Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) recense, dans chaque département, des itinéraires ouverts à la randonnée pédestre, et éventuellement équestre et VTT. Il revient à chaque conseil départemental d’établir un PDIPR en application de l’article L361-1 du Code de l’Environnement.

En , le PDIPR des départements d'Aquitaine correspond à environ 4 200 km de chemins en Aquitaine[1]. En 2020, le PDIPR du Nord représente 6000 km d'itinéraires, celui d'Ariège près de 2800 km.

Procédure[modifier | modifier le code]

Chaque département définit le mode d'établissement du plan, qui peut être mis en œuvre par ses services ou délégué à un organisme extérieur. La procédure d'inscription d'un itinéraire dans le plan repose en général sur un dossier de candidature produit par une commune, une communauté de communes, ou une association mandatée par ces dernières. Le dossier est analysé selon des critères de sécurité, de qualité et de pérennité. Le département peut soutenir financièrement l'établissement des dossiers, l'acquisition de parcelles, ou l'entretien des sentiers et du balisage des itinéraires inscrits au plan.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette compétence est issue de la loi de décentralisation n°83-663 du . L’entrée en vigueur du texte a été fixée par décret au . La circulaire ministérielle du a précisé la vocation des PDIPR : ils doivent « favoriser la découverte de sites naturels et de paysages ruraux en développant la pratique de la randonnée ».

Depuis la loi n° 2004-1343 du de simplification du droit, le PDIPR est codifié à l'article L361-1 du Code de l'Environnement et l’article L311-3 du Code du Sport précise qu'il est inclus dans le Plan départemental des espaces sites et itinéraires (PDESI) relatif aux sports de nature.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]