Février 1972

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Février 1972
Nombre de jours 29
Premier jour Mardi 1er février 1972
2e jour de la semaine 5
Dernier jour Mardi 29 février 1972
2e jour de la semaine 9

Calendrier
février 1972
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
5   1er 2 3 4 5 6
6 7 8 9 10 11 12 13
7 14 15 16 17 18 19 20
8 21 22 23 24 25 26 27 
9 28 29          
1972Années 1970XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Janvier 1972 Mars 1972 Suivant
Février précédent et suivant
Précédent Février 1971 Février 1973 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Évènements[modifier | modifier le code]


  • 2 février : le Musée national des arts et traditions populaires ouvre ses portes à Paris.
  • 3 au 9 février : Blizzard de 1972 en Iran faisant environ 4 000 morts, un record mondial ;
  • 6 février : le général Guillermo Rodríguez Lara devient président en Équateur (fin en 1976).
    • Le dirigeant populiste Assad Bucaram est en passe de remporter les élections, quand l’armée s’empare du pouvoir et le confie au général nationaliste et progressiste Rodríguez Lara. Il fait adhérer l’Équateur à l’OPEP et contrôle les compagnies pétrolières étrangères opérant dans le pays grâce à la création de la Corporation étatique pétrolière équatorienne (CEPE). Mais le boom pétrolier ne profite pas à tous les Equatoriens et les écarts sociaux se creusent. Le gouvernement, qui se veut « révolutionnaire, nationaliste, social-humaniste et pour un développement autonome » ne lance qu’une réforme agraire modeste.
  • 20 février : les militaires doivent recourir à la fraude lors de l’élection présidentielle au Salvador pour empêcher l’arrivée au pouvoir d’une coalition d’opposition conduite par de démocrate-chrétien José Napoleón Duarte. Le Colonel Arturo Armando Molina prend le pouvoir. Les élections législatives (1974, 1976) et présidentielle (1977) qui suivent ne sont que des parodies qui discréditent tout le processus électoral.
  • 27 février : accord de réconciliation nationale avec le Sud, au Soudan. Constitution d’un régime d’autonomie pour les régions chrétiennes et animistes du sud qui met fin à la guerre civile.

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Papua New Guinea Constitution
  2. Richard M. Nixon