Julián Arredondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arredondo Moreno est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Arredondo ; le second, maternel, souvent omis, est Moreno.
Julián Arredondo
Image illustrative de l'article Julián Arredondo
Julián Arredondo lors du Tour d'Italie 2014
Informations
Nom Julián Arredondo
Nom de naissance Julián David Arredondo Moreno
Date de naissance (26 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe actuelle Trek Factory Racing
Spécialité Grimpeur
Équipes amateurs
2008
2009
2010
2011

01.2012-03.2012[n 1]
Massi Euronics
Massi
SCAP Prefabbricati Foresi
SCAP Foresi Prefabbricati-Euronics-Merida
?
Équipes professionnelles
03.2012-12.2012[n 2]
2013
2014-
Nippo
Nippo-De Rosa
Trek Factory Racing
Principales victoires
Circuit continental

UCI Asia Tour 2013
1 étape de grand tour
Tour d'Italie (1 étape)
1 classement annexe de grand tour

Jersey blue.svg Meilleur grimpeur du Tour d'Italie 2014

Julián David Arredondo Moreno, né le à Ciudad Bolívar, est un coureur cycliste colombien, membre de l'équipe Trek Factory Racing depuis 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après sa victoire dans le Tour de Langkawi 2013, Luca Guercilena, le manager général de l'équipe ProTeam RadioShack-Leopard, devenue ensuite Trek Factory Racing, entre en contact avec Julián Arredondo[1]. Ses résultats tout au long de l'année confirment son titre malaisien, avec une victoire au classement final du Tour de Kumano et une deuxième place à celui du Tour du Japon[2]. Arredondo est ainsi leader du classement de l'UCI Asia Tour 2013[3]. Le 29 août 2013, la formation luxembourgeoise annonce officiellement avoir fait signer le Colombien[2], pour deux ans. Arredondo pense que la réussite des Urán, Betancur, Henao et autre Quintana a décuplé l'intérêt des équipes cyclistes pour les coureurs colombiens et facilité ainsi son engagement[1].

Lors de la première compétition, disputée avec sa nouvelle équipe, il confirme ses capacités de grimpeur, en remportant deux étapes du Tour de San Luis 2014. Il finit au quatrième rang du classement général et deuxième du trophée des grimpeurs. Il ne pensait pas être à ce niveau si tôt, mais cela le motive encore plus pour arriver au Tour d'Italie, à 100 % de ses capacités. Son objectif y sera de remporter une étape[4].

Il rejoint l'Europe et dispute le Tour d'Andalousie. Le 1er mars, il obtient son premier Top ten sur le Vieux Continent. Échappé avec cinq autres hommes, il est rejoint sous la flamme rouge. Il préserve, néanmoins, une huitième place, à l'arrivée de la Classic Sud Ardèche[5]. Mieux cinq jours plus tard, il s'octroie son premier podium (professionnel) sur le sol européen[6]. Au GP de Camaiore, quatre hommes se détachent dans l'ultime ascension et se disputent la victoire, trois secondes devant le peloton. Arredondo finit troisième[7]. Lors du Tour d'Italie 2014, il remporte la dix-huitième étape en solitaire devant son compatriote Fabio Duarte, au sommet, ce qui lui permet de conforter son maillot bleu de meilleur grimpeur qu'il conserve jusqu'au bout.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UCI World Tour 53e[8]
UCI Asia Tour 31e[9] 1er[10]
UCI Europe Tour 974e[11] 242e[12] 523e[13] 989e[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2012 au 9 mars 2012
  2. Du 10 mars 2012 au 31 décembre 2012
  3. Michael Rogers, initialement vainqueur de la Japan Cup 2013, a été déclassé par l'UCI[15],[16]. Arredondo, initialement quatrième, est reclassé troisième.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) « “Lo hecho por Quintana, Urán, Henao y Betancur nos abrió a muchos las puertas de los equipos del World Tour” Julián Arredondo », sur revistamundociclistico.com,‎ (consulté le 3 septembre 2013)
  2. a et b (es) « El RadioShack-Leopard Trek confirma la incorporación de Julián Arredondo para el 2014 », sur revistamundociclistico.com,‎ (consulté le 3 septembre 2013)
  3. (es) « Julián Arredondo (Team Nippo-De Rosa) sigue liderando el UCI Asia Tour », sur revistamundociclistico.com,‎ (consulté le 3 septembre 2013)
  4. (es) « Arredondo: “Quiero una etapa en el Giro de Italia” », sur www.biciciclismo.com,‎ (consulté le 31 janvier 2014)
  5. « Vachon dans la confusion », sur www.velo101.com,‎ 1er mars 2014 (consulté le 9 mars 2014)
  6. (es) « G.P. Camaiore: El favorito Ulissi ganó, Arredondo y su 1er podio europeo profesional », sur www.nuestrociclismo.com,‎ (consulté le 9 mars 2014)
  7. « GP Camaiore — Diego Ulissi sur la bonne voie », sur www.velo101.com,‎ (consulté le 9 mars 2014)
  8. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)
  9. (en) « Asia Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  10. (en) « Asia Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 7 novembre 2014)
  11. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  12. (en) « Europe Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  13. (en) « Europe Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  14. (en) « Europe Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 7 novembre 2014)
  15. (en) « Results - Cycling - Road 2014 - Men Elite Japan Cup Cycle Road Race (JPN/1.HC) - 20 Oct 2013 - Road race: Utsunomiya - Utsunomiya », sur uci.ch, Union cycliste internationale (consulté le 1 août 2014)
  16. [PDF] (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch, Union cycliste internationale,‎ (consulté le 1 août 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :