Zoé Valdés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valdés (homonymie).

Zoé Valdés

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Zoé Valdés au Salon du livre de Paris en mars 2009

Naissance 2 mai 1959 (55 ans)
La Havane
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture espagnol
Genres

Zoé Valdés, née le 2 mai 1959 à La Havane à Cuba[1], est une romancière, poète et scénariste cubaine exilée en France. Elle possède les nationalités espagnole et française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zoé Valdés a fait ses études à l’Institut supérieur de pédagogie « Enrique José Varona » jusqu’en 4e année. Elle a suivi les cours de la Faculté de philologie de l’Université de La Havane jusqu’en 2e année. Elle a étudié à l’Alliance Française de Paris. Elle a travaillé de 1984 à 1988 à la Délégation de Cuba à l’UNESCO à Paris et aux services culturels de la Mission de Cuba à Paris. Elle a été, de 1990 à 1995, sous-directrice de la revue Cine Cubano et scénariste à l’Institut cubain d’art et d’industrie cinématographiques (es) (ICAIC). Elle s’exile le 22 janvier 1995, à Paris, où elle réside. Elle est Docteur honoris causa de l’Université de Valenciennes[2]. Elle écrit pour Ecodiario de El Economista, España, et El Universal de Caracas.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Fiction[modifier | modifier le code]

  • Sangre azul (roman), La Havane, Letras Cubanas, 1993
    • Sang bleu, trad. Michel Bibard, Arles, Actes Sud, 1993
  • La hija del embajador (roman), Ediciones Bitzoc, 1995
    • La Sous-développée, trad. Alexandra Carrasco, Arles, Actes Sud, 1996
  • La nada cotidiana (roman), Barcelone, Emecé, 1995
    • Le Néant quotidien, trad. Carmen Val Juliàn, Arles, Actes Sud, 1995
  • Cólera de ángeles (roman), Ediciones Textuel, 1996
  • Te di la vida entera (roman), Barcelone, Planeta, 1996 — finaliste Prix Planeta 1996.
  • Café Nostalgia (roman), Barcelone, Planeta, 1997
    • Café Nostalgia, trad. Liliane Hasson, Actes Sud, 1999
  • Traficantes de belleza (contes), Barcelone, Planeta, 1998
    • Trafiquants de beauté, trad. Carmen Val Julián, Arles, Actes Sud, 2001
    • Un trafiquant d'ivoire, Quelques pastèques et autres nouvelles (extraits), Paris, Librio, 2004
  • Querido primer novio (roman), Barcelone, Planeta, 1999
    • Cher premier amour, trad. Liliane Hasson, Arles, Actes Sud, 2000
  • El Pie de mi padre (roman), Barcelone, Planeta, 2000
    • Le Pied de mon père, trad. Carmen Val Julián, Gallimard, coll. « Haute enfance », 2000
  • Sol barato (nouvelle), éditeur et année inconnus
    • Soleil en solde, trad. Carmen Val Julián, Paris, Mille et une nuits, 2000
  • Ilam perdido (nouvelle), éditeur et année inconnus
    • Ilam perdu, trad. Carmen Val Julián, Paris, Mercure de France, « Le Petit mercure », 2001
  • Milagro en Miami (roman), Barcelone, Planeta, 2001
    • Miracle à Miami, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2002
  • Lobas de mar (roman), Barcelone, Planeta, 2003
    • Louves de mer, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2005
  • La eternidad del instante (roman), Barcelone, Plaza & Janés, 2004
    • L'Éternité de l'instant, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2005
  • Los misterios de La Habana (contes), Barcelone, Planeta, 2004
    • Les Mystères de la Havane, trad. Julie Amiot et Carmen Val Julián, Calmann-Lévy, 2002
  • Bailar con la vida (roman), Barcelone, Planeta, 2006
    • Danse avec la vie, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2009
  • La cazadora de astros (roman), Barcelone, Plaza & Janés, 2007
  • L'Ange bleu, trad. Albert Bensoussan, roman, Éditions Hermann, 2012
  • Le Roman de Yocandra, Éditions Jean-Claude Lattès, 2012
  • La Nuit à rebours, trad. Albert Bensoussan, roman, Éditions Arthaud, 2013
  • La Chasseuse d'astres, Éditions Jean-Claude Lattès, 2014

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Respuestas para vivir, La Havane, Letras Cubanas, 1986
  • Todo para una sombra, Barcelone, José Batlló, 1986
  • Vagón para fumadores, Barcelone, Lumen, 1996
    • Compartiment fumeurs, trad. Claude Bleton, Arles, Actes Sud, 1999
  • Los Poemas de la Habana, Paris, Antoine Soriano, 1997
    • Les Poèmes de la Havane, trad. Claude Bleton, illustrations de Jorge Camacho, Paris, Antoine Soriano, 1997
  • Cuerdas para el lince, Barcelone, Lumen, 1999
  • Une habanera à Paris (anthologie), trad. Claude Bleton, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2005
  • Anatomía de la mirada Editorial Difácil, España, 2009.

Livres pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Los Aretes de la luna, León, Everest, 1999
    • Au clair de Luna, trad. Carmen Val Julián, illustrations de Claudia Bielinsky, Tournai/Paris, Casterman, coll. « Romans », 1999e
      • Luna en el cafetal, Everest

Essais[modifier | modifier le code]

  • Moïses Finalé : le rituel infini, trad. Michel Bibard, Paris, Cercle d'art, 2000
  • La ficción Fidel, Barcelone, Planeta, 2008
    • La fiction Fidel, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Hors série Littérature  », 2009
  • El ángel azul. La película de mi vida, Gedisa, España, 2008 ; Hermann, Francia, 2012.
  • Giulietta Masina, la muse de Fellini, en coll. avec Jean-Max Méjean et Dominique Delouche, Éditions La Tour Verte, 2013

Films[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1982 Primer Premio de Poesía Roque Dalton y Jaime Suárez Quemain
  • 1986 Accéssit Carlos Ortiz de Poesía por su poemario Todo para una sombra, Barcelona, España
  • 1990 Primer Premio Coral al mejor guión cinematográfico
  • 1995 Primer Premio de Novela Breve Juan March Cencillo
  • 1996 Premio Finalista Planeta
  • 1997 Premio Liberatur Preis otorgado a La nada cotidiana
  • 1999 Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres
  • 2003 Premio de novela histórica Fernando Lara por Lobas de Mar
  • 2004 Premio de novela Ciudad de Torrevieja por La eternidad del instante
  • 2007 Prix Carbet lycéen
  • 2008 Prix Emilia Bernal de Littératura, EEUU
  • 2012 Grande Médaille Vermeil de la Ville de Paris
  • 2013 Premio Azorín avec son roman La mujer que llora

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'être d'exil »« Portraits », Libération, n° 8166, 9 août 2007, p. 28.
  2. www.univ-valenciennes.fr/actualites/Portail/doctorats_honoris_causa240305.pdf

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Miguel González Abellás, Visiones de exilio : para leer a Zoé Valdés, University Press of America, Lanham [Md.], Plymouth, UK, 2008, 155 p. (ISBN 9780761839323)
  • Renée Clémentine Lucien, Résistance et cubanité : trois écrivains nés avec la révolution cubaine : Eliseo Alberto, Leonardo Padura et Zoé Valdés, L'harmattan, Paris, Budapest, etc., 2006, 375 p. (ISBN 2-296-01766-5) (texte remanié d'une thèse)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]