Bolze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bolze
Bolz
Image illustrative de l’article Bolze
Le Rababou du carnaval des Bolzes 2006 à Fribourg.
Pays Suisse
Région Basse-ville de Fribourg
Classification par famille

Le bolze est un dialecte bilingue français et suisse allemand parlé principalement en basse ville de Fribourg, en Suisse. Ce terme désigne également une personne qui parle cette langue ou qui est originaire de ce quartier de la ville.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La ville de Fribourg se situe à la limite de deux régions linguistiques suisses. Les agriculteurs singinois n'ayant aucune terre peuplent la basse ville (vieille ville située en contrebas) du XIXe siècle aux années 1940[1]. Leurs enfants immigrés parlent alors allemand à la maison et un mélange de français et d'allemand dans la rue : le bolze[1],[2].

L'une des personnalités emblématiques de cette langue est le pilote automobile Joseph Siffert[1].

Jacques Fasel, meneur criminel de La bande à Fasel est surnommé Robin des Bolzes[3].

Description[modifier | modifier le code]

La langue peut être construite sur une matrice soit française soit allemande. Néanmoins, elle est très variable et les formes peuvent varier d'un individu à un autre[4].

Comparaison de mots[5][modifier | modifier le code]

Bolze Français Fribourgeois[6] Allemand Singinois
apèdzer coller, ajouter, joindre apèdzi kleben
barboter voler barbotâ (fr: dérober) klauen
barjaquer baragouiner
bletz blessure Verletzung
bogner regarder tristement bonyi
bou huée buh
bougiere bouger bewegen
bourillon nombril bouriyõ Bauchnabel
boyu gras, ayant de l'enbonpoint
brotzè bidon, seille, seau
caissa Caisse Kasse
clanquette sonnette chenayèta Klingel
dépenaillé en cheni, en désordre
dzemotter se démener dzèmotâ (fr: gêmer)
embryer s'élancer
gläselè petit verre Gläschen gläseli
goguenots wc
guguer regarder gugâ gucken luege
katz chat tsa Katze
kayon cochon kayõ Schwein
koukelistoutz saut périlleux
kräker escalader krâkâ (fr: marcher peniblement) klettern
maillée, prendre une - s'enivrer
mariatzons amoureux martshã
melangsche mélangé melandzo gemischt
mescolles moi ich mi
meuler se plaindre myôlèri sich beschweren
miautzelée baiser prolongé
muttre Mère Mutter
niolle nuage nyola Wolke
pantè chemise pãtiyon Hemd
patiniere patiner skaten
patinoira Patinoire Eisbahn
picousse congé
piscina Piscine pichina Schwimmbad
poutzer nettoyer putsi putzen
Raba Rabbin Rabbiner
raquette main Hand
rathi râteau rathi
reluquer regarder attentivement fikchâ gucken
sackelè sac cha Sack, Beutel Säckeli
schlaguée fessée fwètâyé schlagen
schluck gorgée chlouk, golâ Schluck
schnabre tapage boura
schnaquer ramper
sich trumpiere se tromper che trõpâ sich täuschen
steck bâton tsavãtõ Stock, Stab
tontzelette petite femme
tuffler crier tuhlyâ (fr: peiner) schreien
vattr Père chênya Vater
vigoutz en pleine forme
wägelè petite charrette, petit char Kleinwagen Wägeli
wörm Ver de terre Wurm

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Isabelle Eichenberger, « Nei, dasch zvüu, tu me connais! », sur www.swissinfo.ch, (consulté le 23 mai 2016).
  2. Paul Wijnands, Le français adultère, ou, Les langues mixtes de l'altérité francophone, Editions Publibook, , 142 p. (ISBN 978-2-7483-0929-4, lire en ligne), p. 28-30.
  3. « Un « héros » pour notre temps », L'Express,‎ (lire en ligne).
  4. Coralie Gil, « Dictionnaire du bolze », spectrum, no 2,‎ , p. 15 (lire en ligne, consulté le 25 mai 2016).
  5. « Le français adultère, ou, Les langues mixtes de l'altérité francophone : Le Bolze », sur books.google.ch (consulté le 6 mai 2017).
  6. « Dictionnaire Français/Francoprovençal », sur dicofranpro.llm.umontreal.ca (consulté le 6 mars 2020)

Article connexe[modifier | modifier le code]