Parc naturel régional Gruyère Pays-d'Enhaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc naturel régional Gruyère Pays-d'Enhaut
Gros Van NE.jpg
Le Gros Van, près de Château-d'Oex
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
503 km2
Population
12500
Administration
Type
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Création
2011
Statut patrimonial
Parc naturel régional
Parc d'importance nationale
Administration
association Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut
Site web

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

(Voir situation sur carte : canton de Fribourg)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Point carte.svg

Le parc naturel régional Gruyère - Pays-d'Enhaut est une aire protégée de Suisse, labellisée Parc naturel régional en tant que Parc d'importance nationale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc se localise en Suisse romande, à cheval sur les Préalpes fribourgeoises et vaudoises. Son territoire s'étend sur 503 km2 compte 13 communes et englobe les régions de la vallée de la Jogne et de l'Intyamon au sud de la Gruyère, du Pays-d'Enhaut ainsi que des Rochers de Naye et des hauts de la Riviera vaudoise[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Paysages et monuments culturels du parc[modifier | modifier le code]

Le parc naturel régional Gruyère Pays-d'Enhaut comprend, côté vaudois, les districts francs fédéraux de la Pierreuse-Gummfluh et des Bimis-Ciernes Picat, et côté fribourgeois le district franc fédéral de la dent de Lys, et en grande partie celui de Hochmatt-Motélon[2]. Il compte les réserves naturelles du Vanil Noir[3] et de la Pierreuse[4] gérées par Pro Natura[1]. Le parc intègre partiellement 3 objets inscrit à inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale : Tour d'Aï-Dent de Corjon, La Pierreuse-Gummfluh-Vallée de l'Étivaz, Vanil Noir[5].

Les sites suivant sont classés à l'Inventaire fédéral des sites construits à protéger en Suisse[6].

Le parc comprend également 20 objets listés dans l'inventaire suisse des biens culturels d'importance nationale et régionale, notamment le Caux-Palace, la chartreuse de La Valsainte, le château de Chillon, l'église réformée Saint-Nicolas-de-Myre de Rougemont, le Grand Chalet de Rossinière, Les Ciernes-Picat et la maison de la Place.

Production fromagère[modifier | modifier le code]

En raison de l'agriculture essentiellement tournée vers la production laitière, la région est une grande productrice de fromage notamment de Gruyère AOP, de Gruyère d’alpage AOP, de Gruyère AOP bio, de Vacherin fribourgeois AOP, de L'Etivaz AOP et de la tomme vaudoise. Le cheptel bovin du parc produit 26 millions de kilos de lait par an[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]