Topo-guide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Illustration photographique d'un topo de Sobron (Espagne) : tracé des voies, cotations, emplacements des relais.

Un topo-guide, ou topoguide, ou simplement topo, est un ouvrage décrivant une course en montagne, une voie d'escalade, un itinéraire de randonnée pédestre ou à ski, en raquettes, cycliste/VTT ou équestre.

Les topos peuvent aussi fournir des informations sur les possibilités de restauration, les commerces et les hébergements. Ils incluent souvent des chapitres sur la géologie, la faune, la flore et l'histoire locales.

Dans le domaine de l'escalade, en plus de l'emplacement des voies, la plupart des topos indiquent leur difficulté et l'équipement nécessaire pour les réaliser.

Collections et exemples[modifier | modifier le code]

La marque « Topo-guide des sentiers de grande randonnée » a été déposée par la Fédération française de la randonnée pédestre (FFRandonnée) en 1974, mais le dépôt est expiré depuis 2014[1]. La collection « TopoGuides » éditée par la FFRP décrit les itinéraires de randonnée pédestre, dont les sentiers de grande randonnée (GR), les sentiers de grande randonnée de pays (GRP ou GRdP) et les sentiers de promenades et de randonnées (PR), marques dont la FFRP est propriétaire. L'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), les éditions Glénat et Rando Éditions éditent également des topoguides papier et numériques.

Certaines fédérations sportives (cyclisme, cyclotourisme, montagne et escalade, randonnée équestre, etc.), collectivités locales (commune, communauté de communes, département, région) et associations (office de tourisme, syndicat d'initiative, clubs) éditent leurs propres brochures.

Un autre exemple de topoguide est le guide Vallot publié pour la première fois après la création du Groupe de haute montagne en 1919.

Culture de l'escalade[modifier | modifier le code]

Les topos d'escalade peuvent décrire les emplacements des voies de manière textuelle, mais, à partir des années 1970, les schémas sont apparus dans les pages de ces guides, puis, ultérieurement, des planches de photos. Le topo-guide intitulé Escalades dans la région des Calanques réalisé par le docteur G. Albert, fruit de trois années de travail de 1941 à 1943, comportent de nombreuses planches photographiques représentant des parois, par secteurs d'escalade, agrémentées de dessins (voies, relais) d'une grande sophistication pour l'époque.

Les topos sont souvent auto-édités par leur auteur, et peuvent n'être disponibles que dans les commerces locaux. Les profits tirés de leur vente sont souvent utilisés pour acheter du matériel servant à équiper de nouvelles voies d'escalade.

Les topos sont importants dans la culture de l'escalade : ils reflètent un style et une époque et constituent les archives de l'évolution technique et éthique de ce sport. La publication à venir d'un nouveau topo incitent souvent des grimpeurs à ouvrir de nouvelles voies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :