Emanuele Sella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emanuele Sella
Denain - Grand Prix de Denain, le 17 avril 2014 (A074).JPG

Emanuele Sella lors du Grand Prix de Denain 2014.

Informations
Naissance
(34 ans)
Vicence +
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes professionnelles
Principales victoires
1 classement annexe de grand tour
Leader du classement de la montagne Classement de la montagne du Tour d'Italie 2008
4 étapes de grands tours
Tour d'Italie (4 étapes)

Emanuele Sella (né le à Vicence, en Vénétie) est un coureur cycliste italien, membre de l'équipe Androni Giocattoli-Sidermec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grimpeur au gabarit très léger, Emanuele Sella s'est fait connaître sur le Tour d'Italie 2004. Néo-professionnel chez Panaria, il y remporte la 11e étape en solitaire et prend la douzième place finale. Il remporte la même année le Trophée de la ville de Castelfidardo.

En 2005, Sella confirme ses prédispositions pour les courses par étapes dans le Giro, qu'il termine à la neuvième place, et le Brixia Tour, qu'il remporte grâce à sa victoire dans le contre-la-montre en côte. Ses saisons 2006 et 2007 sont plus décevantes de ce point de vue. Il n'y remporte qu'une victoire, sur une étape du Brixia Tour 2007, et termine 26e, puis 11e du Tour d'Italie. Il montre cependant de belles dispositions dans les semi-classiques difficiles, terminant notamment troisième du Grand Prix de Lugano 2005, deuxième de la Coppa Placci 2006, ou encore troisième puis deuxième du Tour du Latium en 2006 et 2007.

Sella se révèle au plus haut niveau sur le Giro 2008. Distancé durant la 11e étape, où il perd plus d'un quart d'heure sur ses adversaires, il aborde les étapes les plus difficiles avec 24 minutes de retard sur Giovanni Visconti, et plus de 17 minutes sur Alberto Contador. Il profite de ce qu'il n'éveille pas la méfiance des favoris pour remporter trois étapes en haute montagne avec une aisance et une faculté de récupération déconcertantes. Il termine sixième du classement général avec seulement 4'34" de retard sur Alberto Contador et remporte le maillot vert de meilleur grimpeur.

Le 5 août 2008, l'agence Ansa dévoile que des traces de CERA (Continuous erythropoiesis receptor activator), dérivé de l'EPO avec effet retard, ont été détectées lors d'un contrôle « hors compétition[1] » effectué le 23 juillet 2008[2]. Le 8 août 2008, il avoue s'être dopé[3] et est suspendu un an pour ce contrôle car il a collaboré avec les autorités[4].

Emanuele Sella a repris la compétition au mois d'août 2009 au sein de l'équipe Carmiooro-NGC avec laquelle il a signé un contrat de 2 ans[5]. Sa repentance débute lors de la Cinturó de l'Empordà, où il s'adjuge la troisième et dernière étape en dominant le sprint d'un groupe de quatre. Il termine sur la troisième marche du podium au général, s'attribuant également le classement aux points[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

9 participations

  • 2004 : 12e, vainqueur de la 11e étape
  • 2005 : 10e
  • 2006 : 26e
  • 2007 : 11e
  • 2008 : 6e, Leader du classement de la montagne vainqueur du classement de la montagne, du prix de la combativité et des 14e, 15e et 20e étapes
  • 2011 : 35e
  • 2012 : 45e
  • 2013 : 58e
  • 2014 : 63e

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UCI Asia Tour 64e[7]
UCI Europe Tour 45e[8] 55e[9] 88e[10] 242e[11] 543e[12] 61e[13] 12e[14] 21e[15] 547e[16] 1031e[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2015 au 2 avril 2015
  2. Du 3 avril 2015

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Cyclisme - Dopage - Sella contrôlé positif », L'Équipe, 5 août 2008.
  2. (en) « Giro's king of the mountain Sella positive for EPO-CERA », cyclingnews.com, 6 août 2008.
  3. « Cyclisme - Dopage - Sella avoue son usage d'EPO », L'Équipe, 8 août 2008.
  4. « Cyclisme - Dopage - Sella prend un an », Eurosport, 11 novembre 2008
  5. « Sella signs contract with CarmioOro », sur cyclingnews.com,‎ 1er juillet 2009 (consulté le 3 juillet 2009)
  6. (en) « Carmiooro-A-Style double whammy », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 26 septembre 2012)
  7. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  8. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  9. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  10. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  11. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 7 novembre 2014)
  17. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :