Biocoop

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Biocoop
logo de Biocoop
Logo de Biocoop

Création 1986
Dates clés 9 décembre 2002 : immatriculation
Forme juridique SA coopérative à conseil d'administration
Slogan « La bio nous rassemble »
Siège social Paris
Drapeau de France France
Président Pierrick De Ronne (d) (depuis le )[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Centrales d'achat alimentaires
Produits Distribution d'écoproduits et de produits alimentaires biologiques
Effectif en augmentation Environ 3 200 personnes (2012)
740 (Biocoop SA Coop)[2]
2 500 (réseau des Biocoop)
TVA européenne FR07382891752[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web biocoop.fr

Fonds propres 58 119 900 € fin 2018
Chiffre d'affaires 710 905 200 € en 2018[4]
Résultat net 5 202 100 € en 2018

Biocoop est une société anonyme coopérative[5] à capital variable, spécialisée dans la distribution commerciale de produits alimentaires labellisés AB, Bio Cohérence, Demeter, etc et de produits du commerce équitable, d'écoproduits et de cosmétiques. En 2019, son réseau est composé de plus d'un demi-millier de magasins répartis dans toute la France et est adhérent de Synadis Bio, le syndicat qui regroupe les magasins spécialisés en alimentation biologique[6].

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, des consommateurs s'associent pour s'approvisionner en produits biologiques. Issues de ces groupements d'achats, des coopératives de différentes formes juridiques se créent dans les années 1980[7],[8]. En 1986 est créée l'association loi 1901 Biocoop[9],[8].

En 1993, le cahier des charges Biocoop réunit sociétés coopératives et non coopératives. Il définit des règles collectives qui portent sur le choix des produits, sur la gestion des entreprises et sur leur dimension sociale[10],[8].

En 2002, les membres de l'association adoptent de nouveaux statuts et deviennent sociétaires de l'association, elle-même devenue une société anonyme coopérative[11],[12].

En 2005, elle réalise la fusion de ses plates-formes logistiques et participe à la création d'Enercoop, fournisseur d'électricité d'origine renouvelable[13]. Elle crée par ailleurs sa filiale Restauration dont l’objectif est le développement de la restauration collective biologique[14].

En 2006, elle crée sa propre société de transport, la Société de Transport Biocoop (STB)[15].

En 2007, elle inaugure une plate-forme logistique en région parisienne[16].

En 2010, la plateforme Sud-Est est relocalisée à Sorgues près d'Avignon.

Le 21 mars 2011, Gilles Piquet-Pellorce est nommé directeur général[17].

En mars 2017, la société coopérative compte 431 points de vente[18]. En septembre 2017, Orion Porta remplace Gilles Piquet-Pellorce à la direction générale de la société, huit mois après en avoir été nommé directeur général adjoint[19].

Le 27 mars 2019, Pierrick De Ronne devient président de la société en remplacement de Claude Gruffat[20] candidat aux élections européenne sur la liste écologiste "Europe Écologie Les Verts".

Activité[modifier | modifier le code]

Réseau de magasins indépendants[modifier | modifier le code]

En mars 2017, la société compte 431 points de vente, de 280 m2 en moyenne[18]. Les magasins sont des structures commerciales indépendantes coopératives et non coopératives. L'implantation de ces magasins s'appuie sur les services du géomarketing, favorisant l'installation des magasins dans les quartiers où les CSP+ sont présentes[21].

Construction de filières[modifier | modifier le code]

La société accompagne la structuration et la construction de filières agricoles durables. Le réseau Biocoop coopère avec neuf groupements de producteurs. Cette coopération permet à ceux-ci de se structurer et d'organiser eux-mêmes la diversification de leur production.

Dans le cadre de la construction de filières, elle soutient et accompagne les producteurs en conversion en achetant et en distribuant au sein de son réseau les produits issus de productions en conversion, notamment depuis la contractualisation, en 2000, avec le collecteur de lait Biolait[22]. Ce qui garantit aux producteurs des débouchés et sécurise l'achat de la production à venir. Ces produits sont indiqués comme issus de productions en conversion lors de leur mise en vente.

La société a mis en place un projet de capital développement intitulé DEFI BIO afin de cofinancer des projets ayant pour objectifs de contribuer à la structuration de filière (achat de matériel, soutien institutionnel, garantie financière) ; elle facilite la logistique et propose la collecte des fruits et légumes pour les plus petits groupements de producteurs, en organisant avec ses camions des ramasses chez les producteurs ; elle a également mis en place une démarche de commerce équitable Nord/Nord intitulée « Ensemble pour plus de sens »[réf. souhaitée].

Le modèle coopératif de Biocoop, dont les producteurs, tels que BioBreizh[23], sont sociétaires, permet aux producteurs agricoles issus d’une même filière ou de filières différentes de se rencontrer et échanger ce qui facilite la construction de la filière.

Biocoop est membre de l'association nationale Terre de Liens. La fondation Terre de Liens collecte de l'épargne ou des dons auprès de citoyens pour acquérir du foncier agricole et le mettre à disposition de paysans cultivant en agriculture biologique[24].

Logistique[modifier | modifier le code]

La logistique est une des activités principales de Biocoop SA Coop. Les services centraux de la société, comprennent quatre plates-formes logistiques qui approvisionnent les magasins. Les quatre plates-formes (Grand-Ouest à Melesse près de Rennes, Sud-Est à Sorgues près d'Avignon, Sud-Ouest près d'Agen et Centre-Nord-Est à Sainte-Geneviève-des-Bois dans l'Essonne) occupent à elles quatre plus de 40 000 m2 d'entrepôts. En 2016, la construction d'une nouvelle plateforme grand-ouest de 24 000 m2, une plateforme centre-nord-est de 24 000 m2 à Ollainville (91), une plateforme sud-est de 24 000 m2 à Noves (13) et une plateforme sud-ouest 18 000 m2 à Damazan (47) étaient en cours de réalisation.

Avec la création de Biocoop Restauration, la société a adapté sa chaîne logistique aux besoins qu’imposent la restauration hors-foyer, notamment avec la mise en place de grands conditionnements.

Les plates-formes proposent 4 463 références alimentaires et 1 537 références en cosmétiques et produits d’entretien qui proviennent de près de 700 fournisseurs.

Transport[modifier | modifier le code]

Déchargement d'un camion de livraison Biocoop pour approvisionner un magasin Biocoop à Paris

Depuis mai 2010, Biocoop pratique le rail-route entre sa centrale d'achat de Sorgues et celle de Sainte-Geneviève-des-Bois. Biocoop exploite des conteneurs bi-température qui permettent de séparer fruits et légumes des produits frais ce qui permet d'optimiser l'acheminement des produits[réf. souhaitée].

De façon générale, elle n'utilise pas d'avions pour transporter ses produits[12].

Restauration collective[modifier | modifier le code]

Biocoop Restauration est une société de distribution spécialisée en produits bios. Elle répond aux demandes émanant des acteurs de la restauration sociale et commerciale en France. Son rôle est de promouvoir la restauration collective biologique et locale. Dans cet objectif elle a construit des partenariats avec des groupements de producteurs locaux.

Cette activité permet à la société de soutenir la construction de filières courtes.

Défi bio[modifier | modifier le code]

DEFI BIO, filiale de Biocoop, est le projet de capital développement qui permet au réseau de cofinancer les projets de partenaires professionnels dans leurs actions de développement[réf. souhaitée].

Par exemple, aux côtés de partenaires historiques (Cereco, Bio Planète, Léa Nature), Biocoop, s’est engagé dans la construction du premier silo 100 % bio basé à Saint-Jean-d’Angely[pertinence contestée] destiné à la Coopérative régionale d'agriculture biologique (CORAB).

Produits[modifier | modifier le code]

Rayon maraîchage d'un magasin Biocoop.

Le réseau Biocoop propose fin 2012 plus de 6 600 références différentes. Par ailleurs, il propose entre autres :

  • « La Bio Je Peux », une sélection de produits à prix réduits[25],[12],
  • « Ensemble, Solidaires », une gamme de près de 600 produits garantissant une juste rémunération du producteur et un produit d'origine française[26].

Le réseau propose également des produits en vrac ou en grands conditionnements pour limiter la consommation d'emballages et donc les déchets[12]. Ce mode de vente permet également aux consommateurs de choisir la quantité achetée. Biocoop propose également des produits issus du commerce équitable, des écoproduits et des cosmétiques.

Choix des produits[modifier | modifier le code]

Composées de représentants de magasins et de producteurs, des commissions élaborent les spécificités du référencement et choisissent les produits dans le respect de la charte[27][source insuffisante].

L'ensemble des produits ne contient, par exemple, pas de lécithine de soja, qui peut contenir des OGM[28][source insuffisante].

Les lessives et produits d’entretien ne doivent pas contenir de composants pétrochimiques, de phosphates ou d'azurants optiques.

Depuis 2006, plus aucun produit ne contient d’arômes artificiels. Quand l'ingrédient donnant le goût figure dans la constitution du produit, il est obligatoirement bio.

Engagement et militantisme[modifier | modifier le code]

Le militantisme[modifier | modifier le code]

Les sociétaires Biocoop ont arrêté en mars 2017 de commercialiser de l'eau plate en bouteille plastique. C'est un mouvement qui avait commencé dans certains magasins dès 2009. L'objectif est de lutter contre une industrie plastique jugée par Biocoop comme trop polluante[29].

Le 25 mars 2019, le président de la société Claude Gruffat rejoint la liste du parti politique EELV pour les européennes[30].

Charte Biocoop[modifier | modifier le code]

Biocoop a mis en place une charte qui encadre l'ensemble des activités des Biocoops :

  • développement d’une agriculture biologique durable ;
  • transparence, traçabilité et équité commerciale et coopération ;
  • respect de critères sociaux et écologiques exigeants.

Un cahier des charges composé de trois conventions (distribution, gestion, sociale) traduit cette charte en engagements mesurables[31].

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Biocoop est dirigé par un conseil d'administration élu par l'assemblée générale des sociétaires. Les sociétaires coopérateurs correspondent à l'ensemble des personnes morales qui bénéficient des services de la coopérative. Les sociétaires non-coopérateurs correspondent aux personnes morales ou physiques qui ne recourent pas aux services de la société mais apportent des capitaux. Les sociétaires participent ensemble aux décisions stratégiques de la coopérative.

Le conseil d'administration est composé de quatre collèges :

  • Magasins (40 % de coopératives, 60 % de SARL familiales) - sociétaires coopérateurs ;
  • Producteurs (section agricole) - sociétaires coopérateurs ;
  • Salariés - sociétaires non-coopérateurs ;
  • Association de consommateurs - sociétaires non-coopérateurs.

Données chiffrées[modifier | modifier le code]

Chiffres d'affaires des magasins[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Année Chiffre d'affaires
(millions €)
Nombre de magasins Croissance du chiffre d'affaires
2000 111 193
2001 137 215 23,4 %
2002 140 211 2,2 %
2003 152 219 8,6 %
2004 171 224 12,5 %
2005 204 253 19,3 %
2006 248 274 21,6 %
2007 294 308 18,5 %
2008 390 314 32,7 %
2009 445 325 14,1 %
2010 460 3,4 %
2011 500 8,7 %
2012 535 340 7,0 %
2013 580 345 8,4 %
2014 657 357 13,3 %
2015 768 383 16,9 %
2016[18] 950 431 23,7 %
2017 1100 530 15,8 %
2018 1210 560 11 %

Lobbying[modifier | modifier le code]

Entre juillet et décembre 2017, l'agence Burson-Marsteller i&e a mené des activités de lobbying pour le compte de Biocoop, tel que cela apparaît au répertoire des représentants d'intérêts de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique[32].

Controverse[modifier | modifier le code]

Condamnation pour pratique anticoncurrentielle[modifier | modifier le code]

Interfel, ainsi que l’Association nationale pommes poires (ANPP) et la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF) ont déposé un recours en justice contre la campagne publicitaire menée par l'enseigne Biocoop entre le 15 et le 30 septembre 2014, en invoquant le caractère trompeur de cette publicité, le dénigrement du produit et l'appel au boycott des pommes non-bio. Le , la société Biocoop a été condamnée par le tribunal de grande instance de Paris pour pratique anticoncurrentielle[33] à verser 10 000 euros à chacun des plaignants[34] mais a été relaxée du chef de publicité trompeuse (la publicité ne dit pas explicitement que les pommes biologiques seraient plus saines).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://www.lsa-conso.fr/pierrick-de-ronne-nouveau-president-de-biocoop,314936 »
  2. « Dossier de presse Biocoop 2015 » [PDF], (consulté le 18 octobre 2015).
  3. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ » (consulté le 4 septembre 2019)
  4. societe.com
  5. « Biocoop - Mentions légales », sur biocoop.fr (consulté le 10 octobre 2017)
  6. Bio : les magasins spécialisés haussent le ton, Ouest France, Ivan Logvenoff, 18 novembre 2019
  7. « Biocoop, plus de 30 ans d'engagement », sur biocoop.fr
  8. a b et c Hervé Defalvard, Yannick L'Horty, François Legendre & Mathieu Narcy, Les nouvelles frontières de l'économie sociale et solidaire, XXXIIIe Journées de l'Association d'économie sociale, Presses Universitaires de Louvain, coll. « Cahier du Cirtes / Hors-série » (no 3), , 532 p. (ISBN 978-2875582300), p. 115
  9. Agnès le Gonidec, « Stratégie offensive chez Biocoop », sur Journal du Net, (consulté le 18 octobre 2015).
  10. « Des valeurs, des missions et des choix inscrits dans une charte », sur biocoop.fr
  11. http://www.actualite-francaise.com/articles/biocoop-magasin-bio,999.html
  12. a b c et d Clotilde Briard, « Biocoop, le nouvel élan du bio », sur lesechos.fr, (consulté le 9 janvier 2018).
  13. http://www.fournisseurs-energie.com/fournisseurs/enercoop.php
  14. « MBIM et Biocoop Restauration proposent aux collectivités une sélection-test de 12 produits », sur restauration21.fr
  15. « La filiale transport de Biocoop monte en puissance », sur actu-transport-logistique.fr
  16. « Biocoop ouvre une nouvelle plate-forme en région parisienne », sur fldhebdo.fr, (consulté le 18 octobre 2015).
  17. « Gilles Piquet-Pellorce nommé DG de Biocoop », sur agraalimentation.fr, (consulté le 18 octobre 2015).
  18. a b et c Philippe Bertrand, « Le boom du bio fait décoller les magasins Biocoop », sur lesechos.fr, (consulté le 6 septembre 2017)
  19. Camille Harel, « Changement de direction générale chez Biocoop », (consulté le 6 septembre 2017)
  20. « Pierrick De Ronne, nouveau président de Biocoop », sur lsa-conso.fr (consulté le 28 mars 2019)
  21. Romain Lescurieux, « Paris: Naturalia, Bio c' Bon, Biocoop... Pourquoi décident-ils de s’implanter dans tel ou tel quartier? », 20 minutes, (consulté le 20 juillet 2017)
  22. « Biocoop lance 4 yaourts brassés issus du groupement de producteurs français Biolait », sur 24hsante.com
  23. « Les groupements agricoles partenaires », Producteurs, sur https://www.biocoop.fr/ (consulté le 5 avril 2019).
  24. « Entreprises partenaires », sur terredeliens.org
  25. « “La Bio Je Peux!” : Biocoop démocratise les produits bio », sur observatoiredelafranchise.fr
  26. « Biocoop relance sa marque solidaire « Ensemble » », sur bioconsomacteurs.org
  27. « Cadre de référencement Biocoop » [PDF], sur biocoop.fr
  28. « La bio selon Biocoop », sur biocoop.fr
  29. Annabel Benhaiem, « Les supermarchés Biocoop arrêtent de vendre de l'eau en bouteille plastique », Huffington Post, (consulté le 20 juillet 2017)
  30. « Claude Gruffat candidat EELV i&e »
  31. « Cahier des charges Biocoop »
  32. « Fiche Burson-Marsteller i&e » (consulté le 31 janvier 2019)
  33. « La justice condamne Biocoop pour dénigrement des fruits et légumes non-bio », sur www.interfel.com, (consulté le 14 octobre 2016)
  34. « Jugement du tribunal de grande instance de Paris », sur www.forumphyto.fr (consulté le 14 octobre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Rimsky-Korsakoff, Au-delà du bio : la consom'action, collection Société civile, éditions Yves Michel, 2003 (ISBN 978-2913492196)
  • Hugues Toussaint, Biocoop 1986/2006 la bio en mouvement
  • Pascale Solana, Passions bio : des produits, des hommes, des savoir-faire, éditions de la Martinière 2006 (ISBN 978-2700604542)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]