Bazentin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Somme
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Somme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Bazentin
Le monument à Lamarck par Albert Roze.
Le monument à Lamarck par Albert Roze.
Blason de Bazentin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Albert
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Coquelicot
Maire
Mandat
Jean-Luc Fourdinier
2014-2020
Code postal 80300
Code commune 80059
Démographie
Population
municipale
77 hab. (2013)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 01′ 52″ Nord 2° 45′ 50″ Est / 50.0311111111, 2.76388888889
Altitude Min. 94 m – Max. 159 m
Superficie 5,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte administrative de la Somme
City locator 14.svg
Bazentin

Géolocalisation sur la carte : Somme

Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Bazentin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bazentin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bazentin
Liens
Site web village de Bazentin

Bazentin est une commune française, située dans le département de la Somme en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bazentin est un village picard de l'Amiénois aux confins des départements de la Somme et du Pas-de-Calais, situé à 9 km au nord-est d'Albert, au cœur de la zone des combats de la bataille de la Somme.

Géographie physique[modifier | modifier le code]

Nature du sol et du sous-sol[modifier | modifier le code]

Le sol et le sous-sol de la commune sont de formation tertiaire et quaternaire. Ils sont composés d'une épaisse couche de marne assez imperméable. On rencontre de la silice dans le vallon[1].

Relief, paysage, végétation[modifier | modifier le code]

Le vallon partage le territoire communal en deux. son altitude inférieure est de 10 m et il culmine à 150 m[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il n'y a aucun cours d'eau qui traverse le territoire communal. Une nappe phréatique est présente dans le sous-sol[1].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la commune est tempéré océanique avec vent dominant de nord-ouest et sud-est[1].

Géographie humaine[modifier | modifier le code]

Urbanisme et aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

La commune est composée de deux agglomérations :

  • Bazentin-le-Grand, comme l'exprime son adjectif, était autrefois le lieu principal où se trouvaient la paroisse et la cure. Il eut ensuite une annexe :
  • Bazentin-le-Petit qui est aujourd'hui le chef-lieu de la commune avec la mairie-école et l'église.

Les village terriblement éprouvés par les combats de la Première Guerre mondiale ont été reconstruit pendant l'entre-deux-guerres.

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Il est situé à proximité de la D 929 qui relie Amiens et Albert à Bapaume (cette portion de D 929 était le tracé de la N 29, avant 1970).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bazentin
Pozières Martinpuich
Pas-de-Calais
Contalmaison Bazentin Longueval
Mametz Montauban-de-Picardie

Toponymie[modifier | modifier le code]

La mention la plus ancienne du nom de Bazentin remonte à 1144, dans une charte conservée à l'abbaye de Corbie. On trouve plusieurs formes désignant Bazentin dans les textes anciens : Basentin (1144), Bassentin (1296), Basentinus (1377)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Le baraquement servant d'école vers 1920.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

  • Il existait près de Bazentin-le-Grand, une maison de templiers[1].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Époque moderne[modifier | modifier le code]

  • 1er août 1744 : naissance de Jean Baptiste Pierre Antoine de Monet, chevalier de Lamarck.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Révolution française[modifier | modifier le code]

Le château de Bazentin-le-Grand disparut à la Révolution et ses propriétés furent morcelées et vendues[1].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

  • 1914-1918 : Le village, en plein dans la zone des combats de la bataille de la Somme, fut détruit.
Article détaillé : Bataille de la crête de Bazentin.

Remarque : La commune relevant de l'arrondissement de Péronne, ses registres les plus anciens, BMS (catholicité) et les premiers NMD (état-civil), ont été irrémédiablement détruits lors de l'incendie ayant ravagé la ville de Péronne, conséquence des bombardements de la Première Guerre mondiale.
Certains actes purent cependant être partiellement « reconstitués », lors de « commissions » composées à cet effet.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Jean-Luc Fourdinier   Réélu pour le mandat 2014-2020[4], [5]

La commune fait partie de la Communauté de communes du Pays du Coquelicot[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 77 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
379 326 442 389 353 339 341 364 365
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
356 356 344 300 275 254 256 251 259
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
238 242 215 116 94 125 136 114 149
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2008 2009
130 114 82 74 70 77 69 73 76
2013 - - - - - - - -
77 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste de Lamarck (1744-1829), né à Bazentin, a donné son nom au lycée d'Albert, où une petite exposition permanente lui est consacrée dans le couloir du bâtiment administratif.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Paul Decagny, L'Arrondissement de Péronne ou recherches sur les villes, bourgs, villages et hameaux qui le composent. Amiens, 1844.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Notice géographique et historique sur la commune de Bazentin, rédigée par M. Duval, instituteur, 1899, Archives départementales de la Somme
  2. Abbé Paul Decagny, L'Arrondissement de Péronne ou recherches sur les villes, bourgs, villages et hameaux qui le composent. Amiens, 1844.
  3. Michel de La Torre, Guide de l'art et de la nature Somme, Paris, Nathan, 1985
  4. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ (consulté le 14 juillet 2008)
  5. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ (consulté le 9 juin 2014)
  6. Pays du Coquelicot, « Bazentin » (consulté le 11 novembre 2010)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2008, 2009, 2013.
  9. clochers.org, « Église Notre-Dame-de-la-Nativité » (consulté le 11 novembre 2010)
  10. « Lutrin (aigle-lutrin) à Bazancourt (60) », sur le site de Patrimoine de France (consulté le 20 novembre 2009)
  11. (en) Site avec photos et mention du nombre de combattants inhumés