Exposition internationale du Nord de la France de 1911

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Exposition internationale du nord de la France de 1911
Exposition internationale du nord de la France de 1911
Exposition internationale du nord de la France de 1911
Pays France
Localisation Roubaix
Date d'ouverture
Date de clôture
Prix d'entrée 1 franc
Palais des industries du textile à l'exposition de 1911.

L'Exposition internationale du nord de la France de 1911 est une exposition organisée à Roubaix du 30 avril au .

Histoire[modifier | modifier le code]

Deux ans avant l'exposition, le conseil municipal de Roubaix, dirigé par Eugène Motte, décide la participation de la commune à une manifestation internationale[1]. Celle-ci, qui se déroule au Parc Barbieux et dans des terrains attenants, doit démontrer la suprématie mondiale de la ville de Roubaix dans le domaine du textile[2] et doit montrer que « capital » et « travail » peuvent coexister[3].

Autorisée par le ministre de l'Industrie et du Commerce Jean Cruppi, l'exposition est inaugurée le [1],[2]. Durant jusqu'au 6 novembre, l'exposition accueille 3346[1], 3357[2] ou près de 3500 exposants[3]. Des délégations viennent d'Afrique, de Nouvelle-Zélande, d'Australie, d'Argentine ou d'Italie[3]. Elle attire entre 800000[1] et 1700000 visiteurs[2],[3]. Ces personnes sont issues de toute la France, mais aussi de la Belgique voisine et de la Grande-Bretagne[3].

Cette exposition est une réussite pour la commune de Roubaix[3]. Cependant, elle est critiquée pour ne se concentrer que sur les quartiers aisés de la ville, augmenter le déficit communal et se déroule dans un contexte économique difficile du fait d'une concurrence textile accrue. Dans une période marquée par une baisse du nombre d'habitants de la commune, des tensions sociales éclatent en août et septembre 1911. Cette exposition accentue le sentiment d'inégalité des populations ouvrières et l'année suivante, Jean-Baptiste Lebas, de la SFIO, est élu maire de la ville contre le maire sortant Eugène Motte[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Hubert Ledoux, « La cité de la laine à l'apogée de sa puissance », Cent ans de vie dans la région - Tome 1 - 1900-1914 : Un train d'enfer, La Voix du Nord,‎ , p. 82-84
  2. a b c et d « En 1911, Roubaix à son apogée accueille l'Exposition internationale », sur lavoixdunord.fr, La Voix du Nord,
  3. a b c d e f et g Vandenbussche 2014, p. 52-53

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Robert Vandenbussche, Les grands événements du Nord de 1900 à nos jours, De Borée, , 416 p. (ISBN 978-2812909900). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • Philippe Waret, Exposition internationale du Nord de la France à Roubaix en 1911, Atramenta, , 164 p. (ISBN 978-952-273-068-8).

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Lien externe[modifier | modifier le code]