Ras (titre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ras (en amharique : ራስ) est un titre seigneurial éthiopien. Équivalent du titre de duc, il désigne au départ un responsable important non issu de la lignée impériale. Le titre de « Leul Ras » était donné aux chefs de la branche cadette de la dynastie impériale, tels que les princes de Godjam et du Tigré.

Ce titre, un des plus élevés de la cour, était problement réservé aux gouverneurs héréditaires des grandes provinces de l'Ethiopie dans un contexte de féodalité. Ultérieurement il fut aussi attribué à des membres de la famille impériale et à certains dignitaires ecclésisastiques. Un ras se faisait précéder par 24 tambours, les négarits.


Durant le règne l'empire de Menelik II, seuls les chefs des provinces les importantes (Harar, Selale, Arsi, Bale, Begemder, Tigrè, Ilubabor, Kaffa, Velega, Volo, Jegu Vadla, Delanta, Davunt, Sedho, Varo, Meket, Zobil, Lasta e Gojam) possèdaient ce titre.

Le terme rastafarisme dérive de ras Tafarì Makonnen, c'est-à-dire de l'union entre le titre ras et le nom de baptême de l'empereur Haïlé Sélassié Ier.

Durant la période fasciste en Italie, la propagande du régime faisait grand cas des conquêtes coloniales en Libye, en Abyssinie, dans le Dodécanèse, etc. D'une certaine façon, l'Éthiopie était alors à la mode (la chanson Facetta Nera en est un bon exemple) et bon nombre de dignitaires du parti fasciste, dont certains avaient combattu en Éthiopie, se décorèrent informellement du titre de Ras. Ainsi par exemple, le très brutal Roberto Farinacci , secrétaire du parti pour la ville de Crémone, était connu comme Ras di Cremona[1], ou Igino Ghisellini, un autre dignitaire fasciste, mystérieusement assassiné, qui se faisait appeler Ras di Ferrare.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Il tempo e la storia - archivio, « Farinacci l'anti-duce », Rai Storia (consulté le 29 novembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]