Jacqueline Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jacqueline Czerwonabroda[réf. nécessaire] Cohen née à Paris[réf. nécessaire], est une traductrice spécialisée dans le sous-titrage et la traduction en version française, essentiellement de films et de séries anglais et américains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Devenue orpheline pendant la deuxième Guerre quand son père Michel Czernow a été déporté vers Auschwitz en 1943 (convoi No.61), elle est partie avec sa mère à Montréal[réf. nécessaire] où elle a fait une licence de lettres et du théâtre à l'Université McGill de Montréal (Québec)[1], avant de revenir en France en 1955. À son retour, elle commence à sous-titrer des films en anglais, notamment De l'amour de Jean Aurel (1964)[1], et continue ensuite sa carrière en traduisant des films de l'anglais au français.

Elle est aussi de manière épisodique comédienne de doublage, et a travaillé régulièrement avec la société de doublage Alter Ego. Outre l'anglais, elle maîtrise l'italien et l'espagnol. Elle a pris la relève de George Duterque pour traduire les films de Woody Allen, qui apprécie son travail[2]. Elle a aussi traduit des films de Wajda, de Roman Polanski et de Carlos Saura.

Traductions cinématographiques[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Sous-titrages[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Direction artistique[modifier | modifier le code]

Traduction littéraires[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Interview de Jacqueline Cohen sur Voxofilm
  2. « Jacqueline Cohen, Le travail de traduction », sur Objectif cinéma (consulté le )
  3. Fiche du doublage dans Rencontres autour du doublage, Éditions Objectif Cinéma (2006).
  4. Fiche du doublage du film sur Voxofilm.free.fr
  5. a et b Créditée au carton de doublage.
  6. Cinéma d’auteur et doublage : le paradoxe Woody Allen
  7. Traduire la cohérence dialogique au cinéma : les charnières de discours dans le doublage des films de Woody Allen sur palimpsestes.revues.org

Liens externes[modifier | modifier le code]