Temuco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Temuco
Fuerte Recabarren
Blason de Temuco
Héraldique
Drapeau de Temuco
Drapeau
Image illustrative de l'article Temuco
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Région Région d'Araucanie
Province Province de Cautín
Maire Miguel Ángel Becker Alvear (RN)
(2008-2012)
Indicatif téléphonique +56 (0) 45
Démographie
Gentilé Temuquense, temucano (en castillan)
Population 314 000 hab. (inconnue)
Densité 2 779 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 44′ 13″ S 72° 35′ 59″ O / -38.736946, -72.59971638° 44′ 13″ Sud 72° 35′ 59″ Ouest / -38.736946, -72.599716  
Altitude 360 m
Superficie 11 300 ha = 113 km2
Divers
Fondation 24 février 1881
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte administrative du Chili
City locator 14.svg
Temuco

Géolocalisation sur la carte : Chili

Voir la carte topographique du Chili
City locator 14.svg
Temuco
Liens
Site web http://www.temucochile.com

Temuco, est la capitale de la province de Cautín, dans la Région d'Araucanie, au Chili.

Elle est située à 670 km de Santiago et comptait 260 878 habitants en 2002 (la page en castillan indique 314 000 habitants). Son nom en mapudungun (langue des indiens mapuches) veut dire eau de Temu, le Temu étant une plante médicinale utilisée par les natifs pour se soigner.

Par sa proximité avec de nombreuses stations balnéaires lacustres, Temuco est un centre important d'où partent de nombreux circuits touristiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville s'est construite autour d'un fort militaire établi le 24 février 1881 au cours de la campagne de pacification de l’Araucanie. Manuel Recabarren, responsable du projet, baptisa la place Fuerte Recabarren. Un an seulement après la construction de ce campement, les grandes rues de la ville actuelle commençaient à se dessiner.

Le 15 avril 1888, on nomma les premiers conseillers et le maire, José del Rosario Muñoz. La ville se développa rapidement : un recensement de 1895 indique une population de 7 708 habitants, et lorsque la vallée du Cautin reçut le statut de province, les autorités chiliennes lui donnèrent Temuco comme chef-lieu, et sa population était alors de 16 037 habitants.

Temuco est un haut-lieu de la poésie chilienne : es poètes Gabriela Mistral et Pablo Neruda (Neftali Reyes) y ont vécu tous deux. Mistral était la principale d'un collège de jeunes filles, et Neruda vint la voir pour lui présenter ses premiers essais alors qu'il n'avait que 15 ans.

Temuco a été gravement touchée par le séisme du 27 février 2010, dont l'épicentre se situait à 400 km plus au nord, et dont l’intensité était d'une magnitude de 8.8 Mw. Malgré sa situation encaissée, Temuco fut épargnée par les tsunamis postérieurs, mais il s'ensuivit de multiples répliques, dont une de 7.1 MW à 70 km au nord-ouest de la ville[1]. Temuco poursuit les travaux de reconstruction suite à ce désastre, et sa région andine espère bien devenir un des sites des Jeux olympiques d'hiver de 2022, si Santiago ou sa rivale, Chillán, obtiennent l’attribution des Jeux : il serait alors question d'y construire un stade.

Géographie[modifier | modifier le code]

Relief et flore[modifier | modifier le code]

Temuco, chef-lieu de la région d’Araucanie, se trouve dans la moitié sud du Chili, à mi-distance de l’Océan Pacifique et des Andes. De point de vue de la géomorphologie, la ville s'est bâtie sur des dépôts alluvionnaires du Cautín, qui se sont consolidés entre deux collines, le Ñielol (350 m) et le Conunhueno (360 m).

Les environs de la ville sont typiques de cette région centrale du Chili : des plantations de forêts de conifères au centre d'une prairie de feuillus, de moraines et de cônes de déjection des contreforts des Andes. Ces terres fertiles produisent fruits et légumes, et sont riches en bois, particulièrement les essences de cyprès de Patagonie, de robles et de lingues. Pour autant, le chauffage par le bois, traditionnel dans le pays, a considérablement détérioré la qualité de l’air en zone urbaine. Grâce aux pluies abondantes, il est vrai que cette pollution voit son intensité baisser l’hiver ; néanmoins, Temuco continue de se classer au second rang des villes polluées du Chili, derrière Santiago[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Temuco se rattache à la zone climatique méditerranéenne de la vallée centrale du Chili, caractérisée par un climat humide et tempéré. Les influences cyclonique et anticyclonique alternent toute l'année, pour conférer à la ville des étés secs et brefs (en comparaison avec Santiago ou les autres villes de la vallée centrale). Sa température moyenne annuelle est de 13 °C, avec une moyenne mensuelle haute à 23,5 °C et une moyenne mensuelle basse à 3,5 °C (Ciren-Corfo, 1992). Les précipitations moyennes sur la période 1961-1990 (Direction Météoroligique du Chili, 1991) sont de 1 157 mm (Capelli de Steffens et al., 1997).

Climatologie mensuelle à la station régionale de Temuco.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 9,6 9,2 8 6,4 6,2 4,7 4 4,1 4,7 5,9 7,4 8,9 6,6
Température moyenne (°C) 16,7 16,5 14,5 11,8 10 7,9 7,4 8,2 9,5 11,3 13,1 15,2 11,8
Température maximale moyenne (°C) 23,4 23,8 21,7 17,8 14,3 11,6 11,3 12,8 14,9 17 19 21,5 17,4
Record de froid (°C) 1 0,9 −0,2 −3,5 −5 −5 −6,6 −4,6 −3,8 −2,2 0,2 0,4 −6,6
Record de chaleur (°C) 34,4 35,3 33,1 29,2 22,1 19,8 20 22 25,6 30 30,4 34,2 35,3
Ensoleillement (h) 303,8 265,6 226,3 147 111,6 75 89,9 124 171 179,8 210 272,8 2 176,8
Précipitations (mm) 39,9 40,2 48,3 90,1 185,8 209 173,1 131,4 101,1 83,9 58,2 51,2 1 212
Nombre de jours avec précipitations 6 6 8 12 18 19 18 17 15 12 10 8 149
Humidité relative (%) 71 72 77 82 86 87 86 84 80 79 77 74 80
Source : Dirección Meteorológica de Chile[3]


Transport[modifier | modifier le code]

Temuco

Les embouteillages sont nombreux aux heures de bureau et le stationnement en centre-ville strictement contrôlé par des péages. Plusieurs rues sont à sens unique. Dans les zones résidentielles il est courant que les voitures stationnent desdeux côtés de la rue, sans égard pour le sens de circulation, et par endroits certains véhicules empiètent même sur le trottoir ou le gazon.

Les moyens de transport en commun les plus courants sont les bus et les taxis collectifs. L'aéroport voisin de Maquehue, au sud de la ville, a été fermé par les autorités : sa faible capacité fait envisager la construction d'une infrastructure plus vaste à Freire, à environ 20 minutes au sud de Temuco.

Temuco est reliée à Victoria par Chemin de fer.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Magnitude 7.1 - ARAUCANIA, CHILE » (consulté le 10 février 2011)
  2. D'après « Severe air pollution plagues Chilean cities »,‎
  3. (es) « Estadisca Climatologica Tomo II », sur Dirección General de Aeronáutica Civil,‎ (consulté le 25 décembre 2012)