Exposition nationale suisse de 2002

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arteplage de Neuchâtel

L'Exposition nationale suisse de 2002 (Expo.02) eut lieu du 15 mai 2002 au 20 octobre 2002 autour des lacs de Bienne, de Neuchâtel et de Morat, dans les villes de Bienne, de Neuchâtel, d'Yverdon-les-Bains et de Morat et sur un bateau naviguant sur les trois lacs (Arteplage mobile du Jura).

Il est de tradition en Suisse de faire le point sur l'état du pays, sur le plan politique, social, démographique, etc. tous les 25 ans environ au moyen d'une exposition nationale : Zurich 1883, Genève 1896, Berne 1914, Zurich 1939 et Lausanne 1964.

Histoire[modifier | modifier le code]

Expo.01[modifier | modifier le code]

En 1995, le Conseil Fédéral attribue l'organisation de la sixième exposition nationale au Pays des Trois-Lacs écartant le projet présenté par le Canton du Tessin et celui présenté par le Canton de Genève.

En 1997, Jacqueline Fendt, qui vient d'être nommée à la Présidence de la Direction Générale lance une "Campagne Participative" afin que toutes les personnes intéressée puissent proposer un projet d'exposition. L'artiste Pipilotti Rist, nommée à la tête de la Direction artistique continuera dans cette voie et lancera le concept d'Arteplage, domaine d'exposition en rive du lac qui seront entièrement démontés à la fin de la manifestation.

En 1998, quatre concours d'architectures sont lancés pour la conception des quatre Arteplages. En 1999, les équipes sont connues:

  • Artplage d'Yverdon-les-Bains: Extasia (réunion temporaire des bureaux: Morphing Systems (Zurich), Diller&Scofidio (NY) vehovar and jauslin (Zurich) et West 8 (Rotterdam)
  • Arteplage de Neuchâtel: Multipack (réunion temporaire des bureaux: GMS, Jacques Sbriglio et Atelier Oï
  • Arteplage de Bienne: Coop Himmelb(l)au, Wien
  • Arteplage de Morat: Atelier Jean Nouvel (Paris) et Gauer Itten Messerli (Berne)[réf. nécessaire]

Expo.02[modifier | modifier le code]

En 1999, le projet d'Expo.01 est en danger, son financement n'est pas assuré et le projet prend du retard. C'est Nelly Wenger qui est nommée à la Direction technique et Martin Heller à la Direction Artistique. En automne, le Conseil fédéral maintient la réalisation de l'Expo, exige son report d'une année accompagné de mesures d'assainissements.[réf. nécessaire]

dates clés[modifier | modifier le code]

Arteplages[modifier | modifier le code]

Les Arteplages sont une invention d'Expo.02. Le concept d'Expo.02 n'était pas de développer des expositions à l'intérieur d'une halle, mais bien de créer des territoires d'expositions en rive des lacs des quatre villes hôtes. L'Arteplage du Jura, cinquième hôte d'Expo.02, était un Arteplage mobile installé sur une barge navigant sur les trois lacs.

Bienne[modifier | modifier le code]

Les Tours de Bienne

Pouvoir et liberté[modifier | modifier le code]

Sur l'Arteplage de Bienne, ce sont les thématiques de la relation à l'argent, à l’État, de la communication qui sont traitées.

Symbole de l'Arteplage : les trois tours

Concept Design : Coop Himme(l)blau, Wien et Gerbert, Liechti, Schmid Architekten AG

Paysagisme : Zulauf, Seipel, Schweingruber

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Argent et valeur - le dernier tabou

L'imaginaire lié à l'argent et à ses tabous.

Argent = pouvoir et liberté... mais quel pouvoir ? quelle liberté ?

Partenaire : Banque Nationale Suisse

Concept et scénographie : Harald Szeemann

Architecture : IAAG


  • Bien travailler, bien s'amuser

Réservé aux enfants !

Partenaire : Chocosuisse (Union des fabricants suisses de chocolat)

Scénographie : Atelier Ebinger

Design : Oskar Weiss


  • Cyberhelvetia.ch

Quand le virtuel et le réel se rencontrent

Partenaire : Crédit Suisse, Winterthur, Sun Microsystem, Sunrise

Concept : Belleville, 3deluxe, Wiesbaden

Architecture : Glöggler Prevosti Architektur

Développement, programmation Internet: Iogram


  • Empire of Silence

Est une expo-jeu, une aventure

Partenaire : Swisscom

Concept et réalisation : Live Communication Ltd., London


  • Happy End

Que nous faut-il pour être heureux ?

Partenaire : Zurich Financial Services

Concept et scénographie : Triad Architekten; Karl Karau avec hollenbeck plato, Berlin


  • Leben, Lust und Lohn

Partenaire : Swissmem (Industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux) et cemsuisse (Association suisse de l'industrie du ciment)

Concept et scénographie : Steine Sarnen Schweiz

L'exposition parle du travail, de l'industrie confrontée aux nouveaux défis du monde du travail. Il n'a y pas d'objets ou machines exposées, mais un spectacle de mode.


  • Nouvelle DestiNation

Partenaire : La Confédération

Architecture : e2a Eckert Eckert Architekten AG

Scénographie : Via Lewandowsky, Charles Lombard

L'exposition interroge les rapports qu'entretient le citoyen avec l'état et pose des questions sur la politique : un jeu ? une lutte ?, combines, intrigues, stratégies ? Le symbole choisi est l'évocation des disciplines sportives.


  • Strangers in Paradise

Est un supermarché qui présente les mythes et la diversité culturelle suisse pendant une promenade en caddie.

Partenaire : Migros

Scénographie : Christoph Statenwerth

Contenus : Meret Ernst

Architecture : Ingrid Burgdorf, Barbara Burren


  • SWISH*

Partenaire : IBM et Swiss Re

Scénographie Tristan Kobler

Architecture : Fabio Gramazio (Gramazio Joergensen Kohler)

Les expositions nationales servent à la définition d’un lieu, d’une nation : qu’a-t-on achevé ? vers quoi se dirige-t-on ? quels souhaits pour le futur ? que désirent réellement les habitants d’un pays qui de l’extérieur semble parfaitement comblé ? que désirent ces habitants au plus profond d’eux-mêmes ? dans leur cœur ? En préparation d’Expo.02, plus de mille interviews ont été réalisés dans toutes les régions du pays pour connaître les vœux de ses habitants. sWISH* explore le paysage des vœux suisses. Un bâtiment noir en forme de monolithe est posé sur la plateforme érigée au-dessus du lac de Bienne. Il ne révèle en rien les convoitises qu’il couve. Il y a toutefois ce banc, devant le monolithe, où les visiteurs qui s’y assoient peuvent entendre les histoires que Hans la Chance leur murmure à l’oreille, ou les disputes matrimoniales du Prince et de la Princesse qu’il a pourtant réveillée par un baiser. Pendant ce temps, à l’intérieur, des milliers de lattes de bois flottent dans l’exposition tel un nuage de vœux. C’est ce nuage qui forme les espaces et les chemins où se promènent les visiteurs. Il intègre les capsules de vœux, quatre structures en forme de cristal qui présentent les interviews sous forme de projection. Le royaume intérieur est dominé par des petites figures sorties tout droit de contes de fées ou de mythes. Gnomes, fées, sirènes, enchanteurs et princes charmants ne vivent que pour ou par les vœux et accompagnent le visiteur dans leur univers. Elles leur parlent en se promenant librement sur les lattes de bois. « Pourquoi es-tu encore ici ? » « As-tu déjà fait un vœu » ? Ces créatures vivent dans le royaume entre le lac et l’exposition, entre la réalité et le rêve. Des trous dans le sol permettent de jeter un regard indiscret dans les coulisses, là où les employés recueillent les vœux, les trient, les archivent, les réalisent ou les jettent sans pitié dans le déchiqueteur. Avant de quitter l’exposition, sur une plateforme de verre surplombant le lac, les visiteurs peuvent laisser leurs vœux. Ceux-ci sont alors projetés sur l’eau avant de disparaître lentement, engloutis par les flots. Chaque vœu laissé par le visiteur est symbolisé par une flamme scintillante propulsée par des brûleurs à gaz. Petite ou grande, telles des signaux de fumée, elles s’échappent du toit du bâtiment.

Texte: (http://www.holzerkobler.ch)


  • Territoire imaginaire

Peut-on planifier l'avenir? le réinventer?

Partenaire: Union des Banques Cantonales Suisses

Scénographie: GXM Architekten

Architecture: Rossetti + Wyss Architekten

      • Le bâtiment de "Territoire imaginaire" a une seconde vie, il a été déplacé à la rue Alexander-Schöni à Bienne.


  • Viv(r)e les frontières

La dimension physique, psychique et sociale de la frontière

Partenaires: les cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Jura, Genève, Neuchâtel, Zurich, Tessin et Valais.

Projets artistiques[modifier | modifier le code]

  • Klangturm

L'une des trois tours de l'Arteplage est un instrument de musique géant

Partenaire: Suisa et Fondation Suisa pour la musique

Direction artistique: Sound City Design

Architecture: oos ag_open operating system

    • Projection d'un film sur un écran d'eau
    • Le théâtre Mummenschanz
      • Le bâtiment du théâtre a une seconde vie, il a été déplacé à Villars-sur-Glâne.


Neuchâtel[modifier | modifier le code]

Le Palais de l'Equilibre (actuel Globe de l'innovation)
  • Nature et Artifice
    • Ada - l'espace intelligent
    • Aua extrema
    • Beaufort 12
    • Biopolis (Actuellement à Boudry dans le canton de neuchâtel)
    • Magie de l'énergie
    • Manna
    • Palais de l’Equilibre
    • Robotics

Yverdon-les-Bains[modifier | modifier le code]

Le nuage "Blur" à Yverdon-les-Bains
  • Moi et l'Univers

L'Arteplage d'Yverdon-les-Bains est un jardin de la séduction. Le visiteur se promène entre des collines artificielles fleuries dans lesquelles sont logées les restaurants, les locaux techniques, mais aussi des installations artistiques. Les expositions sont disposées en partie sous un toit coloré (le forum), certains des pavillons sont construits à ses côtés et l'exposition "OUI" a été installée sur le lac.[réf. nécessaire]

Le symbole de l'Arteplage est le nuage "Blur", une construction métallique reliée à la terre ferme par deux passerelles et dont les milliers de buses crachent l'eau pompée et filtrée dans le lac et la transforme en nuage. Au sommet du nuage, le visiteur peut déguster un verre d'eau dans le "Bar des Anges".[réf. nécessaire]


**Onoma, voyage au pays des noms[réf. nécessaire]

Architectes: Burkhalter et Sumi (Zurich)

Sponsor: La Poste suisse

Contenu: Université de Neuchâtel[réf. nécessaire]


    • Circuit
    • Kids.expo
    • Le Jardin d'Eden - Fascination Santé
    • Le premier regard
    • Oui!
    • Signaldouleur
    • SwissLove
    • Wer bin ich?


Morat[modifier | modifier le code]

Le monolithe à Morat.
  • Instant et Éternité

**Blindekuh[réf. nécessaire][1]

    • Die Werft
    • Expoagricole
    • Heimatfabrik
    • Le jardin de la violence
    • Le Panorama de la bataille de Morat dans le monolithe de Jean Nouvel

**Hors-Sol[réf. nécessaire]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Guide officiel d'Expo.02, WerdVerlag, 2002
  • RAST Rudolf, Architecture.Expo.02, Herausgeber Editor, 2003
  • KELLER Roman, WISKEMANN Barbara, Expomat, Edition Patrick Frey
  • DILLER et SCOFIDIO, Blur, Diana Murphy Editor, 2002

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]