Classe Bouvines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouvines.

Classe Bouvines
Image illustrative de l’article Classe Bouvines
Le Bouvines photographié par Marius Bar.
Caractéristiques techniques
Type Cuirassé garde-côtes
Longueur 89,38 m[1]
Maître-bau 17,78 m
Tirant d'eau 7,30 m
Déplacement 6 610 t
Propulsion 2 hélices
2 machines à triple expansion
16 chaudières d'Allest-Lagrafel
Puissance 8 800 ch
Vitesse 16,05 nœuds (29,7 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons de 305 mm mle 1887
8 canons de 100 mm mle 1892
8 canons de 47 mm
3 canons de 37 mm
2 TLT de 450 mm
Rayon d’action 3 900 milles marins (7 200 km) à 8 nœuds (14,816 km/h)
Autres caractéristiques
Équipage 343 à 362 hommes[2]
Histoire
Constructeurs F et C de la Méditerranée
Arsenal de Lorient
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Période de
construction
1890-1896
Période de service 1894-1920
Navires construits 2
Navires démolis 2

La classe Bouvines est une classe de deux cuirassés garde-côtes construits pour la Marine française dans les années 1890. Avec la classe Valmy, il s'agit de la dernière classe de ce genre construite en France.

Conception[modifier | modifier le code]

Avec la classe Valmy, la classe Bouvines marque un retour des cuirassés dits « garde-côtes ». Ils ont l'aspect de petits cuirassés, et leur taille se rapproche de celle des cuirassés de 2e rang. Le Bouvines et l'Amiral Tréhouart ont un armement principal constitué de deux canons de 305 mm modèle 1887 : une tourelle à l'avant, une autre à l'arrière. Il disposent de plus de huit canons de 100 mm modèle 1892 à tir rapide[3]. Longs de 89,38 mètres et larges de 17,78 mètres, ils peuvent atteindre une vitesse de 17 nœuds (31,5 kilomètres par heure) grâce à leurs deux machines horizontales à triple expansion, alimentées par 16 chaudières d'Allest-Lagrafel. Leur tirant d'eau de 7,30 m est quant à lui considéré comme excessif pour l'usage auquel ces navires sont destinés[1].

Unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Chantier[1] Quille Lancement Mise en service Destin[4]
Bouvines Forges et Chantiers de la Méditerranée Rayé des listes en 1918 puis vendu
Amiral Tréhouart Arsenal de Lorient Navire-base pour sous-marins en 1914, vendu en 1920 et démoli en 1922

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Gille 1999, p. 83.
  2. Gogin 2014.
  3. Gille 1999, p. 82.
  4. Gille 1999, p. 84.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]