Sanzu-no-kawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une représentation de la rivière Sanzu dans le Jūō-zu (十王図) de Mitsunobu Tosa. Le Bien peut traverser la rivière par un pont alors que le Mal est jeté dans les courants infernaux infestés de dragons.

La Sanzu-no-kawa (三途の川), ou « fleuve des trois chemins » est, dans la tradition bouddhiste et les croyances religieuses japonaises, une rivière semblable au fleuve Styx. Les morts doivent traverser cette rivière, ce qui explique pourquoi lors d'un enterrement japonais, on place six pièces de monnaie dans le cercueil.

La Sanzu-no-kawa est censée être située au Mont Osore, une région désolée et isolée au nord du Japon.

Selon le Sōka Gakkai, les défunts le traversent sept jours après leur mort. Il existe trois passages : un pont, un gué et un site où il n'y a que l'eau infestée de serpents. Le choix du passage dépend des actions que le défunt a faites de son vivant. Ceux qui ont fait surtout le bien traversent sur le pont orné de sept matières précieuses. Ceux dont les bons et mauvais actes karmiques s'équilibrent traversent au gué. Ceux qui ont commis surtout de mauvaises actions doivent traverser l'eau infestée d'affreux serpents. Avant la traversée, les trépassés rencontrent un couple de démons qui résident sous un grand arbre. La femelle, appelée Datsue-ba, dépouille les morts de leurs vêtements, et le mâle, Keneō, accroche les vêtements sur une branche de l'arbre pour déterminer le poids de leurs offenses. Il y a également un dicton populaire qui dit : « Si vous prenez trop d'argent, vous allez vous noyer dans la rivière Sanzu ».

Rivières Sanzu réelles au Japon[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]