Dominique Viart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Viart.
Dominique Viart
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Dominique Viart, né en 1958 à Paris, est essayiste, critique, professeur de Littérature française à l’Université Paris Nanterre et membre senior de l’Institut Universitaire de France (promotion 2009).

Biographie[modifier | modifier le code]

Dominique Viart suit des études de Lettres et d’Histoire aux Universités Lyon 2 et Paris IV (Sorbonne), où il obtient l’agrégation et soutient une thèse sur l’Imaginaire des signes dans le roman français du 20e siècle (ANRT, 1991) dirigée par Jean-Pierre Richard et Michel Raimond. Maître de conférences à l’université Lille 3 (1993), il y présente une Habilitation à diriger des recherches (1994) et est nommé professeur en 1996. Il rejoint l'université Paris Nanterre en 2013.

Professeur de littérature française moderne et contemporaine, directeur–adjoint de l’Équipe de Recherche Alithila (Analyses littéraires et Histoire de la langue) à l’Université Charles de Gaulle Lille 3 jusqu'en 2013, il dirige la Revue des Sciences Humaines (direction partagée avec Gérard Farasse jusqu'au décès de celui-ci). Dominique Viart donne chaque année des cours et conférences à l’université de Rome La Sapienza.

Directeur de plusieurs collections éditoriales de travaux universitaires (collections « Perspectives » et « Claude Simon » aux Presses universitaires du Septentrion ; collection « Écritures contemporaines » aux éditions Minard ; collection « Écrivains au présent » aux éditions A. Colin), il siège au Comité de rédaction de diverses revues universitaires : Sites, 20th-century Contemporary French Studies (États-Unis), Beckett Today – Aujourd’hui (Amsterdam/New-York), Roman 20-50 (Lille), Cahiers Claude Simon, (PU de Perpignan), et des revues en ligne : [www.revue-relief.org RELIEF], [www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/ FIXXION XX-XXI]

Cofondateur et vice-président de la Société d’études de la littérature française du 20e siècle jusqu'en 2013 Président de l’Association des Lecteurs de Claude Simon depuis sa création en 2001 jusqu'en 2011.

D’abord spécialiste de poésie moderne, il est l’auteur de l’un des tout premiers ouvrages critiques consacré à Jacques Dupin, L’Écriture seconde (Galilée, 1982) et organise le premier colloque international sur ce poète (L’Injonction silencieuse, Cahier Jacques Dupin, La Table ronde, 1995). Après des travaux sur le roman français moderne (Julien Gracq, Robert Pinget, Claude Simon - cf : Une mémoire inquiète, PUF, 1997), il fonde la collection "Écritures contemporaines" aux éditions Minard-Lettres modernes. Depuis 2006, il organise chaque année avec la Maison des écrivains et de la littérature et sa directrice Sylvie Gouttebaron, les rencontres "Littérature, enjeux contemporains" qui rassemblent à Paris écrivains, critiques littéraires et chercheurs universitaires.

Viart définit la littérature contemporaine, apparue au tournant des années 1975-84 et continuée depuis, comme une littérature « transitive » et « critique », en dialogue avec son double héritage académique et moderne ainsi qu’avec les Sciences humaines (notamment Histoire et sociologie, voir : Nouvelles écritures littéraires de l’Histoire et Littérature et sociologie). Il la présente comme soucieuse de renouer avec les grandes questions littéraires (expression du Sujet, du réel, de l’Histoire, des questions sociales et politiques…) mais sans s’affranchir du soupçon (cf Viart et Vercier, La Littérature française au présent, Bordas (2005), 2008).

Il identifie des formes littéraires nouvelles propres à cette période : le « récit de filiation »[1], les « fictions biographiques », les « fictions critiques », le « roman archéologique », la « poésie prosaïque »… et publie des ouvrages et articles sur les principaux écrivains contemporains : François Bon, Pierre Michon, Pascal Quignard, Jean Echenoz, Annie Ernaux, Pierre Bergounioux, Antoine Volodine, Gérard Macé, Antoine Emaz, Gérard Titus-Carmel …etc

Si les catégories qu’il propose sont assez largement acceptées et désormais utilisées par la recherche universitaire et la critique journalistique, ainsi que par les historiens, sa conviction d’une grande qualité de la littérature contemporaine française fut un temps contestée par le professeur Antoine Compagnon (Télérama, n°2955, septembre 2006) et par le journaliste américain Donald Morrison[2], avant d'être admise par la communauté intellectuelle et enseignée dans la plupart des universités.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

livres[modifier | modifier le code]

  • Deville & Cie (avec Pierre Michon, Sylvie Germain, Roberto Ferrucci et alii.), Le Seuil, 2016.
  • Pour Eric Chevillard, (Avec Pierre Bayard, B. Blanckeman et T. Samoyault), Éditions de Minuit, 2014.
  • Anthologie de la littérature française contemporaine. Romans et récits depuis 1980, Armand Colin, 2013.
  • Il romanzo francese contemporaneo (avec Gianfranco Rubino (acd), Annie Oliver et Paolo Tamassia), Rome, editori Laterza, 2012
  • Une mémoire inquiète essai sur l'œuvre de Claude Simon, (PUF, 1997) Presses Universitaires du Septentrion, 2010
  • François Bon, étude de l’œuvre, Bordas, 2008
  • La Littérature française au présent : héritage et mutations de la modernité, (avec Bruno Vercier), Bordas (2005), réédition augmentée 2008.
  • Quel projet pour la littérature contemporaine ? Publie.net, 2008
  • Gérard Titus-Carmel, Éditions Pérégrines-Evelyne Artaud / Musée de la Ville de Tunis-Palais Kheïreddine, 2006.
  • Les Vies minuscules de Pierre Michon, Gallimard, 2004.
  • Le Roman français au XXe siècle, (Hachette, 1999), Armand Colin, 2010.
  • L'Imaginaire des signes dans le roman contemporain français, ARNT, 1991.
  • L'Écriture seconde, la pratique poétique de Jacques Dupin, Paris, Galilée, 1982.

directions d’ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Pierre Michon, Cahier de l’Herne avec Agnès Castiglione et la collaboration de Philippe Artières, éditions de l’Herne, 2017.
  • Les savoirs littéraires, avec Adelaïde Russo, Revue des Sciences Humaines, n°324, décembre 2016.
  • Literature and alternative Knowledges. Taking Stock – II/Faire le point – II, Sites, Contemporary French & Francophone Studies, avec Adélaïde Russo, vol 20, issue 4-5, december. 2016.
  • Literature and Criticism. Taking Stock /Faire le point, Sites, Contemporary French & Francophone Studies, avec Adélaïde Russo, vol 20, issue 3, june. 2016.
  • La France des solidarités (mai 1968-mai 1981). Littérature, cinéma, discours, avec D. Maazouzi et N. Wolf, Revue des Sciences Humaines, n°320, décembre 2015.
  • Le Roman français contemporain face à l’Histoire : thèmes et formes (avec Gianfranco Rubino), Italie, Rome, QuodLibet, 2015,
  • Ecrire le présent (avec Gianfranco Rubino), Armand Colin Recherches, 2013.
  • Pierre Michon. La lettre et son ombre, (avec P-M de Biasi et A. Castiglione), Éditions Gallimard, 2013.
  • Écrire le présent (avec Gianfranco Rubino), Armand Colin, 2013.
  • Fins de la Littérature, Tome 2. Historicité de la littérature contemporaine, avec Laurent Demanze, Armand Colin, 2012.
  • Fins de la Littérature, Tome 1. Esthétiques et discours de la fin, avec Laurent Demanze, Armand Colin, 2011.
  • La Littérature française lue de l'étranger, Institut français / Presses Universitaires du Septentrion, 2011.
  • Trouver à qui parler, (avec W. Asholt), Revue critique de fixxion française contemporaine, n°2, 2011 : http://www.revue-critique-de-fixxion-francaise-contemporaine.org/francais/publications/no2/sommaire_no2.html [1]
  • François Bon, éclats de réalité, (avec J.B. Vray), PU de Saint-Étienne, 2010.
  • Nouvelles écritures littéraires de l’Histoire, Collection Écritures contemporaines, vol. 10. Éditions Minard - Lettres modernes, 2009.
  • Écritures blanches, (avec Dominique Rabaté) PU de Saint-Étienne, 2009.
  • Gérard Macé, la pensée littéraire, Collection Écritures contemporaines, vol. 9. Éditions Minard - Lettres modernes, 2008.
  • Littérature et sociologie, (avec Dominique Rabaté et Philippe Baudorre), P.U. de Bordeaux, 2007.
  • Claude Simon, maintenant, Cahiers Claude Simon, n°2, PU de Perpignan, 2006.
  • Antoine Volodine, fictions du politique, (avec Anne Roche), Collection Écritures contemporaines, vol. 8. Éditions Minard - Lettres modernes, 2006.
  • Marges du dialogue, Revue des Sciences Humaines, n°273, 2004.
  • Effractions de la poésie, (avec Elisabeth Cardonne-Arlyck), Collection Écritures contemporaines, vol. 7. Éditions Minard - Lettres modernes, 2003.
  • Les Mutations esthétiques du roman contemporain français, revue Lendemains, n°107/108, 2002.
  • Paradoxes du biographique, Revue des Sciences Humaines, n°263, automne 2001.
  • Robert Pinget, revue Roman 20-50, n°30, décembre 2000.
  • États du roman contemporain, (avec Jan Baetens) Collection Écritures contemporaines, vol. 2, Éditions Minard - Lettres modernes, 1999.
  • Mémoires du récit, Études sur le récit contemporain, Collection Écritures contemporaines, vol. 1. Éditions Minard - Lettres modernes, 1998.
  • Jules Romains et les écritures de la simultanéité, Presses Universitaires du Septentrion, 1996.
  • L'Injonction silencieuse, Cahier Jacques Dupin, La Table Ronde, 1995.
  • Julien Gracq, revue Roman 20-50, n°16, décembre 1993.
  • Littérature française contemporaine : Questions et perspectives, PU de Louvain, 1993.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

http://www.univ-lille3.fr/recherche/portraits/dominique-viart/

textes en ligne[modifier | modifier le code]

liens sonores[modifier | modifier le code]

liens vidéo[modifier | modifier le code]