Arnauld Michel d'Abbadie d'Arrast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arnauld Michel d’Abbadie d’Arrast
Catholic Encyclopedia - Arnauld d'Abbadie.jpg

Arnauld Michel d'Abbadie d'Arrast (illustration de 1913).

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
CiboureVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Arnaud-Michel Abadia UrrustoiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Père
Arnaud-Michel d'Abbadie d'Arrast (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Charles d'Abbadie d'Arrast (d)
Antoine d'Abbadie d'ArrastVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbadie.

Arnauld Michel d'Abbadie d'Arrast, né le à Dublin et mort le à Ciboure, est un géographe français connu pour ses voyages en Éthiopie avec son frère aîné Antoine d'Abbadie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ils sont tous deux nés à Dublin, d'un père français et d'une mère irlandaise. Les parents retournèrent en France en 1818, et les deux frères reçurent une éducation scientifique soignée.

Le jeune Abbadie passa quelque temps en Algérie avant qu'en 1837, les deux frères partent pour l'Éthiopie à Massawa en février 1838. Ils visitèrent différentes régions de l'Éthiopie, dont le peu connu (à l'époque) petit district d'Ennarea et le royaume de Kaffa. Arnauld restera douze ans en Éthiopie. Il s'y maria et eut au moins une fille, mais sa femme et l'enfant moururent rapidement. Son frère Antoine d'Abbadie le rejoignit à plusieurs reprises. Ils rencontrèrent de nombreuses difficultés et aventures et se trouvèrent mêlés à des intrigues politiques, ils exercèrent une certaine influence du fait de la faveur de la France et des missionnaires de l'Église catholique. Après avoir collecté des informations de valeur concernant la géographie, la géologie, l'archéologie et l'histoire naturelle de l'Éthiopie, les frères retournèrent en France en 1849 et commencèrent à préparer leurs matériaux pour publication.

Arnauld retourna en Égypte , en Éthiopie au Liban à plusieurs reprises. Il visita et séjourna dans plusieurs pays européens jusqu'à son mariage en 1864.

Il épousa le 29 décembre 1864, une Américaine, Elizabeth West-Young qui séjournait en France Le couple eut 9 enfants. Ils firent construire le château d'Elhorriaga à Ciboure, lequel fut détruit en 1985[1]. Arnauld repose au cimetière de Ciboure.

La relation de leur voyage fut publiée par Arnauld en 1868 sous le titre de Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie. et vient d'être traduit pour la première fois en 2016 en langue éthiopienne.

Les deux frères reçurent la médaille de la Société de géographie de Paris en 1850.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) « Arnauld Michel d'Abbadie d'Arrast », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne]
  • Abbadie (Arnauld d'), Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie (Abyssinie), Hachette, Paris, 1868, tome 1er (seul paru), édition originale, 621 p., carte.
  • Abbadie (Arnauld d'), Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie (Abyssinie), tome 1er, réédition anastatique du tome premier, préface de Joseph Tubiana, introduction et notes de Jeanne-Marie Allier, Città del Vaticano, Studi e Test 286, 1980, 628 p., carte. (ISBN 88-210-0516-X)
  • Abbadie (Arnauld d'), Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie (Abyssinie), tome 2e à 4e, introduction, édition, notes et index de Jeanne-Marie Allier, Città del Vaticano ; Studi e Test 287, 304, 391 ; resp. 1980, 1983 et 1999 ; resp. 316, 288, 458 p., (édition des manuscripts inédits). (ISBN 88-210-0565-8), (ISBN 88-210-0526-7), (ISBN 88-210-0696-4)
  • Arnauld d'Abbadie, explorateur de l'Ethyopie (1815-1893), publiée dans la revue Les Contemporains, par G. d'Arnély, en 1898.
  • Abbadie d'Arrast (Bernard d'), Épopée d'Arnauld d'Abbadie d'Arrast « Ras Mikael » en Éthiopie, sans lieu, sans éditeur, initiative de publication prise par Jean de Saint-Chamas et Bruno d'Abbadie d'Arrast, avril-décembre 1975, in 4°, 160 p., broché.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :