Bernard Njonga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bernard Njonga
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
camerounaise
Formation
Activité
Activiste, Politicien
Autres informations
Parti politique

Bernard Njonga est un ingénieur agronome, activiste, militant et homme politique camerounais né le à Bangoua au Cameroun et mort le à Amiens en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Bernard Njonga est né à Bangoua au Cameroun le 18 octobre 1955[1]. Il est un ingénieur agronome formé à la FASA[2] de Dschang.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après ses études universitaires, il devient fonctionnaire en tant qu'assistant de recherche à l’Institut de Recherche Agronomique pour le Développement (IRAD). Après trois ans de service, il démissionne en 1987 de la fonction publique[3]

Vers les années 1980, il crée l'organisation non gouvernementale Service d’appui aux initiatives locales de développement (SAILD) qui publie le journal La Voix du Paysan[4].

Il est connu pour ses positions en faveur des populations rurales expropriées par les exploitations agricoles multinationales[5]. Ami de l’altermondialiste français José Bové, il a dénoncé les détournements de fonds dans la filière maïs ou l’introduction des OGM lorsqu’il dirigeait l’Association citoyenne de défense des intérêts collectifs (Acdic)[2].

Il se déclare candidat à l'élection présidentielle de 2018 au Cameroun[6] pour le Croire au Cameroun (Crac), parti politique qu’il a fondé et dirige[2].

L’ingénieur agronome, ancien président de l’ACDIC, est décédé au CHU d’Amiens en France, le dimanche 21 février 2021 à l'âge de 65 ans[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Njonga, Bernard », sur Library of Congress (consulté le 22 février 2021)
  2. a b et c « Bernard Njonga, le défenseur de l'agriculture - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2017)
  3. « Cameroun: Bernard Njonga démissionne du poste de président de l'ACDIC », sur 237online.com, (consulté le 22 juin 2017)
  4. « Bernard Njonga, le José Bové camerounais : « Tuez-moi, mais sauvez l’agriculture ! » », sur http://jose-bove.eu/bernard-njonga-le-jose-bove, (consulté le 22 juin 2017)
  5. « Cameroun: Bernard Njonga « Mes trente années de lutte » :: CAMEROON - Camer.be », camer.be,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2017)
  6. « Cameroun, Présidentielle 2018 : Bernard Njonga « très sûr » de remporter :: CAMEROON - Camer.be », camer.be,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2017)
  7. Elvis Mbimba, « Bernard Njonga, le dernier combat », sur crtv.cm, (consulté le 22 février 2021)