Gérard Titus-Carmel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérard Titus-Carmel
Titus-carmel1.JPG

Gérard Titus-Carmel en 2006.

Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Gérard Titus-Carmel, né le dans le 20e arrondissement de Paris, est un peintre, graveur, poète et dessinateur français. Il a illustré bon nombre d’ouvrages de poètes et d’écrivains, et a lui-même publié à ce jour une trentaine de livres, essais sur l’art et recueils de poésie.

Il vit et travaille à Oulchy-le-Château, dans l’Aisne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Titus-Carmel étudie à l’école Boulle à Paris de 1958 à 1962. Il présente sa première exposition personnelle en 1964.

Peintre, dessinateur et graveur, il a participé à plus de quatre cent cinquante expositions collectives. Près de deux cents expositions personnelles lui ont été consacrées à travers le monde, où son œuvre est représentée dans une centaine de musées et de collections publiques.

Il a réalisé des œuvres monumentales pour le ministère des Finances à Paris, la DRAC Champagne-Ardenne à Châlons-en-Champagne et le palais des congrès à Nantes.

Il a illustré bon nombre d’ouvrages de poètes et d’écrivains et a lui-même publié à ce jour une quarantaine de livres, essais et recueils de poésie.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est père de deux enfants et il est marié[réf. nécessaire].

Principales expositions[modifier | modifier le code]

Gérard Titus-Carmel en 2002.

Il a officiellement représenté la France dans de nombreuses manifestations internationales dont :

  • la Biennale de Paris (1969)
  • Expo ’70 (Osaka, 1970)
  • la Biennale d’Alexandrie (1972)
  • « Amsterdam-Paris-Düsseldorf » (Guggenheim Museum, New York, 1972)
  • Dokumenta VI (Cassel, 1977)
  • European Dialogue (Biennale de Sidney, 1979)
  • Biennale Internationale d’Arte (Venise, 1972 et 1984)
  • « Art en France : un siècle d’inventions » (Moscou, Leningrad, 1989)
  • « Art contemporain en France » (Exposition universelle de Séville, 1992)
  • Suite Grünewald (Collège des Bernardins, Paris, 2009)

Également graveur, il a participé aux plus importantes expositions internationales de gravure, telles que les biennales de Ljubljana, Cracovie, Tōkyō, Vienne, Grenchen, Biella, Bradford, Baden-Baden, Prague…, où de nombreux prix lui ont été décernés.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Avec Yves Bonnefoy, Chemins ouvrants, préface de Marik Froidefond, avec une gravure originale de Gérard Titus-Carmel, éditions L’Atelier contemporain[1], coll. « Écrits d'artistes », Strasbourg, 2014
  • Participation au n° 2 de la revue L’Atelier contemporain, « Que lisez-vous ? », 2014
  • Au Vif de la peinture, à l’ombre des mots, préface de Roland Recht, recueil complet des écrits sur l’art (1971-2015) de Gérard Titus-Carmel, éditions L’Atelier contemporain, coll. « Écrits d'artistes », Strasbourg, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]