Antoine Emaz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Antoine Emaz
Nom de naissance Antoine Michel Pierre Marie Jean Petit
Naissance
Paris 17e, France
Décès (à 63 ans)
Angers
Activité principale
poète
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
poésie

Antoine Emaz, né Antoine Petit[1] (, Paris 17e - , Angers)[2] est un poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a vécu à Angers où il a enseigné en collège et lycée. Son dernier poste était au lycée Henri Bergson ; il y était professeur agrégé de Lettres modernes et y a mené une activité syndicale soutenue. Il est l'auteur d'une thèse de doctorat, soutenue en 1995, sur les notes de Reverdy, intitulée "Pierre Reverdy : étude des recueils de notes"[3].

Il est l'auteur d'une œuvre poétique importante et d'études littéraires sur André du Bouchet, Eugène Guillevic et Pierre Reverdy. Son œuvre littéraire se compose de recueils de poèmes et de recueils de notes. Son travail critique comprend de très nombreux articles et notes de lecture, publiés dans diverses revues, mais aussi sur le site Poezibao.

De mars 2009 à 2013, il a présidé la commission « poésie » du Centre national du livre. Il a été proche de nombreux poètes : Jean-Michel Maulpoix - dont il a préfacé le recueil Une histoire de bleu chez Gallimard - Jean-Louis Giovannoni, Ludovic Degroote, James Sacré ou Ariane Dreyfus par exemple.

Il a publié la majorité de son œuvre chez des éditeurs indépendants, notamment Tarabuste. Il a collaboré à de nombreux livres d'artistes.

La collection Présence de la poésie des éditions des Vanneaux a consacré un livre à l'ensemble de son œuvre - poèmes, notes et photographies, en 2014 (dir. Matthieu Gosztola).

Il meurt le à Angers à l'âge de 63 ans, des suites d’un cancer[4],[5].

La Bibliothèque municipale d'Angers conserve le fonds d'archives littéraires de l'auteur, donné par l'auteur en 2018 et qui contient sa correspondance, des brouillons de ses œuvres et 37 carnets de notes littéraires, consultables sur place, sur autorisation des ayants droit[6].

Etudes et regards sur son œuvre[modifier | modifier le code]

De très nombreux poètes et critiques ont rendu hommage à l'homme et à l'œuvre[7].

Un colloque international a été consacré à son œuvre en 2008. Il s'est tenu à l'Université de Pau et de l'Adour et les actes ont été publiés la même année dans un supplément de la revue Triages. Un nouveau colloque international, intitulé "Antoine Emaz, l'épreuve élémentaire de soi" aura lieu en novembre 2022 à Nanterre et Lausanne[8].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Personne, préface de Ludovic Degroote, éditions Unes, 2020
  • Sans place et Je s'en va, avec James Sacré, Montpellier, Éditions Méridianes, 2019
  • NON, MAIS, NON, avec le poème graphique de Nicolas Blin, éd. Méridianes, 2018
  • Pays, avec le poème graphique de Nicolas Blin, éd. imag[in]e éditions, 2018
  • D'écrire, un peu, Æncrages & co, 2018
  • Prises de mer, Le Phare du Cousseix, 2018
  • Limite, Tarabuste, 2016
  • Planche, éditions Rehauts, 2016
  • Las, livre d'artiste avec Anne-Laure Héritier-Blanc, éditions La Petite Fabrique, Varces, 2014
  • Fuie, avec le poème graphique de Nicolas Blin, éd. Imag[in]e éditions, 2014
  • Flaques, avec des encres de Jean-Michel Marchetti, éd. Centrifuges, 2013
  • Coller, avec des collages de Vincent Courtois, éd. Le frau, 2013
  • Double seul, avec des illustrations de Yann Hervé, éd. Le Rosier grimpant, 2012[9]
  • Cuisine (livre numérique et papier), éd. Publie.net, 2011[10]
  • Poèmes Pauvres, avec des illustrations de Jean-Marc Scanreigh, éd. Æncrages & Co, 2010
  • Jours - Tage, édition bilingue français-allemand, éd. En forêt / Verlag Im Wald, 2009
  • Plaie, Tarabuste, 2009
  • Cambouis, Seuil, collection « Déplacements », 2009. Rééd. éd. Publie.net, 2010[11]
  • Peau, Tarabuste, 2008
  • De l’air, Le Dé bleu, 2006
  • Sur la fin, Wigwam éditions, 2006
  • Obstinément peindre, (peintures de Monique Tello), Le Temps qu’il fait, 2005
  • Os, Tarabuste, 2004
  • K.-O., Inventaire-Invention, 2004
  • André du Bouchet, debout sur le vent, Jean-Michel Place, 2003
  • Lichen lichen, Rehauts, 2003
  • Vent, voix, Les petits classiques du grand pirate, 2002
  • Je ne, Éditions en Forêt / Verlag im Wald, 2001
  • Ras, Tarabuste, 2001
  • Nuit d’eau, (avec Mikyung Jung et Xueqing Wang), Balthazar, 2000
  • D’une haie de fusains hauts, (avec Marie Alloy), Le silence qui roule, 2000
  • Soirs, avec Joël Leick, Tarabuste, 1999
  • Un de ces jours, (avec Jean-Marc Scanreigh), 1999
  • Soir, (avec Anne Slacik), Slacik, 1999
  • Ciel bleu ciel, (avec Matthew Tyson), Imprints, 1998
  • Sang, (avec Jean Chollet), Ficelle, 1998
  • Donc, avec Joël Leick, Dana, 1998
  • Sans faire d’histoire, (avec Jean-Marc Scanreigh), 1997
  • Boue, Deyrolle, 1997
  • A, livre d’artiste Noir d’ivoire, 1997
  • Sable, encres de Djamel Meskache, Tarabuste, 1997
  • De près, de plus loin, (avec Jean-Marc Scanreigh), 1996
  • Poème Loire, livre d’artiste Lafabrie, 1996
  • Personne, livre d’artiste Unes/Détroits, 1996
  • De près, de plus loin, dessins et gravures de Jean-Marc Scanreigh, Guillaume Dumée, 1996
  • Poème Lettre, livre d’artiste Jacques Brémond/Atelier des Grames, 1995
  • Voix basse, gravures de Marie Aloy, Le Silence qui roule, 1995
  • Fond d'œil, Théodore Balmoral, 1995
  • On ne rassemble pas..., poème-affiche avec Sophie Bouvier, 1995
  • Entre, Deyrolle, 1995[12].
  • debout... et au bout..., poèmes-affiches avec Jean-Marc Scanreigh, 1994
  • Courte terre, avec des dessins d'A.-S. Audouin, Vincent Courtois, 1994
  • Poème corde, Tarabuste, 1994
  • Peu importe, Le Dé bleu, 1993
  • Poème, temps d'arrêt, Le silence qui roule, 1993
  • Poème Serré, avec des gravures de Marie Aloy Le Silence qui roule, 1993
  • Tout se tasse, L'herbe aux chats, 1993
  • Devant La porte de Bert Schierbeek, Missives, 1993
  • Poème, la boue la mer, Théodore Balmoral, no 14, 1993
  • Poème, va, éditions De, 1993
  • Poème, trois jours, l'été, (avec Sophie Bouvier), éd. PAP, 1992
  • La nuit posée là, avec Anik Vinay, Atelier des Grames, 1992
  • C'est, Deyrolle, 1992
  • Poème, l’élan l’impact, (avec Pierre Emptaz), Les petits classiques du grand pirate, 1991
  • Poème sur un petit pan de nuit, Le Pré de l’âge, 1991
  • Poème carcasse, Tarabuste, 1991
  • En deçà, Fourbis, 1990
  • Poèmes communs, Écho optique, 1989
  • Deux poèmes, (Poème au calme, suivi de Poème du secret), Tarabuste, 1986
  • Poème en miettes, (avec Robert Christien), Tarabuste, 1986
  • Poème de la terre, La Bartavelle, 1986

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • De peu, Tarabuste, coll. « Reprises », 2014
  • Sauf, Tarabuste, coll. « Reprises », 2011
  • Caisse claire, Poèmes 1990-1997, dir. François-Marie Deyrolle, postface de Jean-Patrice Courtois, Éditions Points, coll. « Points poésie », 2006

Revues[modifier | modifier le code]

  • En fin seul, Le Nouveau Recueil, no 57, 2000
  • Non, Gros textes, no 27, 2000
  • Langue de personne, Propos de campagne, no 10, 2000
  • Je ne, Ralentir travaux, no 17, 2000
  • 12.05.99, Verso, no 100, 2000
  • 27.05.99 et 2.05.99, Écrits du Nord, no 5, 2000
  • Notes de travail, Prétexte, spécial anniversaire 5 ans, 1999
  • 24.03.99 et 25.06.99, extraits, Aujourd'hui poème, no 6, 1999
  • En fait, Quimper est poésie, oct 1999
  • Sur l'erre, L'instant d'après, no 2, 1999
  • Bribes, Rehauts, no 3, 1999
  • Soir, 28.o6.98, Le Nouveau Recueil, no 50, 1999
  • Poème, à plat, L'Animal, no 6, 1998
  • Deux soirs, Le Nouveau Recueil, no 49, 1998
  • Soirs I et II, Arpa, no 67, 1998
  • Soir, 7.01.97, Quimper est poésie, no 24, 1998
  • Sous le choc et Bout de souffle, Estuaires, no 35, 1998
  • Suite grise, Cahiers du Refuge, no 68, 1998
  • Trop, Le Monde, suppl. du 15 août 1998
  • S'en sortir, Rehauts, no 1, 1998
  • Point mort, Arpa, no 65, 1998
  • Poètes crânes, Le Nouveau Recueil, no 46, 1998
  • Boue, corps, Sud, no 118-119, 1997
  • Au demeurant, Théodore Balmoral, no 25, 1996
  • Boue, jours, Liberté, no 228, 1996
  • Poème de tête, Écritures, no 8, 1996
  • Boue, terre, travail, L'Odyssée, no 2, 1996
  • Sans savoir par quel bout prendre, Triages, hors-série, 1996
  • Poème, pays, Le Nouveau Recueil, no 39, 1996
  • Temps dur / À plat, Ralentir travaux, no 5, 1996
  • Pour peu, L'Animal, no 1, 1996
  • 22 x 15,6, Jalouse pratique, no 14, 1995
  • Poème, un passage, RBL, no 1-2, 1994
  • Là / Encore / Après / Alors..., MOHS, no 2, 1994
  • Poème, patience, Théodore Balmoral, no 18, 1994
  • Couper court, Mai hors saison, no 13, 1994
  • Entre sensation, émotion, langue et mémoire, entretien, Gare Maritime, no 1, 1994
  • Poème, boue, La Mètis, no 10, 1993
  • Pour faire un mur, Carnet d'Agésinate, II, 1993
  • Poème, ça passe, Osiris, no 35, 1993
  • Coupures, Archipel, no 6-7, 1993
  • Poème, hiver, Théodore Balmoral, no 12-13, 1992
  • Poème maigre, L'humanité, 31 janvier 1992
  • Note biographique poème, Regart, no 10, 1991
  • Il faut parler d'un étranglement, Matières no 25 / Verso no 64, 1991
  • Il n'y a pas de rêve, Jungle, no 14, 1991
  • Poème, un chemin, La Mètis, no 6, 1991
  • Poème, jours, Poésie 9o, no 34, 1990
  • Poème, La Mètis, no 3, 1990
  • Trois poèmes, Théodore Balmoral, no 8, 1990
  • Poème, un temps mort, Triages, no 1, 1990
  • Poème de la confusion, La Mètis, no 1, 1990
  • Poème, une langue de terre, Recueil, no 14, 1990
  • La fin, les chiens, Limon, no 4, 1989
  • Poème du ciel, Poésie 89, no 28, 1989
  • Poème d'une vie étroite, Tout est suspect, no 7-8, 1989
  • Chute, Cahiers du Schibboleth, no 10, 1988
  • Poème de l'hébétude, Recueil, no 10, 1988
  • La nuit devant..., Foldaan, no 8, 1987
  • Un poème de la fin, Drailles, no 7-8, 1987
  • Poème d'une mémoire muette, Polyphonies, no 5, 1987
  • Le chant des pauvres, Sud, no 64-65, 1986
  • Poème de la fatigue, L'ire des vents, no 11-12, 1985
  • Poème de la masse Offset, no 11, 1985
  • Carnet de Mur, paroi, Orion, no 3, 1983

Sur Antoine Emaz[modifier | modifier le code]

  • Revue Théodore Balmoral n° 22/23, Automne-Hiver 1995. Dossier Antoine Émaz: texte de Thierry Bouchard, Vous voulez de la sauce ? ; Jean-Patrice Courtois, Treize Petites Notes… ; Olivier Houbert, Dans Le Corps de la langue, Antoine Émaz ; Emmanuel Laugier, Du son sec de l’infinitif sort Antoine Émaz.
  • Dominique Viart, « Gérard Titus-Carmel, Yves Peyré et Antoine Emaz », dans Littérature, n° 110, 1998, p. 49-60 Aperçu en ligne.
  • Antoine Emaz, dir. Jacques Le Gall, Saint-Benoît-du-Sault, Tarabuste Éditions, 2008 (Avec trois poèmes et de larges extraits inédits d'Antoine Emaz, des poèmes inédits de James Sacré, une bibliographie des œuvres d'Antoine Emaz, p. 178–193).
  • Antoine Emaz, dir. Matthieu Gosztola, préface et notes de Matthieu Gosztola, éditions des Vanneaux, coll. « Présence de la poésie », 2014.
  • Michèle Monte, « L’éthos en poésie contemporaine : le cas de James Sacré et d’Antoine Emaz », dans Babel, n° 34, 2016, p. 257-281 Lire en ligne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avis de décès d'Antoine Petit dit Emaz sur avis-de-deces.ouest-france.fr
  2. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  3. Antoine PETIT, « Pierre reverdy : etude des recueils de notes », thèse de doctorat, Angers,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Le poète Antoine Emaz est mort », sur Livres Hebdo (consulté le )
  5. « Le poète Antoine Emaz est mort », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Le fonds d'archives littéraires Antoine Émaz de la bibliothèque municipale d'Angers », sur www.mobilis-paysdelaloire.fr (consulté le )
  7. « (Dossier) Antoine Emaz », sur Poezibao (consulté le )
  8. Université de Lausanne, « Antoine Emaz, l’épreuve élémentaire de soi (Nanterre & Lausanne) », sur https://www.laboutiquedetarabuste.com/LES-COLLECTIONS.a/b0l/Tous (consulté le )
  9. Voir http://www.lerosiergrimpant.net/page.html
  10. Voir http://www.publie.net/livre/cuisine-antoine-emaz/
  11. Voir http://librairie.publie.net/fr/ebook/9782814503649/cambouis
  12. « Entre de Antoine Emaz », entretien avec Emmanuel Laugier, dans Le Matricule des anges, n° 11, mars-mai 1995 Lire en ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]