Couterne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de l’Orne
Cet article est une ébauche concernant une commune de l’Orne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Couterne
Le château.
Le château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Alençon
Canton Bagnoles-de-l'Orne
Intercommunalité Pays d'Andaine
Maire délégué Daniel Durand
Code postal 61410
Code commune 61135
Démographie
Gentilé Couternois
Population 1 052 hab. (2013)
Densité 99 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 30′ 45″ nord, 0° 24′ 56″ ouest
Altitude Min. 119 m – Max. 217 m
Superficie 10,68 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Rives-d'Andaine
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Couterne

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Couterne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Couterne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Couterne

Couterne est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Rives-d'Andaine[1].

Elle est peuplée de 1 052 habitants[Note 1] (les Couternois).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située en pays d'Andaine, dans le sud de l'Orne et de la Basse-Normandie, dont la limite avec le département de la Mayenne (commune de Saint-Julien-du-Terroux) est matérialisée par la rivière Mayenne au sud du territoire. Son bourg est à 11 km au sud-ouest de La Ferté-Macé, à 11 km au nord-est de Lassay-les-Châteaux, à 20 km sud-est de Domfront et à 42 km à l'ouest d'Alençon[2].

Le point culminant (217 m) se situe au nord, sur la crête hébergeant l'aérodrome de Bagnoles-de-l'Orne - Couterne. Le point le plus bas (119 m) correspond à la sortie de la Mayenne du territoire, au sud-ouest.

Communes limitrophes de Couterne[3]
Bagnoles-de-l'Orne Bagnoles-de-l'Orne, La Ferté-Macé La Ferté-Macé
Tessé-Froulay Couterne[3] Antoigny
Haleine,
Thubœuf (53),
Saint-Julien-du-Terroux (53)
Saint-Julien-du-Terroux (53) Méhoudin

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Coterna en 1184 et Corterne en 1269[4]. Le toponyme parait composé du latin cortem, « domaine rural », et peut-être de l'anthroponyme germanique Arno[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1913, Couterne cède une partie au nord de son territoire, ainsi que La Ferté-Macé et Tessé-la-Madeleine pour la création de la commune thermale de Bagnoles-de-l'Orne (les communes de Tessé-la-Madeleine et Bagnoles-de-l'Orne fusionneront par la suite le 1er janvier 2000).

L'affaire criminelle Henry Julien, à Couterne, défrayant la chronique judiciaire, est jugée à Alençon le 16 février 1950[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Cette commune est soumise à un plan de prévention des risques car proche d'un site Seveso[réf. nécessaire].

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1970 mars 1996 Raymond Ponot   Vétérinaire
mars 1996 mars 2001 Édouard de Frotté   Journaliste
mars 2001[6] mars 2008 Victor Guilleux SE  
mars 2008[7] en cours Daniel Durand[8] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 052 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Couterne[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Couterne a compté jusqu'à 1 719 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 347 1 575 1 553 1 589 1 642 1 719 1 701 1 690 1 672
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 590 1 576 1 569 1 410 1 344 1 333 1 337 1 361 1 300
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 273 1 318 1 333 1 023 1 055 1 154 1 119 1 188 1 054
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2013
1 050 1 049 1 047 1 027 1 038 1 011 1 042 998 1 052
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive Couterne-Haleine-Tessé-Froulay fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[13].

L'Association Aéroclub d'Andaines - Aérodrome les Bruyères de Bagnoles et du Pays Fertois - Couterne forme aux brevets aéronautiques (BIA, BB et PPL) en partenariat avec les écoles et les collèges de la région, avec agréments de la FFA et Jeunesse et Sports.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2013.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs »
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. Jean-François Miniac, Les nouvelles affaires criminelles de l'Orne, de Borée, Paris, 2009.
  6. « Les élections Municipales 2008 », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 août 2014)
  7. « Premier mandat de maire pour Daniel Durand », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 août 2014)
  8. a et b Réélection 2014 : « Daniel Durand est réélu pour un second mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2014)
  9. Date du prochain recensement à Couterne, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  12. Notice no PA00110788, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – US Coutern Haleine Tesse Frou » (consulté le 22 août 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]