Hoche (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoche.
Hoche
Image illustrative de l'article Hoche (cuirassé)
Type Cuirassé
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Chantier naval Lorient
Commandé
Quille posée
Lancement
Armé
Statut détruit le
Équipage
Équipage 611 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 102,59 mètres
Maître-bau 20,22 m
Tirant d'eau 8,31 m
Déplacement 10 820 tjb
Propulsion 8 chaudières à vapeur
Puissance 12 000 cv
Vitesse 16,5 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture 460 mm
barbette 400 mm
pont 80 mm
tourelle 400 mm
Armement 2x1 de 340 mm (cal.28 M1881)
2x1 de 274 m (cal.28 M1881)
18 de 140 mm(M1888)
10 x 47 mm
5 TLT 450 mm
Rayon d'action 740 tonnes de charbon

Le Hoche était un cuirassé à barbette de la Marine nationale française. Il fut construit au chantier naval de Lorient
Il porte le nom de Lazare Hoche (1768-1797), jeune général français de la Révolution.

Histoire[modifier | modifier le code]

Canon de 340 mm

Construit comme la troisième unité de la classe Amiral Baudin, le dessin de ce cuirassé d'escadre a été modifié et peut être considéré comme un navire unique.
Il fut équipé, en armement principal, du nouveau canon de 340 mm/28 (Modèle 1881) (en) comme la classe Marceau qui a suivi, à la place du classique canon de 370 mm/28 (Modèle 1875).

En 1892, au large de Marseille, le Hoche est entré en collision avec le paquebot Maréchal Canrobert qui coula avec une perte de 5 personnes sur 107 passagers.

Le 2 décembre 1913, servant de cible, il fut coulé par le cuirassé Jauréguiberry et le croiseur cuirassé Pothuau de la marine française.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]