Hida-gawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hida-gawa
(japonais : 飛騨川)
Illustration
La rivière Hida à Gero
Caractéristiques
Longueur 137 km
Bassin 2 167 km2
Débit moyen ?
Cours
Source Mont Norikura
· Localisation Takayama
· Altitude 1 672 m
Confluence Fleuve Kiso
· Localisation Minokamo
· Coordonnées 35° 26′ 46,6″ N, 137° 03′ 08,6″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau du Japon Japon
Régions traversées Préfecture de Gifu
Principales localités Takayama, Gero, Minokamo

La rivière Hida (飛騨川, Hida-gawa?) est un cours d'eau du Japon long de 137 km dont le cours est entièrement situé dans la préfecture de Gifu.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue aérienne en couleur d'un fleuve rejoint par l'un de ses affluents.
Confluence de la rivière Hida et du fleuve Kiso à Minokamo.

La rivière Hida est un affluent du fleuve Kiso d'une longueur de 137 km[1]. Elle prend sa source au col Nomugi (1 672 m)[1] situé au sud-est du mont Norikura à la limite est de la ville de Takayama dans la préfecture de Gifu.

Du sud du mont Norikura, son cours s'oriente sud-ouest dans le massif montagneux des Alpes du Nord jusqu'au lac artificiel Takanenorikura où son volume d'eau est augmenté par des eaux de ruissellement des monts Kamagamine et Ontake[1], puis nord-ouest jusqu'au lac artificiel Asahi. Au nord-ouest de celui-ci, le cours de la rivière Hida s'infléchit dans la direction ouest puis plein sud à la traversée de l'ancien bourg de Kuguno intégré depuis 2005 à Takayama. La rivière Hida traverse ensuite la ville de Gero, du nord au sud, le long de la ligne principale Takayama reliant l'aire urbaine de Nagoya à la région de Hokuriku. Non loin de la station Hida-Kanayama, elle est rejointe par l'un de ses principaux affluents : la rivière Maze. Quittant Gero, elle passe dans l'ouest du bourg de Shirakawa, traverse les bourgs de Hichisō et Kawabe, et rejoint le fleuve Kiso dans le sud-est de la ville de Minokamo.

Photo couleur d'une rivière traversant un canyon sur fond de forêt.
Le canyon Hisui.

De Shirakawa à Hichisō elle forme, sur 12 km, le canyon Hisui[2] dont les nids-de-poule sont classés monument naturel depuis 1961[3].

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Du nord au sud, dans son bassin versant d'une superficie de 2 167 km2[1], les principaux affluents de la rivière Hida sont[4] :

  • La rivière Akigami qui alimente le lac artificiel Akigami dans le sud-est de Takayama ;
  • La rivière Osaka (bourg d'Osaka, nord de Gero) ;
  • La rivière Maze (ouest de Gero) ;
  • La rivière Sami (bourg de Shirakawa) ;
  • La rivière Shira (bourg de Shirakawa) ;
  • La rivière Kabura (bourg de Hichisō).

Barrages[modifier | modifier le code]

En 2015, le courant de la rivière Hida est contrôlé par treize barrages qui permettent de lutter contre les inondations, produire de l'électricité, constituer des réserves d'eau potable et assurer l'irrigation des terres agricoles de la région.

Les principaux barrages sont les barrages de Takanedaiichi et Asahi à Takayama et Shimohara à Gero, tous spécialisés dans la production d'énergie hydroélectrique et le stockage d'eau[1].

Ponts[modifier | modifier le code]

Photo couleur d'un pont suspendu au-dessus d'une rivière sur fond de paysage de montagne.
Le pont Shirakawa.

En 2015, la rivière Hida est enjambée par une douzaine de ponts dont le pont Shirakawa, situé à moins de 100 m du point de confluence entre les rivières Hida et Shira dans le bourg de Shirakawa. Le pont Shirakawa est un pont suspendu qui date de 1926[5].

La plus ancienne pierre du Japon[modifier | modifier le code]

En 1970, un géologue de l'université de Nagoya se rend à Hichisō pour explorer le canyon Hisui. Dans le lit de la rivière Hida, il découvre un conglomérat duquel il extrait un morceau de gneiss. Des mesures physiques de datation de celui-ci montrent qu'il s'agit d'une pierre du Paléoprotérozoïque (environ -2 000 Ma).

En 2015, cette roche est toujours la plus ancienne pierre du Japon[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (ja) Japan Dam Foundation, « 飛騨川のダム » [« Barrages de la rivière Hida »] (consulté le 8 août 2015).
  2. (ja) [vidéo] HealingJapanTV - « 岐阜県 蘇水峡の紅葉 » (sons de la nature) sur YouTube.
  3. (ja) Agence pour les Affaires culturelles, « 飛水峡の甌穴群 » [« Nids-de-poule du canyon Hisui »], sur www.bunka.go.jp (consulté le 8 août 2015).
  4. (ja) Préfecture de Gifu, « 木曽 » [« Kiso »] [PDF], sur www.pref.gifu.lg.jp,‎ (consulté le 8 août 2015), p. 22.
  5. (ja) 岐阜県庁, « 飛騨川周辺地域の歴史的土木構造物 » [« Ouvrages d'art historiques du bassin de la rivière Hida »], sur www.pref.gifu.lg.jp,‎ (consulté le 8 août 2015).
  6. (ja) 岐阜県加茂郡七宗町, « 石のまち » [« Bourg de la pierre »], sur www.hichiso.jp (consulté le 8 août 2015).