Maurice Dhomme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maurice Dhomme
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
ColombesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Maurice Dhomme, né le à Maignelay (Oise) et mort le à Colombes (Hauts-de-Seine)[1], est un céramiste français,

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s’oriente jeune vers le travail de la faïence, depuis l’école de poterie de Lachapelle-aux-Pots, puis il expose dès 1905 au Salon des Artistes décorateurs des faïences et des grès. Grand prix à l’Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925, il a souvent exposé au Salon d’automne à Paris. Il devient célèbre durant l'Entre-deux-guerres, lors de la reconstruction des régions dévastées, en participant à la décoration de nombreux monuments et églises.

Maurice Dhomme repose avec ses parents dans le cimetière de Maignelay. Son fils Sylvain Dhomme est un cinéaste et metteur en scène connu, ancien assistant d’Orson Welles.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Décoration des églises et monuments suivants :

Deux écureuils sur deux souches d'arbre sur lesquelles sont inscrites les villes de livraison des publications

  • Immeuble de studios, rez servant de commerce pour les fruits et légumes, place du Vieux Marché Aux Grains à Bruxelles. Céramiques représentants des bananiers et orangers, d'après Paulis. Arch Dhuicques. 1928

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :