Guillaume Néry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Néry (homonymie).
Guillaume Néry
GuillaumeNéry.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (36 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Guillaume Néry est un apnéiste français né le à Nice, spécialiste de la plongée en poids constant. Il bat à quatre reprises le record du monde d’apnée en profondeur et a reçu deux fois le titre de champion du monde.

En 2015, il arrête la compétition après avoir réalisé accidentellement la plongée la plus profonde de l’histoire à −139 m[1], à la suite d'une erreur de l’organisation, alors qu’il tentait de battre pour la cinquième fois le record du monde à −129 m.

Depuis, Guillaume Nery s'est retiré des circuits de compétition et se consacre à la promotion et la transmission de l'apnée. Avec la réalisatrice et apnéiste professionnelle Julie Gautier il codirige la société "Les films engloutis" et participe aux tournages de films et réalisations photographiques qui explorent le versant artistique de cette pratique sportive.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Guillaume a grandi à Nice sur les bords de la Méditerranée et découvre par hasard à 14 ans la discipline de l'apnée. Il s'inscrit alors dans un club et rencontre Claude Chapuis, son mentor, et Loïc Leferme, son grand frère des profondeurs qui l'orientent vers la discipline du poids constant, c'est-à-dire à la seule force physique, sans lest ni gueuse et avec palmes. Fidèle à la philosophie de « l’école niçoise », Guillaume plonge chaque jour un peu plus profond sous la mer. À 19 ans, il intègre l’équipe de France et bat le record de France en poids constant à -82 mètres (il égale le record du monde du moment). À 20 ans, Guillaume Néry descend à -87 mètres en poids constant : il devient le plus jeune recordman du monde de l’histoire de l’apnée.

En 2004, Guillaume s’envole pour l’Île de La Réunion ou il battra son second record du monde à une profondeur de −96 m. En 2005, alors qu’il s’entraîne pour les premiers championnats du monde d’apnée individuels qui seront organisés chez lui à Nice, Guillaume passe pour la première fois à l’entrainement la barre mythique des 100 m, et atteindra même cette année là, la profondeur de −105 m, le dernier record du monde de Jacques Mayol réalisé en 1983, dans la discipline du No Limits (descente avec une gueuse et remonté avec un ballon gonflé d’air).

En 2006, toujours à Nice, Guillaume bat son troisième record du monde avec une profondeur de −109 m[2].

L’année 2007 est une année noire pour Guillaume et le monde de l’apnée, marquée par la mort à l’entrainement du champion d’apnée français en No Limit et grand ami de Guillaume, Loïc Leferme.

En 2008, il rechausse difficilement sa monopalme et réussit l’exploit, en ravissant coup sur coup 2 grands titres majeurs. En juillet, il bat pour la quatrième fois le record du monde d'apnée en poids constant avec -113 mètres de profondeur[3]. Deux mois plus tard, avec l'équipe de France d'apnée (avec Morgan Bourc'his et Christian Maldamé) il devient champion du monde par équipes en Égypte. C'est le premier et seul titre mondial encore aujourd’hui pour l'Équipe de France lors d'un championnat du monde d'apnée.

2011 consacre enfin Guillaume lors d'une compétition en individuel. Il remporte le titre de Champion du Monde AIDA d'apnée en poids constant, dernier titre manquant à sa carrière, à Kalamata en Grèce, avec une descente à -117 mètres de profondeur.

Entre 2012 et 2015, Guillaume continue sa progression en profondeur, passe la barre des 120 m et devient vice-champion du monde par équipes.

Le 8 septembre 2015, lors d’une compétition préparatoire aux mondiaux individuels de Chypre, Guillaume bat son propre record et réalise avec aisance la 2e plus grande profondeur de l’histoire à −126 m[4], à 2 mètres du record du monde détenu par son ami Alexey Molchanov. Il décide alors de s’attaquer au record du monde 2 jours plus tard, lors de la dernière journée de cette compétition, à 5 jours du début des Championnats du Monde. Le 10 septembre 2015, Guillaume annonce la profondeur de −129 m, mais les juges et l’organisation font une erreur dans la mesure du câble. Guillaume descend par accident à −139 m de profondeur[1]. Il fait une syncope à quelques mètres de la surface et souffre d’un œdème pulmonaire. L’accident qui aurait pu lui être fatal sera sans gravité, mais contraint Guillaume à renoncer à sa participation aux championnats du monde. Une fois remis, il décide d’arrêter la compétition. Il se consacre aujourd’hui[Quand ?] pleinement à sa passion entre entraînement, voyages, conférences, stages, films, photos et écriture.

Le 24 juin 2018, il effectue plus de 3 ans après son accident, une plongée de 105m. Il n'avait effectué aucune autre plongée depuis.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Guillaume Néry est né le 11 juillet 1982 à Nice. Il est le fils unique de Joel Néry et Corinne Néry. Après un baccalauréat scientifique et des études en Sciences du sport à l’UFR STAPS de Nice, Guillaume se lance dans sa carrière d’apnéiste professionnel en 2004. En 2005 il rencontre Julie Gautier, sa compagne. Ensemble, ils ont une fille Maï-Lou Néry, née en 2012.

Production vidéo[modifier | modifier le code]

Guillaume Néry réalise en 2010, avec sa compagne Julie Gautier, un court métrage, Free Fall, dont les images ont fait le tour de la planète. Vu par plus de 30 millions d'internautes, Free Fall devient une vidéo incontournable pour les amoureux de la mer. On y voit Guillaume marchant sous l'eau, s'approchant d'un gouffre sous marin, le Dean's Blue Hole, le trou bleu le plus profond du monde après le Trou du dragon. Soudain il décide de se lancer et s'envole pour une chute vertigineuse dans les abysses.

Suite au succès de ce premier film, Guillaume et Julie se lancent dans la réalisation d’autres films, qui rencontreront à chaque fois un franc succès et construiront la notoriété mondiale de Guillaume, au-delà du monde de la plongée. Entre 2011 et 2012, ils tournent Narcose, réalisé par Julie Gautier, un court métrage mettant en scène les visions de Guillaume alors qu’il subit l’ivresse des profondeurs lors de ses plongées extrêmes. Narcose est diffusé en 2014.

En 2014, lors d’un voyage en Polynésie, le couple se lance dans leur 3e court métrage, Ocean Gravity. Julie filme Guillaume dérivant dans la passe de Tiputa (atoll de Rangiroa) tel un cosmonaute en orbite autour d’une planète. Ils créent alors leur label et site internet, Les Films Engloutis et ce clip inspirera en 2015 le tournage de Runnin’ (Lose It All) de Naughty Boy feat Beyoncé et Arrow Benjamin, co-réalisé par Julie Gautier et Charlie Robbins, mettant en scène un ballet amoureux entre Guillaume et la championne d’apnée française, Alice Modolo.

En 2016, Guillaume partage un autre film, Haven, tourné par Jérôme Espla, sur la plus grande épave de Méditerranée, le Haven, au large de Gênes. On y voit Guillaume accompagné de ses 2 amis champions du monde Morgan Bourc’His et Rémy Dubern, tels des James Bond aquatiques, à l’assaut de l’épave profonde.

Le dernier film du couple, Y40, utilise un décor inattendu, la piscine la plus profonde du monde à −40 m de profondeur. Julie filme Guillaume évoluant dans le paysage futuriste de la fosse. Les images font le tour du monde et ont été vues plus de 10 millions de fois.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  1. Production Les Films Engloutis
  2. Documentaires
    • 2014: Attention a life in Extreme: Produit par Realisé par Sasha Koelnritner - [vidéo] Visionner la vidéo sur YouTube
    • 2011: La Traversée des Mondes: Produit par Grand Angle, réalisé par Romain Dussaulx et Denis Lagrange , diffusé sur Thalassa - [vidéo] Visionner la vidéo sur YouTube
    • 2009: Deep: produit par réalisé par Axel Ramonet et Aurore Asso - Bande annonce:
    • 2003: Bleu Afghan: Documentaire de 52 min réalisé et produit par Loic Leferme et Guillaume Néry
  3. Clip Musical
  4. Publicité

Photographie[modifier | modifier le code]

Guillaume est un grand passionné de photographie. En 2011 il se lance le défi One Day, One Picture. Chaque jour il prend une photo et la publie sur un blog. Il tiendra presque 1 an avant d’abandonner pour quelques années.

En 2016, Guillaume reprend le projet plus sérieusement. Il lance un site internet www.onedayonepicture.fr. Toujours en cours, Guillaume photographie quotidiennement sa vie et partage un journal intime en image avec son public. De nombreuses photos sous marines rencontrent un grand succès. La galerie Yellow Corner vend aujourd’hui certains de ses clichés, et Guillaume a réalisé ses premiers reportages pour de grands magazines tels Geo, lors de son expédition aux Galapagos.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Guillaume Néry avec Luc Le Vaillant, Profondeurs, Flammarion, , 256 p. (ISBN 978-2-08-131351-4). Existe aussi en édition numérique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Interview exclusive de Guillaume Néry après sa descente à -139m, « Je n’ai plus envie d’aller profond et l’incident de ce matin me conforte dans cette idée...» », France Apnée,‎ (lire en ligne)
  2. Guillaume Néry, « Guillaume Néry -109m JT13h France2 - part 5 », (consulté le 13 octobre 2017)
  3. BALL Watch Company SA, « BALL Watch Explorer Guillaume Néry - 113m record breaking », (consulté le 13 octobre 2017)
  4. « Interview de Guillaume Néry après son record de France à -126m, "je vais tenter le record du monde..." », France Apnée,‎ (lire en ligne)
  5. http://guillaumenery.over-blog.com/article-115m-new-french-record-51611859.html
  6. Anne Le Hars, « Le Niçois Champion du Monde Individuel d'Apnée », France 3, (consulté le 27 septembre 2011)
  7. Anne Le Hars, « Le Niçois Champion du Monde Individuel d'Apnée », France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]