Arthaud (maison d'édition)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arthaud.
Arthaud
Repères historiques
Création 1870
Fondée par Jules Rey puis Benjamin Arthaud
Fiche d’identité
Siège social Paris[1]
Société mère Flammarion SA
Site web http://www.arthaud.fr/

Arthaud est une maison d'édition d'origine grenobloise, et aujourd'hui parisienne, qui fait partie du groupe Flammarion.

Aventures, voyages, expéditions périlleuses… Depuis sa création à la fin du XIXe siècle, Arthaud a entraîné des générations de lecteurs sur les traces des plus grands voyageurs et explorateurs.

Aujourd’hui, Arthaud affirme toujours sa place de leader français des livres d’exploration en éditant aussi bien les ouvrages des plus grands navigateurs (Bernard Moitessier, Éric Tabarly, Loïc Peyron, Francis Joyon, Florence Arthaud ou Isabelle Autissier) que les récits des grands alpinistes (Maurice Herzog, Reinhold Messner ou Roger Frison-Roche). Tout en cultivant cette ligne éditoriale prestigieuse, Arthaud ouvre aussi ses portes à des auteurs et des journalistes défenseurs de l’environnement qui se donnent comme défi de s’engager au-delà des limites connues et des idées reçues. Arthaud explore de nouveaux horizons avec des romans, des récits et des documents qui questionnent le monde. Enfin, la collection des « Atlas poétiques », qui associe qualités littéraires et richesse iconographique, incite à rêver le monde pour mieux le découvrir.

Historique[modifier | modifier le code]

Vers 1870[2], Jules Rey, libraire de Grenoble, commence à publier des livres sur la montagne. Il fonde une maison d'édition en 1882. En 1922, elle est la première en France à s’équiper d’une machine d'héliogravure, et, en 1923, à utiliser l'héliochromie.

Benjamin Arthaud en devient propriétaire en 1924 en rachetant les parts de son beau-frère Alexandre Rey, fils du fondateur. En 1930, il installe un bureau des éditions Arthaud à Paris, 6 rue de Mézières dans le VIe arrondissement. À cette époque, les éditions publient diverses collections consacrées à l'histoire et à la géographie (paysages, sites, monuments…)[3].

En 1949, il lance la célèbre collection de livres de montagne et de récits d’aventure « Sempervivum », avec notamment le best-seller Annapurna, premier 8000 de Maurice Herzog.

Dans les années 1960, la deuxième génération Arthaud prend les commandes de la maison. Claude Arthaud oriente davantage les éditions vers les grands livres d’art. Jacques Arthaud[4] crée avec succès la collection « Mer », inaugurée par Éric Tabarly. Des collections encyclopédiques sont lancées, telles que « Les grandes civilisations », « L’histoire des sociétés contemporaines », « Littérature française » ou « Signes des temps ».

En 1977, Jacques Arthaud cède la maison à Flammarion.

En 1987, les premiers Guides Arthaud voient le jour.

En 2003, la marque Arthaud se réoriente vers les domaines de l’aventure et de l’exploration[5].

Collections[modifier | modifier le code]

Auteurs publiés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Et Grenoble, ainsi qu'il est indiqué en page de titre, lorsque l'éditeur était Benjamin Arthaud.
  2. Voir sur cavi.univ-paris3.fr.
  3. 4e de couverture d'ouvrages des années 1940-1950.
  4. Jacques Arthaud est le père de Florence Arthaud.
  5. Voir sur le site officiel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'Édition française : numéro du cent-cinquantenaire, Cercle de la librairie, 1961 Les Éditions B. Arthaud

Liens externes[modifier | modifier le code]