Classe Wickes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Wickes
Image illustrative de l'article Classe Wickes
L'USS Wickes (DD-75).
Caractéristiques techniques
Type Destroyer
Longueur 314,4 pieds (95,8 m)[1]
Maître-bau 30 pieds (9,1 m)
Tirant d'eau 9 pieds (2,7 m)
Déplacement 1 154 t
À pleine charge 1 247 t
Propulsion
Puissance 24 610 ch (18 350 kW)
Vitesse 35,3 nœuds (65,4 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 4 × canons de 102 mm (en)
1 × canon de 76 mm (en)
4 × 3 TLT Mark 8 (en) de 533 mm[2]
Rayon d’action 3 800 milles marins (7 000 km) à 15 nœuds (28 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 100 officiers et marins
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Commanditaire Congrès des États-Unis
Période de
construction
1917-1921
Période de service 1918-1946
Navires construits 111
Navires perdus 21
  • 9 navires coulés en combat
  • 5 navires coulés comme navire cible
  • 7 autres coulés ou détruits par d'autres moyens
Navires désarmés 90

La classe Wickes est une classe de cent onze destroyers de l'United States Navy construits entre 1917 et 1921 et actifs jusqu'en 1946. Parallèlement à la classe précédente Caldwell de six destroyers et à la classe suivante Clemson de 156 destroyers, la classe Wickes est composée de destroyers de type flush deck ou four-stack (quatre cheminées). Seuls quelques-uns des navires de la classe sont achevés à temps pour servir lors de la Première Guerre mondiale, dont l’USS Wickes (DD-75), premier navire de la classe[n. 1].

Alors que certains navires sont démolis dans les années 1930, le reste sert lors de la Seconde Guerre mondiale. La plupart d'entre eux sont convertis à d'autres usages et la quasi-totalité des navires en service dans l'US Navy est modifiée. La moitié de leurs chaudières et une à plusieurs cheminées sont enlevées afin d’augmenter la capacité d’emport de carburant et, donc, leur rayon d’action, ainsi que le nombre de troupes embarquées. D'autres ont été transférés à la Royal Navy et la Marine royale canadienne, dont certains sont plus tard transférés à la Marine soviétique. Tous sont mis au rebut dans les années qui suivent la Seconde Guerre mondiale.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le destroyer est à cette époque un type de navire de combat relativement nouveau en particulier pour la marine américaine. Il est conçu en réponse au développement des torpilleurs qui apparaissent dans les années 1860 et notamment lors de la guerre de Sécession, et surtout après le développement de la torpille autopropulsée Whitehead (en)[5]. Au cours de la guerre hispano-américaine, on se rend rapidement compte de la nécessité de disposer de navire capable de faire écran aux torpilleurs et protéger des navires plus grands et très couteux comme les cuirassés, si bien qu'un conseil spécial des plans de guerre dirigé par Theodore Roosevelt publie un rapport urgent plaidant pour le développement de ce type de navire[6].

Une série de destroyers avait été construite au cours des années précédentes, conçu pour de hautes vitesses par mer calme, mais avec des résultats médiocres par grosse mer et gros consommateur de carburant[7]. La leçon de ces premiers destroyers permet de comprendre la nécessité de disposer de véritables capacités maritimes et qui tiennent bien la haute mer[8]. La Navy ne disposant que de quelques croiseurs (aucun croiseur n'a été lancé depuis 1908), parmi une flotte essentiellement composée de cuirassés et de destroyers, de sorte que ces derniers effectuent des missions de reconnaissance. Un rapport d'octobre 1915 du capitaine William Sims note que les petits destroyers consomment leur carburant beaucoup trop rapidement, et les simulations et plans de guerre montrent la nécessité pour les navires rapides de disposer d’un plus grand rayon d'action. En conséquence, la taille des classes de destroyers américains augmente régulièrement, entre 1905 et 1916, leur tonnage passe de 450 tonnes à plus de 1 000 tonnes[9]. Depuis, l'augmentation de la taille de destroyer n'a jamais cessé, notamment avec les classes de destroyer actuelles Arleigh Burke, 10 800 tonnes à pleine charge, et Zumwalt 14 564 tonnes à pleine charge. La nécessité d'obtenir une grande vitesse, une capacité de croisière économique, des performances en haute mer, et une capacité élevée de carburant pousse au développement de navires à grandes coques, à l'utilisation du fioul, à la réduction des turbines à vapeur avec des turbines de croisière, et à augmenter les capacités en carburant[10].

Avec le début de la Première Guerre mondiale, en particulier à partir de sa deuxième année et de l'augmentation des tensions entre l'Allemagne et les États-Unis, ces derniers décident d'élargir leur marine. La loi navale de 1916 (Naval Act of 1916 (en)) appelle à une marine « à nulle autre pareille », capable de protéger à la fois les côtes Atlantique et Pacifique des États-Unis. La loi autorise la construction de 10 cuirassés, 6 croiseurs de bataille de classe Lexington, 10 croiseurs légers de classe Omaha, et 50 destroyers de classe Wickes[11]. Le General Board of the United States Navy recommande ultérieurement la construction d’un plus grand nombre encore de destroyer afin de lutter contre la menace des sous-marins. Finalement, c’est un total de 267 destroyers construits de classe Wickes et Clemson. Cependant, la conception des navires demeure optimisée pour un fonctionnement avec la flotte de cuirassés[12].

Conception[modifier | modifier le code]

Les exigences pour cette nouvelle conception sont une grande vitesse et la production de masse. En effet, le développement de la guerre sous-marine pendant la Première Guerre mondiale crée le besoin d’un grand nombre de destroyers, ce qui n’avait pas été envisagé avant la guerre. De même, une vitesse de pointe de 35 nœuds (65 km/h) est nécessaire pour opérer avec les navires de la classe Lexington et de la classe Omaha. Le désigne final utilise une plate-forme du type Flush deck et quatre cheminées. C’est une évolution directe de la classe Caldwell précédente. L'insatisfaction générale avec les modèles antérieurs " 1 000 tonnes " (classe Cassin et Tucker) conduit à cette évolution de la coque du type flush deck. Une grande largeur et une structure flush deck fournissent une plus grande résistance de la coque. En outre, la classe Wickes dispose de 26 000 chevaux (19 000 kw) (soit 6000 chevaux (4500 kw) de plus que la classe Caldwell), fournissant un supplément de cinq nœuds (9,3 km/h ; 5.8 mph). L'agencement de machines de certains des Caldwells a été utilisé, avec des turbines à vapeur orientées sur deux arbres[3],[13].

La puissance supplémentaire nécessite un moteur plus lourd de 100 tonnes et la réduction de la transmission. La conception comprend une quille et des arbres d'hélices presque horizontaux pour réduire le poids. Comme la construction est entreprise par dix constructeurs différents, il y a des variations considérables dans les types de chaudières et turbines installées afin de répondre à l’exigence de vitesse. Cependant, il y a essentiellement deux modèles de base ; un pour les navires construits par les chantiers Bethlehem Steel (y compris Union Iron Works) et un autre utilisé par les chantiers navals restants, préparé par Bath Iron Works.

La classe Wickes ne dispose finalement que d’un faible rayon d’action du fait de sa forte consommation de carburant, de plus sa forme sans gaillard d'avant ne protège pas le pont principal, la passerelle et le canon avant des fortes vagues et des projections d’eau. La poupe effilée développée pour faciliter de déploiement de charge de profondeur, creuse dans l'eau et augmente le rayon de braquage, entravant finalement ses capacités anti-sous-marines[14]. Afin de pallier certains de ces défauts, la classe Clemson ajouté 100 tonnes de réservoirs de carburant pour améliorer son rayon d'action, mais ce problème, n'est véritablement résolue que par le développement du ravitaillement en mer (en) lors de la Seconde Guerre mondiale.

Armement[modifier | modifier le code]

L'armement principal est le même que celui de la classe Caldwell : quatre canons de 4 pouces 50 calibres (en), et douze tubes lance-torpilles de 533 mm. Alors que l'armement d’artillerie est typique pour les constructions de cette période, le système de torpille est plus grand que d'habitude, en conformité avec la pratique américaine de l'époque. Un des facteurs dans la taille de cet armement est la décision du General Board of the United States Navy d'utiliser le flanc du navire plutôt que la ligne médiane pour les tubes lance-torpilles[15]. C'est dû à la volonté d'avoir quelques torpilles restantes après la mise à feu d'un flanc, et les problèmes rencontrés avec le montage sur la ligne centrale des précédentes classes où les torpilles cognaient les plats-bords après un tir[16]. La torpille Mark 8 (en) équipe initialement la classe et demeure probablement la torpille standard sur la durée de vie de cette dernière, avec notamment 600 torpilles Mark 8 remises aux Britanniques en 1940 dans le cadre du Destroyers for Bases Agreement[17].

La plupart des navires sont équipés d’un canon anti-aérien de 3 pouces/23 calibres (en), généralement juste à l'arrière du canon de poupe de 4 pouces. La conception originale introduit deux canons anti-aériens canon de 1 livre QF, mais la disponibilité de ceux-ci est rare et un canon de 3 pouces est plus courant[18]. L’armement anti-sous-marin (anti-submarine weapon (en)/ASW) est ajouté au cours de la Première Guerre mondiale. Typiquement, les navires sont équipés d’une seule rampe de grenade anti-sous-marine à l'arrière, avec un projecteur de grenade de type lanceur Y en avant du rouf arrière[19].

Production[modifier | modifier le code]

8 destroyers de la classe Wickes au New York Shipbuilding Corporation, Camden, New Jersey, mai 1919.

Le Congrès américain autorise la construction de 50 destroyers par la loi de 1916. Cependant, la guerre sous-marine pousse les Américains a doubler ce chiffre et c’est 111 qui sont finalement construits. Les navires sont construits par Bath Iron Works, Chantier naval Fore River de Quincy de Bethlehem Steel Corporation, Union Iron Works, Mare Island Naval Shipyard, Newport News Shipbuilding, New York Shipbuilding Corporation, et William Cramp and Sons. En tous, 267 navires de classe Wickes et de classe Clemson (une évolution de la classe Wickes) sont construits. Ce qui fait de ce programme une réalisation industrielle majeure pour les États-Unis[n. 2],[12]. La production de ces destroyers est jugée si importante que le travail sur les croiseurs et les cuirassés est retardé pour permettre l'achèvement du programme[20]. Le premier navire de classe Wickes est lancé le 11 novembre 1917 et quatre autres à la fin de l'année. La production atteint un sommet en juillet 1918, alors que 17 sont lancés, dont 15 le 4 juillet[4].

Le programme continue après la guerre : 21 destroyers de la classe Wickes (et neuf de la classe Clemson) sont lancés après l'armistice, le 11 novembre 1918. Le dernier navire de la classe Wickes est lancé le 24 juillet 1919[4]. Ce programme laisse l'US Navy avec un si grand nombre de destroyers qu'aucun nouveau destroyer n'est construit jusqu'en 1932[21].

Liste des Destroyers de la classe "Wickes" [22]
Nom Rebatisé Chantier Sur cale Lancement Mise en service Sort ultime*
USS Wickes (DD-75) HMS Montgomery Bath Iron Works 26 Juin 1917 25 Juin 1918 31 Juillet 1918 Ferraillé Grande-Bretagne 1945
USS Philip (DD-76) HMS Lancaster Bath Iron Works 1 Septembre 1917 25 Juillet 1918 24 Août 1918 Ferraillé Grande-Bretagne 1947
USS Woolsey (DD-77) - Bath Iron Works 1 Novembre 1917 17 Septembre 1918 30 Septembre 1918 Coulé par abordage 21 Février 1921
USS Evans (DD-78) HMS Mansfield Bath Iron Works 28 Décembre 1917 30 Octobre 1918 11 Novembre 1918 Ferraillé Grande-Bretagne 1945
USS Little (DD-79) APD-4 Bethlehem Fore River 18 Juin 1917 11 Novembre 1917 6 Avril 1918 Coulé Guadalcanal 4 Septembre 1942
USS Kimberly (DD-80) - Bethlehem Fore River 21 Juin 1917 14 Décembre 1917 26 Avril 1918 Ferraillé USA 20 Avril 1939
USS Sigourney (DD-81) HMS Newport Bethlehem Fore River 25 Août 1917 16 Décembre 1917 15 Mai 1918 Ferraillé Grande-Bretagne 18 Février 1947
USS Gregory (DD-82) APD-3 Bethlehem Fore River 25 Août 1917 27 Janvier 1918 1 Juin 1918 Coulé Guadalcanal 4 Septembre 1942
USS Stringham (DD-83) - Bethlehem Fore River 19 Septembre 1917 30 Mars 1918 2 Juillet 1918 Ferraillé USA Mars 1946
USS Dyer (DD-84) - Bethlehem Fore River 26 Septembre 1917 13 Avril 1918 1 Juillet 1916 Ferraillé USA 8 Septembre 1936
USS Colhoun (DD-85) APD-2 Bethlehem Fore River 19 Septembre 1917 21 Février 1911 13 Juin 1918 Coulé Guadalcanal 30 Août 1942
USS Stevens (DD-86) - Bethlehem Fore River 20 Septembre 1917 13 Janvier 1918 24 Mai 1918 Vendu pour ferraille 8 Septembre 1936
USS McKee (DD-87) - Union Iron Works 29 Octobre 1917 23 Mars 1918 7 Septembre 1918 Fenallié USA Janvier 1936
USS Robinson (DD-88) HMS Newmarket Union Iron Works 31 Octobre 1917 28 Mars 1918 19 Octobre 1918 Ferraillé Grande-Bretagne Septembre 1945
USS Ringgold (DD-89) HMS Newark Union Iron Works 20 Octobre 1917 14 Avril 1918 14 Novembre 1918 Ferraillé Grande-Bretagne 18 Février 1947
USS McKean (DD-90) APD-5 Union Iron Works 12 Février 1918 4 Juillet 1918 25 Février 1919 Coulé Salomons 17 Novembre 1943
USS Harding (DD-91) - Union Iron Works 12 Février 1918 4 Juillet 1918 4 Janvier 1919 Ferraillé USA 8 Septembre 1936
USS Gridley (DD-92) - Union Iron Works 1 Avril 1918 4 Juillet 1918 8 Mars 1919 Ferraillé USA 19 Avril 1939
USS Fairfax (DD-93) HMS Richmond Mare Island Navy Yard 10 Juillet 1917 15 Décembre 1917 6 Avril 1918 Ferraillé Grande-Bretagne 24 Juin 1949
USS Taylor (DD-94) - Mare Island Navy Yard 15 Octobre 1917 14 Février 1918 1 Juin 1918 Ferraillé USA Août 1945
USS Bell (DD-95) - Bethlehem Fore River 16 Novembre 1917 20 Avril 1918 31 Juillet 1918 Ferraillé USA 18 Avril 1939
USS Stribling (DD-96) DM-1 Bethlehem Fore River 14 Décembre 1917 29 Mai 1918 16 Août 1918 Coulé comme cible 1937
USS Murray (DD-97) DM-2 Bethlehem Fore River 22 Décembre 1917 8 Juin 1918 21 Août 1918 Ferraillé USA 29 Septembre 1936
USS Israel (DD-98) DM-3 Bethlehem Fore River 26 Janvier 1918 22 Juin 1918 13 Septembre 1918 Ferraillé USA 18 Avril 1939
USS Luce (DD-99) DM-4 Bethlehem Fore River 9 Février 1918 29 Juin 1918 11 Septembre 1918 Ferraillé USA 13 Novembre 1936
USS Maury (DD-100) DM-5 Bethlehem Fore River 4 Mai 1918 4 Juillet 1918 23 Septembre 1918 Ferraillé USA 1 Mai 1934
USS Lansdale (DD-101) DM-6 Bethlehem Fore River 20 Avril 1918 21 Juillet 1918 26 Octobre 1918 Ferraillé USA 28 Décembre 1936
USS Mahan (DD-102) DM-7 Bethlehem Fore River 4 Mai 1918 4 Août 1918 24 Octobre 1918 Ferraillé USA 17 Janvier 1931
USS Schley (DD-103) - Union Iron Works 29 Octobre 1917 28 Mars 1918 20 Septembre 1918 Ferraillé USA 1946
USS Champlin (DD-104) - Union Iron Works 31 Octobre 1917 7 Avril 1918 11 Novembre 1918 Coulé en essais 12 Avril 1936
USS Mugford (DD-105) - Union Iron Works 20 Décembre 1917 14 Avril 1918 25 Novembre 1918 Ferraillé USA 1936
USS Chew (DD-106) - Union Iron Works 2 Janvier 1918 26 Mai 1918 12 Décembre 1918 Ferraillé USA 4 Octobre 1946
USS Hazelwood (DD-107) - Union Iron Works 24 Décembre 1917 22 Juin 1918 20 Février 1919 Ferraillé USA 14 Avril 1930
USS WiIliams (DD-108) HMS St Clair Union Iron Works 25 Mars 1918 4 Juillet 1918 1 Mars 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 1946
USS Crane (DD-109) - Union Iron Works 7 Janvier 1918 4 Juillet 1918 18 Avril 1919 Ferraillé USA 1 Novembre 1946
USS Hart (DD-110) DM-8 Union Iron Works 8 Janvier 1918 4 Juillet 1918 26 Mai 1919 Ferraillé USA 25 Février 1932
USS Ingraham (DD-111) DM-9 Union Iron Works 12 Janvier 1918 4 Juillet 1918 15 Mai 1919 Ferraillé USA 1936
USS Ludlow (DD-112) DM-10 Union Iron Works 7 Janvier 1918 9 Juin 1918 23 Décembre 1918 Ferraillé USA 10 Mars 1931
USS Rathburne (DD-113) - Wiliam Cramp and Sons 12 Juillet 1917 27 Décembre 1917 24 Juin 1918 Ferraillé USA Novembre 1946
USS Talbot (DD-114) - Wiliam Cramp and Sons 12 Juillet 1917 1 Février 1918 20 Juillet 1918 Ferraillé USA 30 Janvier 1946
USS Waters (DD-115) - Wiliam Cramp and Sons 26 Juillet 1917 3 Mars 1916 8 Août 1918 Ferraillé USA 10 Mai 1946
USS Dent (DD-116) - Willam Cramp and Sons 30 Août 1917 23 Mars 1918 9 Septembre 1918 Ferraillé USA 13 Juin 1946
USS Dorsey (DD-117) DMS-1 Willam Cramp and Sons 18 Septembre 1917 9 Avril 1918 16 Septembre 1918 Échouage 9 otobre 1914. Épave détruite 1 Janvier 1946
USS Lea (DD-118) - Wiliam Cramp and Sons 18 Septembre 1917 29 Avril 1918 2 Octobre 1918 Ferraillé USA 30 Novembre 1946
USS Lamberton (DD-119) DMS-2 Newport News Shipbuilding 1 Octobre 1917 30 Mars 1918 22 Août 1918 Ferraillé USA 9 Mai 1947
USS Radford (DD-120) - Newport News Shipbuilding 2 Octobre 1917 5 Avril 1918 30 Septembre 1918 Coulé comme cible 5 Août 1936
USS Montgomery (DD-121) DM-17 Newport News Shipbuilding 2 Octobre 1917 5 Avril 1918 30 Septembre 1918 Ferraillé USA 11 Mars 1946
USS Breese (DD-122) DM-18 Newport News Shipbuilding 10 Novembre 1917 11 Mai 1918 23 Octobre 1918 Ferraillé USA 16 Mai 1946
USS Gamble (DD-123) DM-15 Newport News Shipbuilding 12 Novembre 1917 11 Mai 1918 29 Novembre 1918 Coulé par échouage 16 Juillet 1945
USS Ramsay (DD-124) DM-16 Newport News Shipbuilding 21 Décembre 1917 8 Juin 1918 15 Février 1919 Ferraillé USA 21 Novembre 1946
USS Tattnall (DD-125) - New York Shipbuilding 1 Décembre 1917 5 Septembre 1918 26 Juin 1919 Ferraillé USA 17 Octobre 1946
USS Badger (DD-126) - New York Shipbuilding 9 Janvier 1918 24 Août 1918 29 Mai 1919 Ferraillé USA 30 Novembre 1945
USS Twiggs (DD-127) HMS Leamington New York Shipbuilding 23 Janvier 1918 28 Septembre 1918 28 Juillet 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 26 Juillet 1951
USS Babbitt (DD-128) - New York Shipbuilding 19 Février 1918 30 Septembre 1918 24 Octobre 1919 Ferraillé USA 5 Juin 1946
USS DeLong (DD-129) - New York Shipbuilding 21 Février 1918 29 Octobre 1918 20 Septembre 1919 Échoué 1 Décembre 1921 puis feraillé 25 Septembre 1922
USS Jacob Jones (DD-130) - New York Shipbuilding 21 Février 1918 20 Novembre 1918 20 Octobre 1919 Coulé au combat 28 Février 1942
USS Buchanan (DD-131) HMS Campbeltown Bath Iron Works 29 Juin 1918 2 Janvier 1919 20 Janvier 1919 Perdu Raid St-Nazaire 29 Mars 1942
USS Aaron Ward (DD-132) HMS Castleton Bath Iron Works 11 Août 1918 10 Avril 1919 21 Avril 1919 Ferraillé USA 1947
USS Hale (DD-133) HMS Caldwell Bath Iron Works 7 Octobre 1918 29 Mai 1919 12 Juin 1919 Ferraillé Grande-Bretagne Septembre 1944
USS Crowninshield (DD-134) HMS Chelsea Bath Iron Works 5 Novembre 1918 24 Juillet 1919 6 Août 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 23 Juin 1949
USS Tillman (DD-135) HMS Wells Charleston Navy Yard 29 Juillet 1918 7 Juillet 1918 10 Avril 1921 Ferraillé Grande-Bretagne 24 Juillet 1945
USS Boggs (DD-136) DMS-3 Mare Island Navy Yard 15 Novembre 1917 25 Avril 1918 23 Septembre 1918 Ferraillé USA 27 Novembre 1946
USS Kilty (DD-137) - Mare Island Navy Yard 15 Décembre 1917 25 Avril 1918 17 Décembre 1918 Ferraillé USA 26 Août 1946
USS Kennison (DD-138) - Mare Island Navy Yard 14 Février 1918 8 Juin 1918 2 Avril 1919 Ferraillé USA 18 Novembre 1946
USS Ward (DD-139) APD-16 Mare Island Navy Yard 15 Mai 1918 1 Juin 1918 24 Juillet 1918 Coulé par kamikaze 7 Décembre 1944
USS Claxton (DD-140) HMS Salisbury Mare Island Navy Yard 25 Avril 1918 14 Janvier 1919 13 Septembre 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 26 Juin 1944
USS Halminton (DD-141) - Mare Island Navy Yard 8 Juin 1918 15 Janvier 1919 7 Novembre 1919 Ferraillé USA 21 Novembre 1946
USS Tarbell (DD-142) - William Cramp and Sons 31 Décembre 1917 28 Mai 1918 27 Novembre 1918 Ferraillé USA 30 Novembre 1945
USS Yamall (DD-143) HMS Lincoln William Cramp and Sons 12 Février 1918 19 Juin 1918 29 Novembre 1918 Ferraillé Grande-Bretagne 23 Août 1952
USS Upshur (DD-144) - William Cramp and Sons 19 Février 1918 4 Jui!let 1918 23 Décembre 1918 Ferraillé USA Avril 1948
USS Greer (DD-145) - William Cramp and Sons 24 Février 1918 1 Août 1918 31 Décembre 1918 Ferraillé USA 30 Novembre 1945
USS Elliot (DD-146) DMS-4 William Cramp and Sons 23 Février 1918 4 Juillet 1918 25 Janvier 1919 Ferraillé USA 29 Janvier 1946
USS Roper (DD-147) - William Cramp and Sons 19 Mars 1918 17 Août 1918 15 Février 1919 Ferraillé USA 31 Mars 1946
USS (Breckinridge (DD-148) - William Cramp and Sons 11 Mars 1918 17 Août 1918 27 Février 1919 Ferraillé USA 31 Octobre 1946
USS Bamey (DD-149) - William Cramp and Sons 26 Mars 1918 5 Septembre 1918 14 Mars 1919 Ferraillé USA 13 Octobre 1946
USS Blakeley (DD-150) - William Cramp and Sons 26 Mars 1918 19 Septembre 1918 8 Mai 1919 Ferraillé USA 30 Novembre 1945
USS Biddle (DD-151) - William Cramp and Sons 22 Avril 1918 3 Octobre 1918 22 Avril 1919 Ferraillé USA 3 Décembre 1946
USS Du Pont (DD-152) - William Cramp and Sons 2 Mai 1918 22 Octobre 1915 30 Avril 1919 Ferraillé USA 12 Mars 1947
USS 8s-Bemadou (DD-153) - William Cramp and Sons 4 Juin 1918 7 Novembre 1918 19 Mai 1919 Ferraillé USA 30 Novembre 1945
USS Ellis (DD-154) - William Cramp and Sons 8 Juillet 1918 30 Novembre 1918 7 Juin 1919 Ferraillé USA 17 Juillet 1947
USS Cole (DD-155) - William Cramp and Sons 25 Juillet 1918 11 Janvier 1919 19 Juin 1919 Ferraillé USA 6 Octobre 1947
USS J. Fred Talbott (DD-156) - William Cramp and Sons 8 Juillet 1918 14 Décembre 1918 30 Juin 1919 Ferraillé USA 22 Décembre 1946
USS Dickerson (DD-157) APD-21 New York Shipbuilding 25 Mai 1918 12 Mars 1919 3 Septembre 1919 Perdu par échouage après attaque kamikaze 2 Avril 1945
USS Leary (DD-158) - New York Shipbuilding 6 Mars 1918 18 Décembre 1918 5 Décembre 1919 Coulé au combat 24 Décembre 1943
USS Schenck (DD-159) - New York Shipbuilding 26 Mars 1918 23 Avril 1919 30 Octobre 1919 Ferraillé USA 25 Novembre 1946
USS Herbert (DD-160) - New York Shipbuilding 9 Avril 1918 8 Mai 1919 21 Novembre 1919 Ferraillé USA 23 Mai 1946
USS Palmer (DD-161) DMS-5 Bethlehem Fore River 29 Mai 1918 18 Août 1918 22 Novembre 1918 Coulé au combat 7 Janvier 1945
USS Thatcher (DD-162) HMCS Niagara Bethlehem Fore River 8 Juin 1918 31 Août 1918 14 Janvier 1919 Ferraillé Grande-Brelagne 1946
USS Walker (DD-163) - Bethlehem Fore River 19 Juin 1918 14 Septembre 1918 31 Janvier 1919 Perdu par échouage 28 Décembre 1941
USS Crosby (DD-164) - Bethlehem Fore River 23 Juin 1918 28 Septembre 1918 24 Janvier 1919 Ferraillé USA 23 Mai 1946
USS Meredith (DD-165) - Bethlehem Fore River 26 Juin 19118 22 Septembre 1918 29 Janvier 1919 Ferraillé USA 29 Septembre 1936
USS Bush (DD-166) - Bethlehem Fore River 4 Juillet 1918 27 Octobre 1918 19 Février 1919 Ferraillé USA 8 Septembre 1936
USS Cowell (DD-167) HMS Brighton Bethlehem Fore River 15 Juillet 1918 23 Novembre 1916 17 Mars 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 28 Février 1949
USS Maddox (DD-168) HMS Georgetown Bethlehem Fore River 20 Juillet 1918 27 Octobre 1918 10 Mars 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 16 Septembre 1952
USS Foote (DD-169) HMS Roxborough Bethlehem Fore River 7 Août 1918 14 Décembre 1918 21 Mars 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 14 Mai 1949
USS Kalk (DD-170) HMCS Hamilton Bethlehem Fore River 4 Mars 1917 21 Décembre 1918 29 Mars 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 1945
USS Bums (DD-171) DM-11 Union Iron Works 15 Avril 1918 4 Juillet 1918 7 Août 1919 Ferraillé USA 22 Avril 1932
USS Anthony (DD-172) DM-12 Union Iron Works 18 Avril 1918 10 Août 1918 19 Juin 1919 Coulé comme cible 22 Juillet 1937
USS Sproston (DD-173) DM-13 Union Iron Works 20 Avril 1918 10 Août 1918 12 Juillet 1919 Coulé comme cible 20 Juillet 1937
USS Rizal (DD-174) DM-14 Union Iron Works 26 Juin 1918 21 Septembre 1918 28 Mai 1919 Ferraillé USA 25 Février 1932
USS Mackenzie (DD-175) HMCS Annapolis Union Iron Works 4 Juillet 1918 29 Septembre 1919 25 Juillet 1919 Ferraillé Canada 4 Juin 1945
USS Renshaw (DD-176) - Union Iron Works 8 Mai 1918 21 Septembre 1918 31 Juillet 1919 Ferraillé USA 29 Septembre 1936
USS O'Bannon (DD-177) - Union Iron Works 12 Novembre 1918 28 Février 1919 27 Août 1919 Ferraillé USA 29 Septembre 1936
USS Hogan (DD-178) DMS-6 Union Iron Works 25 Novembre 1918 12 Avril 1919 1 Octobre 1919 Coulé comme cible 8 Novembre 1945
USS Howard (DD-179) DMS-7 Union Iron Works 9 Décembre 1918 26 Avril 1919 29 Janvier 1920 Ferraillé USA 14 Juin 1946
USS Stansbury (DD-180) DMS-8 Union Iron Works 9 Décembre 1918 16 Mai 1919 8 Janvier 1920 Ferraillé USA 25 Janvier 1947
USS Hopewell (DD-181) HMS Bath Newport News Shipbuilding 19 Janvier 1918 8 Juin 1918 22 Mars 1919 Coulé au combat 19 Août 1941
USS Thomas (DD-182) HMS St Albans Newport News Shipbuilding 23 Mars 1918 4 Juillet 1918 25 Avril 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 23 Février 1949
USS Haraden (DD-183) HMS Columbia Newport News Shipbuilding 30 Mars 1918 4 Juillet 1918 7 Juin 1919 Ferraillé Grande-Bretagne Août 1945
USS Abbot (DD-184) HMS Charlestown Newport News Shipbuilding 5 Avril 1918 4 Juillet 1918 19 Juillet 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 1947
USS Bagley (DD-185) HMS St Marys Newport News Shipbuilding 11 Mai 1918 19 Octobre 1918 27 Août 1919 Ferraillé Grande-Bretagne 1945
  • Note: Quand il est fait mention de "Ferraillé", cela indique que le navire est destiné à la casse, la date qui suit est celle de la vente à la société chargée de la destruction du bâtiment.

Histoire du service[modifier | modifier le code]

Dans l'US Navy[modifier | modifier le code]

Quelques navires de classe Wickes sont achevés à temps pour servir lors de la Première Guerre mondiale, certains avec la flotte de combat, certains comme escortes de convoi ; aucun n'a été perdu. L'USS DeLong (DD-129) s'échoue en 1921 ; l'USS Woolsey (DD-77) coule après une collision en 1921. Beaucoup de destroyers de classe Wickes sont convertis à d'autres usages dès 1920, avec 14 navires convertis en mouilleur de mines légers (DM). Six d'entre eux sont démolis en 1932 et remplacé par cinq conversions supplémentaires. Quatre autres sont convertis en auxiliaires ou moyens de transports à ce moment-là. Quatre classe Wickes convertis et quatre Clemson également convertis en mouilleur servent dans la Seconde Guerre mondiale[23]. Pendant les années 1930, 23 autres sont mis au rebut, vendu ou coulé comme cibles. Cela est principalement dû à un remplacement général de 61 destroyers équipé de chaudière Yarrow en 1930-31, alors que ces chaudières rencontrent un problème d’usure rapide. Les flush-deckers en réserve sont commissionnés en remplacement[24].

À partir de 1940, la plupart des navires restants sont également convertis. Seize sont convertis en Destroyer de transport haute vitesse avec la désignation APD. Huit sont convertis en destroyer dragueur de mines (DMS). La plupart des navires restant en service pendant la Seconde Guerre mondiale sont réarmés avec un double canon de 3 pouces/50 calibres pour une meilleure protection anti-aérienne. Les destroyers convertis en transport d'hydravions reçoivent l’appellation AVD et deux de ces canons ; les transports APD, les mouilleurs de mines DM et les dragueurs de mines DMS reçoivent trois canons, et ceux conservant la classification de destroyer en reçoivent six[23]. Le faible angle des canons de 4 pouces Mark 9 poussent à retirer ces derniers et les transférer à des navires marchands équipés pour la protection anti-sous-marine[25]. En outre, la moitié des tubes lance-torpilles est enlevée aux navires de la classe Wickes qui conservent la fonction de destroyer classique ; toutes les torpilles sont en revanche retirées des navires convertis. On retire aussi à la quasi-totalité des navires, la moitié des chaudières pour augmenter les capacités de carburant et le rayon d'action, en contre partie, la vitesse diminue à 25 nœuds (46 km/h)[3],[23].

Parmi les navires de classe Wickes, l'USS Ward (DD-139) a une carrière mouvementée. Il est construit en un temps record : sa quille est posée le 15 mai 1918, lancé seulement 17 jours plus tard, le 1er juin 1918, et il est commissionné seulement 54 jours après, le 24 juillet 1918. Il est crédité des premiers tirs américains lors de l'attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941, coulant un sous-marin de poche japonais avec ses canons avant le début de l'attaque aérienne. Le naufrage est demeuré incertain jusqu'à la découverte de l'épave du sous-marin en 2002. Transformé en transport à grande vitesse APD- 16, il est gravement endommagé par une attaque kamikaze le 7 décembre 1944, et après l'abandon du navire, ce dernier est coulé par des tirs du destroyer USS O'Brien (DD-725), commandé à ce moment par son ancien commandant lors de l'attaque de Pearl Harbor[26].

En tout, treize navires de classe Wickes sont perdus pendant la Seconde Guerre mondiale en service dans la marine des États-Unis. Les autres sont mis au rebut entre 1945 et 1947.

Dans les autres marines[modifier | modifier le code]

Vingt-trois destroyers de classe Wickes sont transférés à la Royal Navy, ainsi que quatre à la Marine royale du Canada, en 1940, en vertu du Destroyers for Bases Agreement. La plupart de ces navires sont remis en état à l'image de que la marine américaine a fait et utilisés comme escorte de convoi, mais certains sont finalement très peu utilisés et il n'est pas considéré intéressant de les réparer. L'USS Buchanan (DD-131), renommé HMS Campbeltown (I42), est déguisé en navire allemand et utilisé comme navire bélier lors de l'opération Chariot[n. 3]. Un autre destroyer a été coulé ; les autres sont mis au rebut entre 1944 et 1947. En 1944, sept navires sont transférés par la Grande-Bretagne à la marine soviétique, à la place des navires italiens revendiqués par l'URSS après la capitulation de l'Italie. Ces navires ont tous survécu à la guerre et ont été démolis entre 1949 et 1952[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certains de ces navires sont également référencés comme appartenant aux sous classes Little (52 navires), Lamberton (11 navires), et Tattnall (10 navires) pour signifier le chantier qui les a construits, et noter les légères différences de conception avec les navires conçus par Bath Iron Works. Et certaines de ces unités non conçues par Bath Iron Works ont effectivement été mises en service avant le navire tête de classe Wickes, l’USS Wickes (DD-75)[3],[4].
  2. Les États-Unis n'ont à cette date produit que 74 destroyers toutes classes confondues depuis leur premier destroyer USS Bainbridge (DD-1) lancé en 1901.
  3. L'USS Buchanan (DD-484) impliqué dans les formalités de la capitulation du Japon est un destroyer plus récent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Wickes destroyers » sur navypedia.
  2. a et b Thomas 1979, p. 71.
  3. a, b et c Bauer et Roberts 1991, p. 172-178.
  4. a, b, c et d Silverstone 1970, p. 118–124.
  5. Friedman 2004, p. 8.
  6. Friedman 2004, p. 11.
  7. Friedman 2004, p. 14-15.
  8. Friedman 2004, p. 15.
  9. Friedman 2004, p. 19-29.
  10. Friedman 2004, p. 28–29, 34, 40–41.
  11. (en) Destroyer History Foundation, « Wickes-class and Clemson-class flush-deck destroyers », sur destroyerhistory.org (consulté le 18 mars 2016)
  12. a et b Friedman 2004, p. 40.
  13. Friedman 2004, p. 37-39.
  14. Friedman 2004, p. 45-46.
  15. Friedman 2004, p. 24-34.
  16. Friedman 2004, p. 24.
  17. (en) « Torpedo History: Torpedo Mk8 » (consulté le 29 décembre 2013)
  18. Friedman 2004, p. 44.
  19. Friedman 2004, p. 45.
  20. Friedman 2004, p. 41.
  21. Friedman 2004, p. 47.
  22. « Les destroyers de l'U.S. Navy - Tome 1 », Navire & Histoire - Hors-Série, no 30,‎ , p. 54
  23. a, b et c Silverstone 1968, p. 112, 212, 215, 276, 303.
  24. « Flush deckers », sur Destroyer History Foundation (consulté le 21 mars 2016)
  25. Campbell 1985, p. 143.
  26. (en) « Ward (Destroyer No. 139) », sur DANFS..

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) K. Jack Bauer et Stephen S. Roberts, Register of Ships of the U.S. Navy, 1775-1990: Major Combatants, Westport, Connecticut, Greenwood Press, (ISBN 0-313-26202-0). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) John Campbell, Naval Weapons of World War Two, Naval Institute Press, (ISBN 0-87021-459-4). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Norman Friedman, US Destroyers: An Illustrated Design History (Revised Edition), Annapolis, Naval Institute Press, (ISBN 1-55750-442-3). Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921), [détail de l’édition].
  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition].
  • (en) Samuel Eliot Morison, History of United States Naval Operations in World War II, Supplement and General Index, Little, Brown and Company, .
  • (en) Paul H. Silverstone, U.S. Warships of World War I, Ian Allan, . Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Paul H. Silverstone, U.S. Warships of World War II, Doubleday and Company, . Document utilisé pour la rédaction de l’article

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]