Katashina-gawa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Katashina-gawa
(japonais : 片品川)
Illustration
La rivière Katashina à Numata
Caractéristiques
Longueur 60,8 km
Bassin 673,1 km2
Débit moyen ?
Cours
Source mont Kuroiwa
· Localisation Préfectures de Gunma, Fukushima et Tochigi
Confluence Fleuve Tone
· Localisation Shōwa
· Coordonnées 36° 36′ 58,4″ N, 139° 02′ 35,5″ E
Géographie
Pays traversés Drapeau du Japon Japon
Régions traversées Préfecture de Gunma
Principales localités Numata, Shōwa

La rivière Katashina (片品川, Katashina-gawa?) est un cours d'eau du Japon dont le cours est entièrement situé dans la préfecture de Gunma. Elle est un affluent du fleuve Tone.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le bassin de la rivière Katashina, d'une superficie de 673,1 km2[1], est situé dans le nord-est de la préfecture de Gunma. La rivière, longue de 60,8 km[1], est un affluent du fleuve Tone. Elle prend sa source sur le flanc ouest du mont Kuroiwa sis à cheval sur les trois préfectures de Gunma, Fukushima et Tochigi.

Son cours s'oriente sud-ouest jusqu'au lac artificiel Sonohara dans la partie centrale de la ville de Numata. Quittant le lac Sonohara, il prend la direction du nord-ouest dans Numata puis le long de la limite nord du village de Shōwa. À environ 7 km de son point de confluence avec le fleuve Tone, le cours de la rivière s'infléchit sud-ouest.

La rivière Katashina se jette dans le fleuve Tone entre Numata et Shōwa, à la limite ouest du village de Shōwa.

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

Les principaux affluents de la rivière Katashina sont[1] :

  • La rivière Kasashina ;
  • La rivière Kurihara à Numata ;
  • La rivière Tsubo ;
  • La rivière Neri au sud-est du lac Sonohara.

Barrages[modifier | modifier le code]

Photo couleur d'un barrage.
Barrage Sonohara.

Le barrage Sonohara est le principal barrage construit pour contrôler le courant de la rivière Katashina et, indirectement, celui du fleuve Tone. Il est destiné à la lutte contre les inondations et la production d'énergie hydroélectrique.

Ponts[modifier | modifier le code]

En 2015, la rivière Katashina est enjambée par 21 ponts dont le pont en treillis Katashinagawa à Shōwa et le pont à poutres Fukiwari à Numata.

Catastrophes naturelles[modifier | modifier le code]

Depuis des temps immémoriaux, la pluie, tombant en trombes d'eau, dans l'intérieur des terres, et des typhons, venus de l'océan Pacifique, ont provoqué le débordement de la rivière Katashina. La répétition de ces catastrophes naturelles a contraint les habitants de cette région du Japon à construire des digues et des barrages pour contrôler les crues tout le long du cours d'eau.

Inondations de 1947[modifier | modifier le code]

En , le passage du typhon Kathleen sur la région de Kantō donne naissance à des pluies torrentielles qui font sortir le fleuve Tone et ses affluents de leur lit en amont de son cours. Fin septembre, la préfecture de Gunma recense 592 morts, 107 disparus, 1 231 blessés et des dizaines de milliers de maisons inondées[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (ja) Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, « 片品川流域 » [« Bassin de la rivière Katashina »],‎ (consulté le 12 septembre 2015).
  2. (ja) Ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme, « カスリーン台風 » [« Typhon Kathleen »],‎ (consulté le 12 septembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]