Antonino Virduzzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Antonino Virduzzo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
Nationalité
Activité

Antonino Virduzzo (né le à Greenwich Village, à New York et mort le à Rome) est un peintre italien contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Antonino Virduzzo est né aux États-Unis de parents issus de l'immigration sicilienne mais retourne avec ses parents vivre en Sicile à Comiso dès 1932.

De 1932 à 1952, il se plonge dans les études artistiques : École d'art de Comiso où il étudie la sculpture sur pierre, Lycée artistique de Florence, Accademia Albertina de Turin (peinture), école de peinture de Casorati (peinture), Académie des Beaux-arts de Rome (1949) (gravure).

Ses études sont souvent interrompues par des voyages à l'étranger et tout particulièrement aux États-Unis, où il émigre en 1946.

Entre 1946 et 1949, Alexandre Jolas l'expose à la Galerie Hugo à New York. Pendant la période 1947 - 1949, il abandonne ses prétentions artistiques et travaille dans la marine marchande et voyagera entre l'Amérique et l'Europe avant de revenir en Italie en 1949.

En 1950, il soutient la création de la Stable Gallery à New York. En 1951, il est exposé à la Galerie Bodley à New York.

Antonino Virduzzo a été professeur à l'Accademia di Belle Arti de Catane en Sicile. En 1951, il organise des échanges artistiques entre l'Italie et les États-Unis. Entre 1952 et 1955, il réside en France où il s'ouvre à d'autres aventures. Période fondamentale pour son évolution personnelle, il expérimente l'abstraction géométrique et la question de la transparence de la couleur.

Entre 1952 et 1955, il séjourne en France où il réalise de nombreux vitraux.

Entre 1955 et 1962, il réalise des lithographies dont les couleurs sont proches de la peinture géométrique de Mondrian et fait des expériences artistiques proches de ce que l'on appellera plus tard le Pop art.

En 1956, il réalise ses premières expositions personnelles à Rome (Galleria L'incontro) et à Tunis (Galleria L'Atelier), puis en 1957, il séjourne plusieurs mois en France et il est invité à exposer au musée d'art moderne de Paris avec l'aide de la Galerie de France (Exposition « Comparaisons »).

En 1958, il participe à la XXIXe Biennale de Venise En 1959, il réalise des expositions à Turin, Rome, Paris et Alexandrie.

Durant l'année 1960, il est invité par la National Chalcographic de Rome à exposer en Amérique, ainsi qu'au Japon, Chine, Inde, Pays-Bas, Allemagne et Scandinavie.

En 1962, il publie une monographie de ses gravures et se voit décerner le Grand Prix international de l'Estampe à la XXIe Biennale de Venise. Il est également présent à la Biennale internationale de Tokyo.

Entre 1961 et 1964, il réalise une grande fresque à la technique mixte intitulée « Hiroshima ».

À partir de 1962, il réalise ses premiers bas-reliefs et ses premières sculptures.

En 1966, il expose à Heidelberg en l'honneur du 200e anniversaire des graphistes italiens.

À partir de 1967, il travaille à l'intégration de son œuvre dans l'espace public et réalise des sculptures monumentales pour des écoles, universités et administrations.

En 1971, il réalise une rétrospective de son œuvre sous les auspices du Président de la République Italienne.

En 1972, « Ellegi » une publication italienne consacre un numéro entier à ses travaux.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présenté par Jacques Lassaigne et organisé par Suzanne de Coninck. Celle-ci présentera son travail dans différents salons et expositions de groupe notamment « Réalités nouvelles », « Salon d'art sacré »
  2. Organisée par René Deroudille et par Paul Gauzit
  3. Présentée par Jacques Lassaigne et organisée par Suzanne de Coninck
  4. organisée par Paul Gauzit
  5. Organisée par Suzanne de Coninck. Elle présente deux grands cycles d'œuvres de Virduzzo 1) grands reliefs colorés 2) sculpture en bronze
  6. Présentée par René Deroudille et Paul Gauzit, organisée par Corinno
  7. Organisée par Paul Gauzit. Il l'exposera dans de nombreuses expositions à Lyon et la Région lyonnaise
  8. Organisée par le poète islandais Thor Vilhjalmsson
  9. Organisée par Giuseppe Corso
  10. Organisée par Aldo Giovannetti et présentée par le poète américain William Demby
  11. Présenté par Renato Guttuso et organisé par Antonio Saitta
  12. Présenté par Filiberto Menna et organisé par Antonio Randazzo
  13. Présentée par Renato Guttuso
  14. Organisé par Michel Arnaud et présenté par Jean Danielou
  15. présenté par Jean Danielou et organisé par Renato Cardazzo
  16. Présentée par René Massat et organisée par Renato Carduzzo
  17. Organisée par Antonio Saitta et présentée par Lorenza Trucchi
  18. Organisée par Luigi Finizio
  19. Organisée par le peintre Mercuri
  20. Organisée sous le Haut patronage du Président de la République
  21. Organisée par le peintre Gagliardo et présentée par William Demby
  22. Présenté par Abe Nobuya - Yoseido Gallery de Tokyo
  23. Exposition organisée par Gilbert Tanugli

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antonino Virduzzo : I gioielli, Ellegi edizioni, Rome, 1972 (122 pages, 23,5 × 17 cm).
  • Antonino Virduzzo, gravures, reliefs, sculptures, 1955-1974, Catalogue de l'exposition du 23 février au au Musée de l'Abbaye Sainte-Croix des Sables-d'Olonne - 1974.