Eriskay (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Eriskay
Eriskay
{{#if:
Poney Eriskay gris à Beinn Sciathan
Poney Eriskay gris à Beinn Sciathan

Région d’origine
Région Écosse Écosse, île d'Eriskay
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille 1,24 m à 1,38 m[1].
Robe Généralement grise[1].
Tête Profil rectiligne
Pieds Petits et durs
Autre
Utilisation Attelage, loisirs, équitation sur poney

L'Eriskay est une race de poney originaire de l'île du même nom, en Écosse. Race indigène, il descend du poney celte et est l'un des derniers descendants du poney natif des Hébrides. Ce poney rustique fait un bon animal de famille, pouvant être monté par les enfants et les adultes grâce à sa force. Très menacé, il fait l'objet de programmes de conservation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un poney Eriskay sur l'île Holy

L´Eriskay est une race très ancienne, descendante de poneys celtiques qui ont été domestiqués et amenés sur l'île d'Eriskay. Ils vivaient alors en troupeaux semi-sauvages sur ces îles, à l´ouest de l´Écosse. La race a été préservée des croisements du fait de son isolement. L'Eriskay représente le dernier survivant des poneys celtiques influencés par les races du nord (du type poney des îles Féroé et Islandais), et qui peuplaient autrefois toutes les Hébrides[2]. Au XIXe siècle, il est croisé avec des chevaux plus grands et plus lourds pour le travail agricole. Les descendants de ces croisements, influencés par le Fjord, sont nommés the cross et sont assez proches de la race Highland[3].

En février 1972, une association est créée par des insulaires pour faire connaître ces poneys[3]. Elle prend un nom en gaélique écossais, Comman Each nan Eilean, soit la « société des chevaux de l'île ». Elle prend plus tard le nom secondaire d′Eriskay pony society pour mieux se faire reconnaître au niveau national et permettre de mieux localiser la race[4]. En 1995, elle obtient la régulation de ces poneys à l'échelon européen[5]. Des programmes d´élevage et de sauvegarde sont mis en place pour préserver l'Eriskay de l'extinction et de la consanguinité.

Description[modifier | modifier le code]

Poneys Eriskay broutant près d'un muret

Il mesure de 1,24 m à 1,38 m. Son pelage est très dense, afin de lui permettre de résister au climat rude de son île d'origine. Les jambes sont assez fines et dotées de fanons peu abondants[1], ce qui donne une certaine ressemblance avec le poney Connemara[3]. La robe est généralement le gris, quelquefois le bai ou le noir. Bien qu'aucune autre robe ne soit théoriquement admise, dans les faits, toutes les robes simples peuvent être tolérées[1].

L′Eriskay pony society est reconnue par le Royaume-Uni comme association nationale de race[6].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Les poneys étaient autrefois bâtés pour transporter les algues et la tourbe. Désormais, l´Eriskay est surtout un cheval de loisir[7], apte à l'attelage et l'équitation pour enfants. Il peut être monté par un adulte, grâce à sa force. Ces caractéristiques en font un excellent poney de famille[1]. L'île d'Eriskay étant très peu peuplée, avec seulement une trentaine d'enfants qui vont à l'école sur l'île, de nombreux enfants se rendent à l'école en chevauchant l'un de ces poneys[3].

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

L'Eriskay est très méconnu, race rare, il est le plus menacé des chevaux britanniques. Indigène, il est considéré comme rare au niveau national par Rare Breeds Survival Trust. Un programme de conservation a été mis en action à la fin du XXe siècle[7].

Relevés de population transmis à la FAO
Année 1999 2002 2012
Population[7] > 32 150 - 1000 27

En 2012, la FAO relève l'existence de 27 juments aptes à se reproduire, pour seulement 7 inscrites au stud-book[7]. Ce poney est mis en avant lors d’événements organisés en Écosse, comme le Castle International Horse trials en 2014[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Breed description », The Eriskay pony society (consulté le 28 octobre 2015).
  2. Hendricks 2007, p. 175.
  3. a, b, c et d Hendricks 2007, p. 176.
  4. Hendricks 2007, p. 177.
  5. (en) « The Eriskay pony society - details », The Eriskay pony society (consulté le 28 octobre 2015).
  6. (en) « The Eriskay pony society » (consulté le 28 octobre 2015).
  7. a, b, c et d (en) « Eriskay/United Kingdom », Domestic Animal Diversity Information System of the Food and Agriculture Organization of the United Nations (DAD-IS) (consulté le 28 octobre 2015)
  8. (en) « Bruadar Country Fair », sur www.blairhorsetrials.co.uk (consulté le 29 octobre 2015)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Vorwald Dohner 2001] (en) Janet Vorwald Dohner, « Eriskay pony », dans The Encyclopedia of Historic and Endangered Livestock and Poultry Breeds, Yale University Press,‎ , 514 p. (ISBN 030013813X et 9780300138139, lire en ligne), p. 337-338
  • [Hendricks 2007] (en) Bonnie Lou Hendricks (préf. Anthony A. Dent), « Eriskay Pony », dans International Encyclopedia of Horse Breeds, Norman, University of Oklahoma Press,‎ , 486 p. (ISBN 080613884X et 9780806138848, OCLC 154690199, lire en ligne), p. 175-177
  • [Fitzpatrick 2008] Andrea Fitzpatrick, « Eriskay », dans Le Monde fascinant des chevaux, Paris, Nov'edit,‎ , 437 p. (ISBN 9782350332086), p. 119-120
  • [Reeve & Biggs 2011] (en) Moira C. Reeve et Sharon Biggs, « Eriskay », dans The Original Horse Bible: The Definitive Source for All Things Horse, i5 Publishing,‎ , 544 p. (ISBN 1937049256 et 9781937049256, lire en ligne), p. 91-92