Avensac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avensac
Le château.
Le château.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Condom
Canton Gimone-Arrats
Intercommunalité Communauté de communes des bastides de Lomagne
Maire
Mandat
Michel Tarrible
2014-2020
Code postal 32120
Code commune 32021
Démographie
Gentilé Avensacais
Population
municipale
74 hab. (2015 en augmentation de 21,31 % par rapport à 2010)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 49′ 57″ nord, 0° 54′ 11″ est
Altitude 201 m
Min. 111 m
Max. 207 m
Superficie 4,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

Voir sur la carte administrative de Midi-Pyrénées
City locator 14.svg
Avensac

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Avensac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avensac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avensac

Avensac (Avensac en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Avensac est une commune de Gascogne située en Lomagne dans la vallée de la Gimone. C'est une commune limitrophe du département de Tarn-et-Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Avensac[1]
Pessoulens Marignac
(Tarn-et-Garonne)
Estramiac Avensac Maubec
(Tarn-et-Garonne)
Solomiac

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Avensac se situe en zone de sismicité 1 (sismicité très faible)[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Avensac, dont le nom viendrait du domaine d'Aventius, est une bastide fondée au XIVe siècle, située à 12 km au nord de Mauvezin sur une ancienne voie romaine, près de la route impériale d'Auch à Montauban.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier document connu sur Avensac remonte au XIIe siècle. Le territoire dépendait alors, du point de vue religieux, de la paroisse de Maubec. C'était un prêtre de Maubec qui assurait le service de l'église de Saint-Jean-Baptiste. Des historiens ont émis l'hypothèse que plusieurs maisons s'élevaient autour de cette église, formant une sorte de petit hameau. Mais ce n'est qu'en 1320, lorsque Béraud Ier de Faudoas[3], seigneur d'Avensac, décida d'élever un château sur la partie la plus abrupte de la colline, au-dessus et à l'ouest de la vallée de la Gimone pour assurer la défense du territoire, que le village d'Avensac fut réellement fondé. Béraud proposa aux habitants de la région de se regrouper sous les murailles du château, leur offrant ainsi aide et protection et octroya une série de règlements, appelés « Coutumes », qui établissaient les droits et devoirs de la communauté. Petit à petit, se créa sur le territoire alentour à peu près tout ce qui était nécessaire à la vie des habitants

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 En cours Michel Tarrible[4] DVD Agriculteur retraité

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2015, la commune comptait 74 habitants[Note 1], en augmentation de 21,31 % par rapport à 2010 (Gers : +1,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
184 221 237 258 271 264 264 246 230
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
224 239 213 204 188 189 179 152 165
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
148 137 94 118 114 121 128 127 100
1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014 2015
98 78 62 43 48 58 61 71 74
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'école à Avensac.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête communale : 22 juin[9] ;
  • Fête patronale : 25 août[9] ;
  • Pèlerinage à la fontaine Saint-Jean : 24 juin[9].

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Plan séisme
  3. fils de Bertrand Ier de Faudoas, baron de Faudoas, seigneur d'Avensac
  4. Site de la préfecture - fiche de Avensac
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. a, b et c Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310)
  10. « Château », notice no PA00094721, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. Brigitte Caulier, L'eau et le sacré : les cultes thérapeutiques autour des fontaines en France, du Moyen Âge à nos jours, Beauchesne, , 180 p. (ISBN 2-7010-1214-7), p. 114