Circuit Gilles-Villeneuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Circuit Gilles Villeneuve)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villeneuve.
Circuit Gilles Villeneuve
Circuit Gilles-Villeneuve
Anciens noms Circuit de l'île Notre-Dame
Caractéristiques générales
Lieu Montréal
Région de Montréal
Drapeau : Québec Québec
Drapeau du Canada Canada
Coordonnées 45° 30′ 18″ Nord 73° 31′ 34″ Ouest / 45.50494, -73.5261

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Circuit Gilles Villeneuve

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Circuit Gilles Villeneuve
Ouverture 1978
Propriétaire commune de Montréal
Exploitant Société du Parc Jean Drapeau
Homologation FIA Degré 1
Événements
Grand Prix du Canada de Formule 1
NAPA Auto Parts 200 (NASCAR Nationwide)
Dimensions
Nombre de virages 14
Longueur 4,361 km
Meilleur tour (2004)
Temps 1 min 13 s 622
Pilote Drapeau : Brésil Rubens Barrichello
Écurie Ferrari
Modèle Ferrari F2004

Le circuit Gilles-Villeneuve est un circuit de sports mécaniques situé au parc Jean-Drapeau sur l'île Notre-Dame, au milieu du Fleuve Saint-Laurent, à Montréal, Canada. Il porte son nom en l'honneur du pilote canadien Gilles Villeneuve, qui y obtint sa première victoire en 1978, et qui se tua lors de la séance de qualification du Grand-Prix de Formule 1 de Belgique à Zolder le 8 mai 1982. Sur l'emplacement de la ligne de départ est inscrit « Salut Gilles ».

Le Grand Prix du Canada de F1 s'y est tenu de 1978 à 2008. Après une pause en 2009, celui-ci s'y court à nouveau depuis 2010.

Le circuit[modifier | modifier le code]

C'est un circuit rapide et spectaculaire de 4 361 mètres mais qui manque de dégagements. Robert Kubica y fut victime d'un terrifiant accident lors du Grand Prix du Canada 2007, sans blessures sérieuses pour le pilote polonais. La succession de lignes droites et de virages lents occasionne de nombreux regroupements[1] et soumet les freins à rude épreuve. Nombre de pilotes, dont des champions du monde, y ont perdu leurs illusions en touchant le « Mur des champions » qui se trouve au dernier virage du circuit et où figurait une publicité touristique du Gouvernement du Québec : « Bienvenue au Québec ».

Le , le circuit Gilles-Villeneuve est l'hôte d'une course de la série Nationwide de la catégorie américaine Nascar, une première au Canada. Auparavant, de 2002 à 2006, c'est le Grand Prix de Montréal de la Champ Car qui s'y déroulait.

En dehors des courses, le circuit est ouvert à tous les sportifs, qui viennent pour y pratiquer soit le vélo, les patins à roues alignées/roller (notamment pour les 24 heures de Montréal), la course ou la marche.

Endurance[modifier | modifier le code]

Une manche couvrant une distance de 480 kilomètres et comptant pour le Championnat du monde des voitures de sport a été organisée sur le circuit en 1990 . La Mercedes C11 pilotée par Jean-Louis Schlesser et Mauro Baldi de l'écurie officielle s'est imposée devant l'une des deux Nissan R90CK officielles. ce fut également la première course de la Peugeot 905 qui pilotée ce jour-là par Keke Rosberg et Jean-Pierre Jabouille a finalement abandonnée[2],[3].

Plus récemment, plusieurs épreuves de Grand-Am Rolex Sports car Series ont été organisées de 2009 à 2012[4],[5],[6],[7].

Utilisateurs sportifs[modifier | modifier le code]

Lorsque le circuit n'est pas utilisé pour les courses automobiles, les amateurs de cyclisme, patins à roulettes, et autres, utilisent le circuit pour s'entraîner. En juin 2009, la Société du Parc Jean-Drapeau a installé des « chicanes » (clôtures destinées à ralentir les cyclistes et autres usagers de la piste[8]) pour bloquer l'utilisation du circuit, ce qui causa un important mouvement de protestation. En réponse aux protestations, les chicanes ont été retirées. En juin 2010, la Société du Parc Jean-Drapeau a émis un communiqué indiquant qu'elle entendait remettre les chicanes, ignorant l'entente établie avec les représentants des associations sportives l'année précédente[8].

Coordonnées géographiques[modifier | modifier le code]

  • Latitude : 45°30'15.62"N
  • Longitude : 73°31'31.49"O

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ne pas se rater, La Page des Sports, publié le 7 juin 2007
  2. « World Sports Prototype Championship Montreal 1990 - Race Results - Racing Sports Cars », sur www.racingsportscars.com (consulté le 17 mars 2016)
  3. « Le FIA WEC sur le Circuit Gilles-Villeneuve à Montréal dès 2015 ? », sur www.endurance-info.com (consulté le 17 mars 2016)
  4. « Montréal : Pruett/Rojas (Riley BMW) reprennent la main », sur www.endurance-info.com (consulté le 17 mars 2016)
  5. « Montréal : Week-end parfait pour Fogarty/Gurney (Riley Chevy) », sur www.endurance-info.com (consulté le 17 mars 2016)
  6. « Montréal : Pruett/Rojas (Riley/Ganassi) vainqueurs et champions ! », sur www.endurance-info.com (consulté le 17 mars 2016)
  7. « Montréal : Angelelli/Frisselle (Dallara Ford) relancent le championnat. », sur www.endurance-info.com (consulté le 17 mars 2016)
  8. a et b Parc Jean-Drapeau: la chicane des chicanes - Caroline Rodgers, Blog La Presse, 9 juin 2010

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]