Zoé Valdés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valdés.
Zoé Valdés
Description de cette image, également commentée ci-après
Zoé Valdés au Salon du livre de Paris en mars 2009
Naissance (58 ans)
La Havane
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture espagnol
Genres

Œuvres principales

Compléments

Dissidente cubaine

Zoé Valdés, née le à La Havane à Cuba[1], est une romancière, poète et scénariste cubaine exilée en France. Elle possède les nationalités espagnole et française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Zoé Valdés, née en 1959, a grandi dans un quartier populaire de La Havane[2]. Elle a fait ses études à l’Institut supérieur de pédagogie « Enrique José Varona » jusqu’en 4e année. Elle a suivi les cours de la faculté de philologie de l’université de La Havane jusqu’en 2e année. Elle a étudié à l’Alliance française de Paris. Elle a travaillé de 1984 à 1988 à la délégation de Cuba à l’UNESCO à Paris et aux services culturels de la mission de Cuba à Paris. Elle a été, de 1990 à 1995, sous-directrice de la revue Cine Cubano et scénariste à l’Institut cubain des arts et de l’industrie cinématographiques (ICAIC).

Après la publication de son ouvrage Le Néant quotidien, mal perçu par le régime cubain, elle s’exile le 22 janvier 1995, à Paris, où elle réside depuis. Elle est docteur honoris causa de l’université de Valenciennes[3]. Elle écrit pour Ecodiario de El Economista, en Espagne, El Universal de Caracas, et Libertad Digital, à Madrid.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Fiction[modifier | modifier le code]

  • Sangre azul (roman), La Havane, Letras Cubanas, 1993
    • Sang bleu, trad. Michel Bibard, Arles, Actes Sud, 1993
  • La hija del embajador (roman), Ediciones Bitzoc, 1995
    • La Sous-développée, trad. Alexandra Carrasco, Arles, Actes Sud, 1996
  • La nada cotidiana (roman), Barcelone, Emecé, 1995
  • Cólera de ángeles (roman), Ediciones Textuel, 1996
  • Te di la vida entera (roman), Barcelone, Planeta, 1996 — finaliste du prix Planeta 1996.
  • Café Nostalgia (roman), Barcelone, Planeta, 1997
    • Café Nostalgia, trad. Liliane Hasson, Actes Sud, 1999
  • Traficantes de belleza (contes), Barcelone, Planeta, 1998
    • Trafiquants de beauté, trad. Carmen Val Julián, Arles, Actes Sud, 2001
    • Un trafiquant d'ivoire, Quelques pastèques et autres nouvelles (extraits), Paris, Librio, 2004
  • Querido primer novio (roman), Barcelone, Planeta, 1999
    • Cher premier amour, trad. Liliane Hasson, Arles, Actes Sud, 2000
  • El Pie de mi padre (roman), Barcelone, Planeta, 2000
    • Le Pied de mon père, trad. Carmen Val Julián, Gallimard, coll. « Haute enfance », 2000
  • Sol barato (nouvelle), éditeur et année inconnus
    • Soleil en solde, trad. Carmen Val Julián, Paris, Mille et une nuits, 2000
  • Ilam perdido (nouvelle), éditeur et année inconnus
    • Ilam perdu, trad. Carmen Val Julián, Paris, Mercure de France, « Le Petit mercure », 2001
  • Milagro en Miami (roman), Barcelone, Planeta, 2001
    • Miracle à Miami, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2002
  • Lobas de mar (roman), Barcelone, Planeta, 2003
    • Louves de mer, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2005
  • La eternidad del instante (roman), Barcelone, Plaza & Janés, 2004
    • L'Éternité de l'instant, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2005
  • Los misterios de La Habana (contes), Barcelone, Planeta, 2004
    • Les Mystères de la Havane, trad. Julie Amiot et Carmen Val Julián, Calmann-Lévy, 2002
  • Bailar con la vida (roman), Barcelone, Planeta, 2006
    • Danse avec la vie, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2009
  • La cazadora de astros (roman), Barcelone, Plaza & Janés, 2007
  • L'Ange bleu, trad. Albert Bensoussan, roman, Éditions Hermann, 2012
  • Le Roman de Yocandra, Éditions Jean-Claude Lattès, 2012
  • La Nuit à rebours, trad. Albert Bensoussan, roman, Éditions Arthaud, 2013
  • La Chasseuse d'astres, trad. Albert Bensoussan, Éditions Jean-Claude Lattès, 2014
  • La femme qui pleure, trad. Albert Bensoussan, Éditions Arthaud, 2015
  • La Habana, mon amour. Editorial Stella Maris, 2015.
  • The Weeping Woman. Edit. Skyhorse Publishing, 2016.
  • La noche al revés. Dos historias Cubanas. Stella Maris, 2016.

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Respuestas para vivir, La Havane, Letras Cubanas, 1986
  • Todo para una sombra, Barcelone, José Batlló, 1986
  • Vagón para fumadores, Barcelone, Lumen, 1996
    • Compartiment fumeurs, trad. Claude Bleton, Arles, Actes Sud, 1999
  • Los Poemas de la Habana, Paris, Antoine Soriano, 1997
    • Les Poèmes de la Havane, trad. Claude Bleton, illustrations de Jorge Camacho, Paris, Antoine Soriano, 1997
  • Cuerdas para el lince, Barcelone, Lumen, 1999
  • Une habanera à Paris (anthologie), trad. Claude Bleton, Gallimard, coll. « Du monde entier », 2005
  • Anatomía de la mirada Editorial Difácil, España, 2009.

Livres pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Los Aretes de la luna, León, Everest, 1999
    • Au clair de Luna, trad. Carmen Val Julián, illustrations de Claudia Bielinsky, Tournai/Paris, Casterman, coll. « Romans », 1999
      • Luna en el cafetal, Everest, 2003
      • Luna dans la plantation de café. Gallimard. 2003

Essais[modifier | modifier le code]

  • Moïses Finalé : le rituel infini, trad. Michel Bibard, Paris, Cercle d'art, 2000
  • La ficción Fidel, Barcelone, Planeta, 2008
    • La fiction Fidel, trad. Albert Bensoussan, Gallimard, coll. « Hors série Littérature  », 2009
  • El ángel azul. La película de mi vida, Gedisa, España, 2008 ; trad. Albert Bensoussan, Hermann, Francia, 2012
  • Giulietta Masina, la muse de Fellini, en coll. avec Jean-Max Méjean et Dominique Delouche, Éditions La Tour Verte, 2013
  • Unzueta. 1962-2012. 2016

Films[modifier | modifier le code]

  • Scénariste de Vidas Paralelas de Pastor Vega (1991)
  • Réalisatrice et scénariste de Caresses d'Oshun, court métrage, série L'Érotisme vu par..., Canal+, 2001
  • Productrice des vidéo-arts sur la peinture cubaine en exil : Un peintre, un tableau, réalisés par Ricardo Vega

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1982 Primer Premio de Poesía Roque Dalton y Jaime Suárez Quemain avec Respuestas para vivir
  • 1986 Accéssit Carlos Ortiz de Poesía por su poemario Todo para una sombra, Barcelona, España
  • 1990 Primer Premio Coral al mejor guión cinematográfico avec Vidas Paralelas
  • 1995 Primer Premio de Novela Breve Juan March Cencillo avec son roman La hija del embajador
  • 1996 Prix Planeta avec Te di la vida entera
  • 1997 Premio Liberatur Preis avec son roman La nada cotidiana
  • 1999 Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres
  • 2003 Premio de novela histórica Fernando Lara avec son roman Lobas de Mar
  • 2004 Premio de novela Ciudad de Torrevieja avec son roman La eternidad del instante
  • 2007 Prix Carbet lycéen avec L'éternité de l'instant
  • 2008 Prix Emilia Bernal de Littératura, EEUU pour l'ensemble de son oeuvre
  • 2012 Grande Médaille Vermeil de la Ville de Paris
  • 2013 Premio Azorín avec son roman La mujer que llora

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'être d'exil »« Portraits », Libération, n° 8166, 9 août 2007, p. 28.
  2. La Cuba de Zoé Valdes : la douleur de l'exil Les Échos, 16 juillet 2010
  3. www.univ-valenciennes.fr/actualites/Portail/doctorats_honoris_causa240305.pdf

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Miguel González Abellás, Visiones de exilio : para leer a Zoé Valdés, University Press of America, Lanham [Md.], Plymouth, UK, 2008, 155 p. (ISBN 9780761839323)
  • Renée Clémentine Lucien, Résistance et cubanité : trois écrivains nés avec la révolution cubaine : Eliseo Alberto, Leonardo Padura et Zoé Valdés, L'Harmattan, Paris, Budapest, etc., 2006, 375 p. (ISBN 2-296-01766-5) (texte remanié d'une thèse)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :