Tekezé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ge'ez.svg Cette page contient des caractères éthiopiques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
image illustrant un cours d’eau
Cet article est une ébauche concernant un cours d’eau.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Tekezé
Le Tekezé.
Le Tekezé.
Caractéristiques
Longueur 608 km
Bassin ?
Bassin collecteur Nil
Débit moyen ?
Cours
Confluence Atbara
· Coordonnées 14° 10′ N 36° 00′ E / 14.17, 36 (Confluence - Tekezé)
Géographie
Pays traversés Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Drapeau de l'Érythrée Érythrée
Drapeau du Soudan Soudan

Le Tekezé (ተከዜ (Täkäzé)) est un sous-affluent du Nil. Il prend sa source en Éthiopie et se jette dans l'Atbara au Soudan.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le cours de la rivière Tekezé mesure 608 km[1] et est plus long que celui de l'Atbara à leur point de confluence. La rivière a creusé un profond canyon, le plus profond d'Afrique et l'un des plus profonds au monde. En certains endroits, sa profondeur atteint 2 000 mètres[2].

La rivière prend sa source dans les montagnes du centre de l'Éthiopie, non loin du mont Qachen. Il prend une direction ouest, puis nord et à nouveau ouest, formant la partie la plus occidentale de la frontière entre l'Éthiopie et l'Érythrée. La rivière poursuit son cours dans la partie sud-est du Soudan avant de rejoindre l'Atbara par 14° 10′ N 36° 00′ E / 14.17, 36.

Aménagements[modifier | modifier le code]

La Chine a construit le barrage de Tekezé, 180 m de haut, « plus grand projet de coopération dans un pays africain » selon la presse chinoise, surnommé le « barrage des Trois Gorges éthiopien » par Sinohydro, l'entreprise chinoise qui a remporté le chantier[3].

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Courbe hydrologique du Tekezé
Courbe hydrologique du Tekezé

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Climate Statistics Abstract » [PDF], sur Central Statistical Agency,‎ (consulté le 25 octobre 2015), p. 9
  2. (en) David Roberts, Escape Routes: Further Adventure, Google Books (lire en ligne), p. 28
  3. (en) « Tekeze Dam, Ethiopia », sur International Rivers (consulté le 25 octobre 2015)