Cabin Fever

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cabin Fever
Titre québécois Fièvre noire
Titre original Cabin Fever
Réalisation Eli Roth
Scénario Eli Roth
Randy Pearlstein
Acteurs principaux
Sociétés de production Metropolitan Filmexport
Pays d’origine États-Unis
Genre Fantastique
Horreur
Durée 93 min.
Sortie 2002

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cabin Fever, ou Fièvre noire[1] au Québec, est un film d'horreur américain réalisé par Eli Roth, sorti en 2002. Le film a eu droit à deux suites : Cabin Fever 2: Spring Fever réalisé en 2009 sans sortir en salles de cinéma, et Cabin Fever 3: Patient Zero.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une bande de jeunes (trois garçons et deux filles) ont loué une cabane dans la forêt pour y fêter la fin de leurs études et profiter des derniers jours de liberté avant d'entrer dans le monde du travail. Mais la fête tourne au cauchemar quand un ermite infecté par un mystérieux virus fait son apparition. Les cinq jeunes gens vont devoir faire face à ce terrible virus qui dévore les chairs de ses victimes.

Thèmes du film[modifier | modifier le code]

La maladie, la peur de la maladie et la détérioration de l'amitié lors de certaines épreuves.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Eli Roth a été inspiré pour ce film par une maladie génétique de la peau, le Psoriasis, dont il est lui-même atteint ; la première fois que la maladie s'est manifestée, sa peau était fissurée et saignait tellement qu'il ne pouvait pas marcher ou porter des vêtements[2].
  • Eli Roth apparaît dans le film, il joue le rôle de celui qui propose de fumer de l'herbe.
  • Adam J Roth, le frère d'Eli Roth, apparaît durant l'histoire racontée par Paul.

Faux raccords[modifier | modifier le code]

  • Au début du film, lorsque Bert sort du magasin et qu'il a volé des caramels, on peut voir sur son oreille une cigarette qui sur le plan suivant disparait.
  • À la 21e minute, après l'histoire autour du feu, le chasseur d'écureuils tient un bâton dont il fait chauffer la nourriture qui se trouve au bout. Sur le plan suivant, il n'a plus le bâton dans les mains.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du film » sur Régie du Cinéma du Québec, consulté le 24 décembre 2014
  2. Biographie d'Eli Roth

Lien externe[modifier | modifier le code]