Carlos Casagemas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Carlos Casagemas

Naissance
Barcelone, catalogne
Décès
Paris, France
Activités Peinture, dessin

Carlos Casagemas, né le à Barcelone en Espagne et mort le à Paris, est un peintre espagnol célèbre pour son amitié avec Pablo Picasso.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlos Casagemas rencontre Pablo Picasso à Barcelone au début de 1900 dans le café Els Quatre Gats qu'il fréquente. Les deux artistes, qui se lient rapidement d'amitié, partagent quelque temps ensemble un atelier dans la calle Riera de San Juan. Financièrement plus à l'aise que Picasso, c'est lui qui propose et subvient en grande partie aux frais de leur premier voyage à Paris à la fin de l'année 1900[1]. Alors que Picasso s'épanouit dans cette nouvelle ville et l'ambiance de la butte Montmartre où il a élu domicile, Casagemas semble déprimé en raison d'une histoire de cœur malheureuse et douloureuse[2] avec une danseuse du Moulin rouge nommée Germaine[3]. Ils décidèrent de passer les fêtes de fin d'années à Malaga dans la région natale de Picasso. Carlos Casagemas cependant, ne réussit pas à sortir de sa dépression amoureuse et sombre dans l'alcool[3]. À la mi-janvier, alors que Picasso et Casagemas sont revenus à Madrid, ce dernier retourne à Paris où, après avoir tenté de tuer son amante, il se suicide d'une balle dans la tête dans le Café de l'Hippodrome au 128 boulevard de Clichy[4], le 17 février 1901[5].

Picasso absent lors du drame et profondément marqué par cet évènement peindra, six mois plus tard, trois toiles du défunt dont le célèbre portrait posthume de son ami dans son cercueil La Mort de Casagemas en 1901, d'après les détails donnés par leurs amis (notamment de l'impact de la balle sur la tempe)[5]. Picasso dira plus tard que c'est le choc du suicide de son ami et cette toile en particulier qui a initié sa période bleue[5]. Symboliquement cet impact culminera en 1903, soit deux ans après la mort de celui-ci, avec le tableau très personnel et engagé qui couronne la période bleue de Picasso, intitulé La Vie, où Casagemas est représenté avec une jeune femme devant de nombreuses scènes de maternité et de souffrance individuelle[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roland Penrose, Picasso, collection Champs chez Flammarion nº607,‎ (ISBN 9782080816078), p. 74-75.
  2. Carlos Casagemas aurait souffert d'impuissance sexuelle. cf Edward Lucie-Smith, Ibid.
  3. a et b Roland Penrose, op. cit. p. 78-80
  4. [PDF] Pablo Picasso (1881-1973) : La Vie par Jean-Bernard Garré, Presses de l'Université d'Angers, 2007, p. 5 et 7
  5. a, b et c William Rubin, Picasso et le portrait, éditions Flammarion, Réunion des musées nationaux,‎ , p. 240
  6. Edward Lucie-Smith, Les Arts au XXe siècle, Cologne, Konëmann,‎ (ISBN 3-8290-1718-9), p. 59