Jean-Yves Laurichesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Yves Laurichesse
Jean-Yves Laurichesse, écrivain.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
Activités
Autres informations
Sites web

Jean-Yves Laurichesse (né à Guéret le ) est un écrivain français, professeur de littérature française moderne et contemporaine à l’Université Toulouse-Jean-Jaurès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir grandi à Guéret (Creuse) jusqu'à l'âge de onze ans, Jean-Yves Laurichesse vit à Talence (Gironde) et fait des études de Lettres modernes à l'Université Bordeaux III (aujourd'hui Université Bordeaux Montaigne). Agrégé en 1978, il enseigne successivement à Niort, puis à Perpignan. Il soutient en 1992 à l'Université de Provence, sous la direction de Jacques Chabot, une thèse de doctorat intitulée Giono et Stendhal: intertextualité et création romanesque.

Sa carrière universitaire le conduit de l'Université de Perpignan (1994) à l'Université Toulouse-Jean-Jaurès, ex-Le Mirail (2005). Ses recherches portent sur le roman des XXe et XXIe siècles, l'intertextualité, les relations de la littérature au monde sensible, à la mémoire, à la géographie. Il dirige la revue Littératures, la série Claude Simon de La Revue des lettres modernes, et préside l'Association des Lecteurs de Claude Simon.

Il développe à partir de 2008 une œuvre personnelle, composée à ce jour de sept romans publiés aux éditions Le temps qu'il fait et aux Ateliers Henry Dougier. Place Monge, Les Pas de l'ombre et Les Brisées composent, à partir d'archives familiales et de souvenirs personnels, une trilogie centrée sur la mémoire de trois générations traversant le XXe siècle. L'Hiver en Arcadie, La Loge de mer, Un passant incertain et Les Chasseurs dans la neige sont des fictions dans lesquelles les arts (peinture, musique, cinéma, littérature) jouent un rôle important, par la fascination qu'ils exercent sur les personnages et l'influence qu'ils ont sur le cours de leur existence. Cependant, bien des fils relient secrètement ces deux séries de livres, qui participent d'un même univers personnel.

Œuvres[modifier | modifier le code]

ROMANS

  • Place Monge, Le temps qu'il fait, 2008.
  • Les Pas de l’ombre, Le temps qu'il fait, 2009.
  • L’Hiver en Arcadie, Le temps qu'il fait, 2011.
  • Les Brisées, Le temps qu'il fait, 2013.
  • La Loge de mer, Le temps qu'il fait, 2015.
  • Un passant incertain, Le temps qu'il fait, 2017.
  • Les Chasseurs dans la neige, Ateliers Henry Dougier, 2018.

ESSAIS

  • Giono et Stendhal. Chemins de lecture et de création, Publications de l'Université de Provence, 1994.
  • La Bataille des odeurs. L’espace olfactif des romans de Claude Simon, L'Harmattan, 1998.
  • Richard Millet. L’invention du pays, Rodopi, 2007.

DIRECTIONS D'OUVRAGES

  • Méditerranée. Imaginaires de l’espace, Presses Universitaires de Perpignan, « Cahiers de l’Université de Perpignan », 1995.
  • Saveurs, senteurs: le goût de la Méditerranée, en collaboration avec Paul Carmignani et Joël Thomas, Presses Universitaires de Perpignan, 1998.
  • "Le Jardin des Plantes" de Claude Simon, Presses Universitaires de Perpignan, « Cahiers de l’Université de Perpignan », 2000.
  • Giono dans sa culture, en collaboration avec Jean-François Durand, Presses Universitaires de Perpignan et Publications Université Montpellier III, 2003.
  • Rythmes et Lumières de la Méditerranée, en collaboration avec Paul Carmignani et Joël Thomas, Presses Universitaires de Perpignan, 2003.
  • Claude Simon: allées et venues, Presses Universitaires de Perpignan, « Cahiers de l’Université de Perpignan », 2004.
  • La Méditerranée à feu et à sang. Poétique du récit de guerre, en collaboration avec Paul Carmignani et Joël Thomas, Presses Universitaires de Perpignan, 2006.
  • Intertextualités. Quand les textes voyagent, Presses Universitaires de Perpignan, « Cahiers de l’Université de Perpignan », 2007.
  • "Les Géorgiques": une forme, un monde, Lettres Modernes-Minard, « La Revue des Lettres modernes », série Claude Simon, n°5, 2008.
  • Giono: la mémoire à l’œuvre, en collaboration avec Sylvie Vignes, Presses Universitaires du Mirail, « Cribles », 2009.
  • Richard Millet, revue Littératures, n°63, Presses Universitaires du Mirail, 2010.
  • L’Ombre du souvenir. Littérature et réminiscence (du Moyen Âge au XXIe siècle), Classiques Garnier, « Rencontres », 2012.
  • Claude Simon géographe, Classiques Garnier, « Rencontres », 2013.
  • Figure historique et personnage romanesque. Le général L. S. M. dans "Les Géorgiques" de Claude Simon, revue Littératures, n°73, Presses Universitaires du Midi, 2015.
  • Dictionnaire Giono, en collaboration avec Mireille Sacotte, Classiques Garnier, 2016.
  • Revoir 14. Images malgré tout ?, en collaboration avec Philippe Birgy, Adèle Cassigneul, Elsa Cavalié, Philipe Maupeu et Sylvie Vignes, revue en ligne textimage, n°9, printemps 2017.
  • Les Premiers Livres de Claude Simon (1945-1954), Lettres Modernes Minard-Classiques Garnier, « La Revue des Lettres modernes », série Claude Simon, n°7, 2017.
  • Etats des lieux dans les récits français et francophones des années 1980 à nos jours, en collaboration avec Sylvie Vignes, Classiques Garnier, "Rencontres", 2019.

Critique[modifier | modifier le code]

  • Jérôme Garcin, "Le glas", Le Nouvel Observateur, .
  • Jérôme Garcin, "Les pas du père", Le Nouvel Observateur, .
  • Jérôme Garcin, "Retour à Guéret", Le Nouvel Observateur, .
  • Mireille Bilger, "Nuit(s) et jour(s) dans deux romans de Jean-Yves Laurichesse", Réflexion(s), .
  • Jérôme Garcin, "Qui est donc Monestier?", L'Obs, .
  • Jean-Pierre Ferrini, "Portrait: Jean-Yves Laurichesse", La Quinzaine littéraire, n° 1201, .
  • Sylvie Vignes, "De la tempête au port? Surimpression de lieux et d'espaces dans Cet imperceptible mouvement d'Aude et La Loge de mer de Jean-Yves Laurichesse", in Etats des lieux dans les récits français et francophones des années 1980 à nos jours, sous la direction de J.-Y. Laurichesse et S. Vignes, Classiques Garnier, 2019.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix littéraire de la Ville de Balma en 2009 pour Place Monge.
  • Prix ARDUA (Association Régionale des Diplômés des Universités d'Aquitaine) en 2013 pour l'ensemble de ses livres.
  • Prix Jean Morer (Vendanges littéraires de Rivesaltes) en 2017 pour Un passant incertain.
  • Prix Jean Monnet des Jeunes Européens (festival Littératures Européennes Cognac) en 2019 pour Les Chasseurs dans la neige.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]