visant à promouvoir le tourisme pédestre dans les Vosges. Elle a été fondée le à Saverne, l'Alsace étant alors rattachée à l'Allemagne.

Association reconnue d'utilité publique le , elle a pour but la promotion et le développement du tourisme pédestre et autres activités de pleine nature ainsi que l'étude, l'aménagement, la signalisation et l'entretien bénévole de près de 20 000 km d'itinéraires pédestres.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'association a été fondée le à Saverne sous le nom de Vogesenclub et fut reconnue d'utilité publique le . Le premier président (1873-1876) en fut M. Nuerburg, président du Tribunal de Strasbourg. L'un de ses successeurs fut le Bavarois Curt Mündel, connu pour son guide maintes fois réédité Die Vogesen – Reisehandbuch für Elsaß-Lothringen und angrenzende Gebirge (Les Vosges - Guide de voyage pour l'Alsace-Lorraine et les montagnes environnantes).

Entre 1890 et 1910, sous l'impulsion de Julius Euting, le Vogesenclub a construit des belvédères sur les sommets du Grand Wintersberg, du Wasenkoepfel, du Brotschberg, du Climont, du Champ du Feu, du Heidenkopf, de l'Ungersberg et du Faudé. En 1932, est construite la tour de Drince à Rombas en Moselle.

En 1921, l'administration des Eaux et Forêts donne au Club le monopole du balisage de randonnée dans tout le massif[1].

En décembre 1946 le Club Vosgien compte 6 000 membres et 66 sections[2].


Organisation[modifier | modifier le code]

Le siège de la fédération se trouve à Strasbourg, au 16, rue Sainte-Hélène. La Fédération du Club vosgien est la référence pour la randonnée dans les 7 départements de l'Est de la France (Moselle, Meurthe-et-Moselle, Vosges, Haute-Saône, Territoire de Belfort, Haut-Rhin et Bas-Rhin).

Elle regroupe :

  • 111 associations en 2006 (dernier club entré en 2005 : Association du CV de St-Quirin et du Pays des Deux Sarres) et 18 887 km de sentiers balisés par 763 baliseurs bénévoles soit 24,7 km balisés par baliseur en moyenne (ou 171,7 km balisés par club en moyenne)
  • 34 000 adhérents[3]

Le Club Vosgien est membre fondateur de la Fédération française de la randonnée pédestre, de la Fédération européenne de la randonnée pédestre et de la Confédération des randonneurs de l'espace rhénan[4].

Balisage du Club vosgien[modifier | modifier le code]

Une codification propre au massif des Vosges[modifier | modifier le code]

La commission de rédaction du guide de balisage du Club vosgien[5] a retenu trois types de panneaux en plus des plaques signalétiques et du balisage à la peinture sur les supports le plus variés.

  • Le panneau directionnel qui peut comporter une à cinq inscriptions indique non seulement la direction, mais aussi les étapes et souvent le temps de marche en heures ou en minutes. Il est rectangulaire avec des flèches sur la plaque ou il prend directement la forme d’une flèche[6].
  • Le panneau de lieu-dit[6] reconnaissable à son liseré vert informe les randonneurs sur un site souvent connu localement pour son intérêt géographique ou historique, mais il remplit également une fonction de repérage pendant la randonnée pour savoir où on en est et combien de temps il reste à marcher.
  • Le panneau de circuit auto-pédestre[6] indique l’existence de sentiers circulaires qui ont l’avantage de ramener le randonneur à son point de départ, généralement des parkings ou des points touristiques stratégiques. Il ne nécessite aucune carte de randonnée car le balisage avec l’anneau restera identique sur tout le parcours même si parfois il se cumule à d’autres symboles. Les circuits ne dépassent pas les quatre de marche.
Balisage du Club vosgien
Type de symbole : Rectangle Losange Rectangle
barré de blanc
Triangle Croix droite Chevalet Disque Anneau
Couleurs possibles Rouge - Bleu - Vert - Jaune
Type de randonnée Grands parcours Sentier
interdépartemental
Variante ou
accès au rectangle
Liaison
Petite randonnée
Liaison
Petite randonnée
Liaison
Petite randonnée
Randonnée circulaire
> 4h marche
Circuit auto-pédestre
< 3 h marche
Exemples
GR53 - Col-saverne- symbole CV5.jpg
Col-saverne- symbole CV2.jpg
Panneau randonnée CV.JPG
Col-saverne- symbole CV8.jpg
Col-saverne- symbole CV1.jpg
Col-saverne- symbole CV4.jpg
Col-saverne- symbole CV10.jpg

Système DRC[modifier | modifier le code]

Le balisage du Club vosgien est conçu pour être rassurant et fonctionnel[7] : il offre en effet tant aux marcheurs occasionnels et aux touristes de passage qu'aux randonneurs aguerris la possibilité d'emprunter les sentiers du Club vosgien sans craindre de se perdre, sous réserve de disposer d'une carte topographique indiquant les itinéraires, pour pouvoir composer son parcours. Seules les boucles (marque de balisage en anneau) sont réalisables sans carte à condition de savoir d'où partir. Une fois déterminé sur carte le trajet souhaité, il suffit de rechercher sur le terrain les balises mentionnées sur la carte (au minimum, le point de départ), sans qu'il soit besoin d'autres repères.

Le système « DRC » pour Départ-Rappel-Confirmation[6] perfectionné et systématisé d’année en année procède du même principe : il faut indiquer un point de départ, rappeler qu’on est toujours sur le même chemin et le confirmer à intervalles réguliers.

À un parking, un village ou une intersection, le point de départ D est matérialisé par un panneau directionnel. Il faut apposer une plaque de rappel 10 m après le point D. La première confirmation se fait 30 m après le rappel, la seconde confirmation se fait 300 m après le point de confirmation no 1 et si aucune intersection n’arrive sur son sentier, une confirmation a lieu tous les 300 m[6].

Dès qu’une intersection se présente sur le sentier qu’on emprunte, comme à un col par exemple, les panneaux directionnels indiquent les nouveaux points de départ qui exigent le même principe de rappel et confirmation.

Sentiers de grande randonnée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Massif des Vosges.

Le Club vosgien couvre l’ensemble du massif depuis la Hardt à la frontière allemande jusqu’au Jura à la frontière suisse. Il n’est pas stricto sensu réservé à la seule montagne car il existe également des sections situées dans le piémont des Vosges ou la plaine sous-vosgienne, ou dans le Sundgau vallonné, où se trouve les villes dont proviennent maints usagers des sentiers pédestres (Wissembourg, Haguenau, Saverne, Molsheim, Sélestat, Colmar, Mulhouse, Altkirch, Ferrette, Épinal, Bayon, Rambervillers, Cirey-sur-Vezouze, Sarrebourg, Bitche, Belfort, Giromagny...). Les sections alsaciennes balisent également des randonnées dans les forêts de plaine, les vignobles à flanc de collines quand les lieux comportent un caractère bucolique et historique évident.

Dans le Territoire de Belfort, une section du Club Vosgien[8] balise le massif du Ballon d'Alsace dans le cadre du Coderando (Comité Départemental de la Randonnée) ; celui-ci balise 670 km d'itinéraires dans tout le département avec les marques du Club[9].

Les sentiers de grande randonnée GR, signalisés par un rectangle, sont pour l’essentiel du XXe siècle[10] : les rectangles bleu et jaune ont été créés en 1942, le vert en 1981. Le GR 5 et son tronçon vosgien le GR 53, avec le rectangle rouge, remontent aux origines de la création de l’association avec son caractère de précurseur puisqu’il a été lancé en 1897[10].

Ces grands itinéraires sont les suivants :

Balisage vosgien au pont du Rummel sur la Savoureuse dans le massif du Ballon d'Alsace, à l'intersection de trois itinéraires. Le panneau circulaire indique l'altitude. Le dispositif comporte également une marque de GR (GR5)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Louis Huck, Les Vosges et le Club Vosgien autour d'un centenaire 1872-1972, 1972
  • Joëlle Lantz, Les publications du Club vosgien : 1873-1939, Université de Strasbourg 2, 1995 (Mémoire d'histoire régionale)
  • Michèle Meyer, Le Club vosgien, in L'Alsace dans tous ses objets, Hoëbeke, Paris,‎ (ISBN 2-84230-041-6)
    p. 74-75
  • Club vosgien de Strasbourg, 1872-1997. Une passion qui dure, chap. I, « L'histoire générale du Club », 1997, p. 9-44
  • Guide du Club vosgien, Fédération du Club vosgien, Strasbourg, 2003, 4 vol.
  • André Meyer, Histoire du Club Vosgien de Sarreguemines 1872 / 2000 (ISBN 2-9514449-0-7)
  • La Fédération édite la revue trimestrielle "Les Vosges" fournissant une documentation très fournie sur la région, les circuits de randonnées, des conseils, histoires et sites remarquables, faune, flore...
  • Une autre activité est l'édition de guides, topoguides ou autres publications ainsi que, avec l'Institut national de l'information géographique et forestière, l'édition de cartes de randonnées au 1/25000e et 1/50000e et de CD-ROM couvrant tout le massif des Vosges et portant la signalisation des sentiers balisés.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Histoire du Club sur une page de son site Internet [1]
  2. Agnès Acker (dir.), Encyclopédie de l'Alsace, ditions Publitotal, 1986, p. 1789
  3. Chiffres de 1997
  4. Randonneurs de l'espace rhénan
  5. Club vosgien, Le guide de balisage du Club vosgien,‎
  6. a, b, c, d et e (Club vosgien 2007, p. 29-39)
  7. (Chapitre 6.5.1., p. 24) « Elles sont destinées à rassurer le randonneur (Chap. 6.5.1. Le système DRC) »
  8. Club Vosgien de Giromagny (Territoire de Belfort) - Historique du club
  9. Sentiers de randonnées, Département du Territoire de Belfort
  10. a et b (Club vosgien 2007, p. 23)