Ballans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ballans
Ballans
Mairie et école.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente-Maritime
Arrondissement Saint-Jean-d'Angély
Canton Matha
Intercommunalité Communauté de communes des Vals de Saintonge
Maire
Mandat
Marie-Agnès Begey
2014-2020
Code postal 17160
Code commune 17031
Démographie
Gentilé Ballansois
Population
municipale
206 hab. (2015 en diminution de 0,48 % par rapport à 2010)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 48′ 53″ nord, 0° 13′ 11″ ouest
Altitude Min. 24 m
Max. 82 m
Superficie 6,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte administrative de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Ballans

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

Voir sur la carte topographique de la Charente-Maritime
City locator 14.svg
Ballans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ballans

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ballans

Ballans est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Charente-Maritime (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont appelés les Ballansois ou Balançais et les Ballansoises ou Balançaises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Ballans est située près de la D 939 qui va de Matha à Rouillac et desservie par des routes départementales.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ballans
Louzignac Siecq
Brie-sous-Matha Ballans Macqueville
Bréville
(Charente)
Sainte-Sévère
(Charente)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Cette zone calcaire jurassique, qui date du Tithonien (anciennement nommé étage Portlandien), à la limite des terrains du Jurassique supérieur et du Crétacé inférieur (étage Berriasien), présente des affleurements de marnes et d'argiles. C'est une zone au relief peu accentué qui fait partie du bassin versant du fleuve Charente. Ballans est une commune située sur une colline qui domine de ses 82 mètres le Pays-bas et les terres basses de la commune (24 mètres pour les plus basses).

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est océanique aquitain.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom d'origine celte signifie « basse terre »[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est à Ballans que Richard Ier d'Angleterre défit son père Henri II d'Angleterre le 4 juillet 1189, devenant ainsi roi d'Angleterre.

En 1417, Jean Godefroy était seigneur de Ballans[2].

L'état des paroisses de 1686 nous précise que la paroisse de Ballant a pour seigneur Louis Audouyn, comporte 80 feux et que la terre y produit des grains et du vin[3].

Le baron de Livenne était seigneur de Ballans au XVIIIe siècle ; le botaniste Bernard de Jussieu lui fait cadeau d'un cèdre en 1734. Par sa circonférence et sa majesté, il détrône le cèdre du Jardin des plantes de Paris, planté par Bernard de Jussieu la même année. Un troisième cèdre, ramené du Liban avec les deux premiers arbres, fut planté par Bernard de Jussieu dans sa propriété du Loiret, mais, mort il y a quelques années, il a finalement été abattu.

En 1789, Ballans a participé à la rédaction du cahier de doléances ce qui nous donne des renseignements précieux : « La paroisse de Ballans se plaint de ce que les dîmes ecclésiastiques soient payées au collège de Saintes et de ce que les curés soient privés non seulement des moyens d’être charitables mais même de leurs propres besoins. Elle réclame la pitié, la justice de votre Majesté à cet égard pour que les dîmes soient rendues au curé à la charge d’entretenir l’église et le presbytère, de remplir les autres fonctions et devoirs gratuitement et sans casuel et, comme la dîme de cette paroisse est affectée au Collège de Saintes, votre Majesté est très humblement suppliée d’ordonner que sur toutes les dîmes ecclésiastiques et autres bénéfices, il sera levé annuellement une somme équivalente à celle de la ferme de dîme de la dite paroisse montant actuellement à dix-sept cent cinquante livres »[4].

Au siècle dernier l’activité principale était l’élevage et le commerce de chevaux[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ballans viendrait du celte qui signifie basse terre.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Annie Trimoulinard    
2014 en cours Marie-Agnès Begey   Employée
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Ballans fait partie de la communauté de communes du Pays de Matha qui regroupe les 25 communes du canton de Matha. Ce canton pour 4,21 % de la superficie du département de la Charente-Maritime ne représente que 1,64 % de sa population. Le régime fiscal est celui de la fiscalité additionnelle.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

D'après le recensement de 1999, les 107 logements de la commune sont pour la plupart anciens (63 datent d'avant 1949 et plutôt d'avant 1890).

87 sont des résidences principales, 11 des résidences secondaires et 9 sont vacants[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2015, la commune comptait 206 habitants[Note 1], en diminution de 0,48 % par rapport à 2010 (Charente-Maritime : +2,83 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
495500544554563563559571600
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
588566558565548541516504510
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
475405383322327297302280285
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
280255224225204218200210206
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (27 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (28,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (53 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 53 % d’hommes (0 à 14 ans = 13,2 %, 15 à 29 ans = 17,9 %, 30 à 44 ans = 18,9 %, 45 à 59 ans = 23,6 %, plus de 60 ans = 26,4 %) ;
  • 47 % de femmes (0 à 14 ans = 16 %, 15 à 29 ans = 8,5 %, 30 à 44 ans = 19,1 %, 45 à 59 ans = 28,7 %, plus de 60 ans = 27,7 %).
Pyramide des âges à Ballans en 2007 en pourcentage[11]
HommesClasse d’âgeFemmes
2,8 
90  ans ou +
1,1 
10,4 
75 à 89 ans
12,8 
13,2 
60 à 74 ans
13,8 
23,6 
45 à 59 ans
28,7 
18,9 
30 à 44 ans
19,1 
17,9 
15 à 29 ans
8,5 
13,2 
0 à 14 ans
16,0 
Pyramide des âges du département de la Charente-Maritime en 2007 en pourcentage[12]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,5 
8,6 
75 à 89 ans
11,9 
16,4 
60 à 74 ans
17,1 
21,3 
45 à 59 ans
21,1 
19,1 
30 à 44 ans
18,5 
16,8 
15 à 29 ans
14,7 
17,3 
0 à 14 ans
15,1 

Économie et emploi[modifier | modifier le code]

D'après le recensement de 1999, il y a 79 actifs dont 58 sont salariés et 21 non salariés[6]. L'activité est totalement liée à la viticulture dans cette commune des Fins Bois de la région délimitée cognac.

La commune abrite également un élevage de faisans.

La commune compte un commerce multi-services rural avec bar et une agence postale.

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école est un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) entre Macqueville, Neuvicq, Siecq et Ballans.

Ballans accueille une classe qui regroupe grande section enfantine et C.P[13].

Vie locale[modifier | modifier le code]

Circuit de randonnée pédestre.

Terrain de tennis.

Fête locale le troisième week-end de juin, feu d'artifice le 14 juillet et vide grenier des écoles le 1er dimanche d'octobre[13].

Associations[modifier | modifier le code]

Il y a le Club des anciens, le comité des fêtes et l'ACCA, société de chasse.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jacques.

L’église Saint-Jacques a été remaniée au XVe siècle. Le chœur et l’abside ont conservé leur voûte en arc brisé et sont séparés par deux petites colonnes surmontées de chapiteaux ornés de feuillages gothiques.

Le petit patrimoine rural est représenté par les porches charentais, les fontaines dont une alimente un lavoir, les puits dont un date du XVIIe siècle.

Un arbre remarquable : un cèdre du Liban rapporté au baron de Livenne, seigneur de Ballans, par le botaniste Bernard de Jussieu en 1734. Ce cèdre, bien qu'ayant été frappé par la foudre domine le village. Il a été rapporté en même temps que celui du Jardin des plantes de Paris.

Ancien puits.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]