Antidiarrhéique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine image illustrant la pharmacie
Cet article est une ébauche concernant la médecine et la pharmacie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

On appelle médicament antidiarrhéique tout médicament qui soulage des symptômes de la diarrhée.

Le traitement vise à soulager les symptômes mais aussi à réduire le risque de déshydratation, potentiellement fatale pour les bébés.

Produits antidiarrhéiques[modifier | modifier le code]

Ralentisseurs du transit intestinal[modifier | modifier le code]

Ces médicaments sont des opioïdes :

Antisécrétoires[modifier | modifier le code]

Racécadotril (Tiorfan), inhibiteur de l'enképhalinase intestinale.

Adsorbants et astringents[modifier | modifier le code]

Attapulgite (Actapulgite), charbon activé, Diosmectite (Smecta)…

Probiotiques[modifier | modifier le code]

Les probiotiques sont des médicaments à base de micro-organismes bénéfiques qui vont rééquilibrer la flore intestinale. Saccharomyces boulardii et Lactobacillus acidophilus sont utilisés dans cette indication.

Produits végétaux[modifier | modifier le code]

En plus de boire beaucoup pour compenser les pertes en eau, il est recommandé de bien saler les aliments pour compenser les pertes en sodium (causées par le « lessivage » du corps par la perte d'eau)[1].

Traitements adjuvants[modifier | modifier le code]

Supplémentation en électrolytes (Oral Rehydration Solution : ORS).
Certaines diarrhées d'origine infectieuses nécessitent des antibiotiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Laurent Beaugerie, gastro-entérologue à l'hôpital Saint-Antoine de Paris « Diarrhée et auto-médication », videos.doctissimo.fr.
  2. a et b Maria Treben, La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu - conseils et pratique des simples (des plantes médicinales). Éditeur W. Ennsthaler, Autriche, 112 p. ISBN 3850681238. Première édition : 1983. Acore odorant : p. 47-48. Camomille : p. 16-18.