Communauté de communes des vallées de Thônes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes des vallées de Thônes
Communauté de communes des vallées de Thônes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Siège Thônes
Communes 13
Président Gérard Fournier-Bidoz (DVG)
Date de création 13 décembre 1993
Code SIREN 247400617
Démographie
Population 18 266 hab. (2013)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Superficie 368,02 km2
Liens
Site web www.ccvt.fr/
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes du canton des vallées de Thônes est une communauté de communes française du département de la Haute-Savoie.

Elle devrait être intégrée au Grand Annecy à partir du [1].

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est composée de treize communes françaises.

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Thônes
(siège)
74280 Thônais 52,33 6 549 (2015) 125
Le Grand-Bornand 74136 Bornandins 61,42 2 154 (2015) 35
La Clusaz 74080 Clusiens 40,62 1 770 (2015) 44
Dingy-Saint-Clair 74102 Dingiens 34,12 1 395 (2015) 41
Saint-Jean-de-Sixt 74239 Saint-Jeandins 12,21 1 433 (2015) 117
Les Villards-sur-Thônes 74302 Villardins 13,32 1 038 (2015) 78
Manigod 74160 Manigodins 44,12 1 005 (2015) 23
Serraval 74265 Serravatins 19,73 665 (2015) 34
Les Clefs 74079 Clertins 18,47 628 (2015) 34
Entremont 74110 Entremontains 18,35 664 (2015) 36
Alex 74003 Alexois 17,02 1 031 (2015) 61
La Balme-de-Thuy 74027 Balmains 17,79 444 (2015) 25
Le Bouchet 74045 Bochards 18,52 242 (2015) 13

Entremont quittera de facto la CCVT au du fait de sa fusion avec Le Petit-Bornand-les-Glières, qui donnera lieu à Glières-Val-de-Borne et appartiendra à la CC Faucigny-Glières.

Siège de la communauté de communes[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’Essor savoyard du 21 décembre 2017, page 2