Exposition universelle de 1915

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Exposition internationale de Panama-Pacific
Image illustrative de l'article Exposition universelle de 1915
Général
Type-BIE Universelle
Catégorie Expo historique
Surface 254 hectares
Fréquentation 18.876.438 visiteurs
Organisateur(s) George Kelham
Participant(s)
Nombre de pays 24
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville San Francisco
Site Fort Mason
Coordonnées 37° 48′ 16.8″ Nord 122° 26′ 48″ Ouest / 37.804667, -122.44667
Chronologie
Date d'ouverture
Date de clôture
Éditions Universelles
Précédente Exposition universelle de 1913 , Gand
Suivante Exposition internationale de 1929 en Barcelone et Exposition ibéro-américaine de 1929 , Séville
Expositions simultanées
Autre Panama–California Exposition

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Exposition internationale de Panama-Pacific

Géolocalisation sur la carte : San Francisco

(Voir situation sur carte : San Francisco)
Exposition internationale de Panama-Pacific

L'Exposition universelle de 1915 ou Exposition internationale de Panama-Pacific est une Exposition universelle qui se tient dans la ville américaine de San Francisco en Californie. Elle commémore l'inauguration du canal de Panama et la construction de la ville de San Francisco en 1776 et la reconstruction après le séisme de 1906. L’Exposition a attiré 19 millions de visiteurs[1].

L'un des emblèmes de l'Exposition est le Palace of Fine Arts, qui est toujours visible aujourd'hui.

La présence de la France à l'exposition[modifier | modifier le code]

Les exposants français sont repartis dans quatre pavillons : le pavillon français, le Palais des Manufactures, le Palais des Beaux Arts et le Palais de l'Economie Sociale.

Au sein du pavillon international des Beaux-Arts baptisé Palace of Fine Arts, le gouvernement français présente une sélection d'œuvres d'art, malgré la Première Guerre mondiale en cours[2]. Sont ainsi exposés dans la section des beaux-arts des peintures, dessins, sculptures, médailles, gravures et lithographies.

Le pavillon français, une réplique du Palais de la légion d'honneur[modifier | modifier le code]

Le pavillon français est une réplique du Palais de la Légion d'honneur à Paris. C'est l'architecte Joseph de Montarnal qui réalise cette construction que l'architecte Henri Guillaume supervise sur place à San Francisco[3].

Le bâtiment impressionne les visiteurs, notamment les Spreckels, un couple de philanthropes qui décide alors avec l'autorisation du gouvernement français d'entreprendre la construction d'une réplique permanente du palais en hommage aux soldats tombés durant la première guerre mondiale. Ce nouveau bâtiment construit après la guerre est baptisé Palace of the Legion of Honor et accueille un nouveau musée d'art.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.-M. Dewailly, E. Flament, Le Tourisme, Paris, SEDES, 2000, p.73
  2. Guillaume Evrard, « 1915, France - Etats-Unis : aux armes et aux arts ? », dans Frédéric Monneyron et Martine Xibeyras (ed.), La France dans le regard des Etats-Unis/France as seen by the United States, [Perpignan] et [Montpellier], Presses universitaires de Perpignan et Publications de l'Université Paul Valéry, Montpellier III, (lire en ligne), p. 73-86
  3. Collectif, Catalogue officiel de la section Française, Exposition universelle et internationale de San-Francisco. 1915. Panama-Pacific International Exposition, Paris, Devambez,

Liens externes[modifier | modifier le code]