Conteneur réfrigéré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'introduction de cet article est soit absente, soit non conforme aux conventions de Wikipédia (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Ces motifs sont peut-être précisés sur la page de discussion. — Découvrez comment faire pour en améliorer la rédaction.

Conteneur réfrigéré, reconnaissable à la ventilation.

Origine[modifier | modifier le code]

La conteneurisation est apparue en 1956 quand elle fut mise en œuvre de manière standardisée par Malcom Purcell McLean entre la côte Est des États-Unis et le golfe du Mexique. Cette technologie a été exportée à partir de 1966-67, notamment à l'occasion des besoins engendrés par la guerre du Vietnam.

Le conteneur au départ est utilisé pour des produits secs mais rapidement l'intérêt pour le transport de denrées périssables se fit sentir. Les premiers conteneurs adaptés à un tel transport comprenaient des cloisons isolantes d'une part, une connexion au groupe frigorifique du navire via des branchements permettant l'arrivée de l'air froid (système conair). Le principal inconvénient de celui-ci était l'obligation d'être sur un navire. L'étape suivant consista à embarquer sur le conteneur lui-même un groupe frigorifique alimenté en courant électrique par le navire où une génératrice embarquée sur le train, le camion ou à terre (terminaux portuaires). Le conteneur frigorifique a entraîné la diminution du nombre de navires spécialisés appelés polythermes ou en anglais reefers (refrigerated ships) ; il a pris ce dernier nom dans le monde maritime. Aujourd'hui, il permet le transport de marchandises à des températures pouvant aller de -30°C à +30°C.

Principe[modifier | modifier le code]

Le principe du conteneur Reefer (autre nom du conteneur réfrigéré) est basé sur un dispositif de production de froid alimenté en courant par des prises reefers du navire. Le maintien de la température est géré par un modem qui transmet tous les paramètres à l'ordinateur de bord au PC ship officer. En cas de dysfonctionnement d'un conteneur, l'information est traitée directement par l'ordinateur de bord en émettant un signal d'alarme. L'officier de quart peut alors intervenir sur le reefer et remédier à cette défaillance. Avec ces systèmes, la chaîne de froid est maintenue jusqu'à l'arrivée au port. Dès que le conteneur est débarqué à terre, il est pris en charge par le service technique du port de livraison pour être traité dans les mêmes conditions qu'à bord.

Environnement[modifier | modifier le code]

Sur le marché des conteneurs réfrigérés, certains sont dotés de technologies qui permettent de réduire l’impact sur l’environnement. Il existe ainsi les moteurs basse consommation qui permettent de réduire jusqu'à trois fois la consommation de fuel par voyage et de réduire ainsi les émissions de gaz carbonique. Aussi, des logiciels de pilotage de la consommation permettent de contrôler la température des marchandises tout au long de leur trajet à bord et limitent ainsi la charge d'électricité utilisée.

Ces technologies sont fortement présentes au cœur des flottes des principaux armateurs mondiaux, à l’image du Groupe CMA CGM, no 3 du Reefer sur le marché mondial, qui en a acquis en 2008, pas moins de 5 000 (2 000, dotés de moteurs basse consommation et 3 000, dotés de logiciels de pilotage de la consommation).