Arida-gawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arida-gawa
(japonais : 有田川)
Illustration
Le fleuve Arida, vu du pont Ate, à Arida.
Caractéristiques
Longueur 94 km
Bassin 468 km2
Cours
· Localisation Mont Kōya (mont Yōryū)
· Altitude 1 009 m
· Coordonnées 34° 14′ 08″ N, 135° 36′ 24″ E
Embouchure Canal de Kii
· Localisation Arida
· Altitude m
· Coordonnées 34° 04′ 59″ N, 135° 05′ 44″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau du Japon Japon
Région Kansai
Principales localités Kōya, Katsuragi, Aridagawa, Arida

Le fleuve Arida (有田川, Arida-gawa?) est un cours d'eau du Japon situé dans la préfecture de Wakayama au Japon. Il prend sa source au mont Kōya et, s'écoulant d'est en ouest, termine son parcours dans le canal de Kii.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Long de 94 km[1],[2], le fleuve Arida s'écoule dans le Nord de la préfecture de Wakayama, sur l'île de Honshū, au Japon. Il prend sa source sur les pentes du mont Kōya (versant sud du mont Yōryū 1 900 m)[3],[4],[1]. Son parcours traverse le bourg de Kōya, du nord-ouest au sud-ouest, le Sud de Katsuragi, puis Aridagawa d'est en ouest. Il se termine à Arida, ville que divise, d'est en ouest, le fleuve Arida avant d'atteindre son embouchure dans le Canal de Kii[5],[1].

Le bassin versant du fleuve Arida s'étend sur une superficie de 468 km2, d'est en ouest, dans le Nord de la préfecture de Wakayama, jusqu'à la limite sud-ouest de la préfecture de Nara[3],[1].

Affluents[modifier | modifier le code]

Tout au long de son parcours du mont Kōya jusqu'au canal de Kii, le cours principal du fleuve Arida est alimenté par 37 affluents dont les principaux sont[6] : les rivières Murokawadani[l 1], Yukawa[l 2], Yomura[l 3], Juri[l 4], et, en rive droite, la rivière Hayatsukidani[l 5],[3],[1].

Catastrophes naturelles[modifier | modifier le code]

Le bassin versant du fleuve Arida est réputé être une zone géographique subissant de fréquentes inondations. Les débordements les plus importants du fleuve Arida remontent à 1889, 1948 et 1953[6].

Inondations de 1953[modifier | modifier le code]

En juillet 1953, une crue du fleuve Arida engendre des inondations qui provoquent l'endommagement de 8 600 habitations et dévastent 80 % des terres arables réparties le long du cours d'eau. Durant la catastrophe, 1 046 personnes sont mortes ou portées disparues et 7 600 autres sont blessés[6],[7].

Barrage[modifier | modifier le code]

En 2018, le bassin versant du fleuve comprend un unique barrage : le barrage futagawa (ja)[6],[7]. La construction de ce barrage poids a débuté en 1963 et s'est achevée en mars 1967. Mis en place après la catastrophe de 1953 pour contrôler les crues du fleuve Arida, il sert aussi à la production d'énergie hydroélectrique[6]. Situé dans le Nord du bourg d'Aridagawa (cours moyen de l'Arida-gawa), il maintient le niveau d'eau d'un lac artificiel (0,86 km2, jusqu'à 30 100 000 m3 d'eau[8]) créé en amont, au pied du versant nord du mont Karasutomari[l 6] (619 m)[9]. L'ouvrage d'art est une structure en béton de 222,8 m de haut et 67,4 m de large. Il occupe un volume de 209,25 m3[8].

Un millier de cerisiers Yoshino fleurissent au printemps, le long des rives du lac de barrage Futagawa[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes lexicales bilingues[modifier | modifier le code]

  1. La rivière Murokawadani (室川谷川, Murokawadani-gawa?).
  2. La rivière Yukawa (湯川川, Yukawa-gawa?).
  3. La rivière Yomura (四村川, Yomura-gawa?).
  4. La rivière Juri (修理川, Juri-gawa?).
  5. La rivière Hayatsukidani (早月谷川, Hayatsukidani-gawa?).
  6. Le mont Karasutomari (烏泊山, Karasutomari-yama?).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (ja) Asahi Shinbun, « 有田川 » [« Le fleuve Arida »], sur Kotobank,‎ (consulté le 15 août 2018).
  2. La longueur du cours principal du fleuve Arida est de 67 km[1].
  3. a b et c Préfecture de Wakayama 2015, p. 2.
  4. (ja) Institut d'études géographiques du Japon, « GSI Maps », sur www.gsi.go.jp (consulté le 15 août 2018).
  5. (ja) Institut d'études géographiques du Japon, « GSI Maps », sur www.gsi.go.jp (consulté le 15 août 2018).
  6. a b c d et e (ja) Préfecture de Wakayama, « 二川ダムの歴史 » [« Histoire du barrage Futagawa »], sur www.pref.wakayama.lg.jp,‎ (consulté le 15 août 2018).
  7. a et b (ja) Asahi Shinbun, « 二川ダム » [« Le barrage Futagawa »], sur Kotobank,‎ (consulté le 15 août 2018).
  8. a et b (ja) Préfecture de Wakayama, « 二川ダムの概要 » [« Présentation du barrage Futagawa »], sur www.pref.wakayama.lg.jp,‎ (consulté le 15 août 2018).
  9. (ja) Institut d'études géographiques du Japon, « GSI Maps », sur www.gsi.go.jp (consulté le 15 août 2018).
  10. (ja) Les rives du barrage Futagawa et le pont Zaō, « 二川ダム湖畔・蔵王橋 », sur www.town.aridagawa.lg.jp,‎ (consulté le 16 août 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :