Service médical rendu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le service médical rendu (SMR) est un critère utilisé en santé publique pour classer les médicaments ou dispositifs médicaux en fonction de leur utilité d'un point de vue thérapeutique ou diagnostique. Ce critère sert aux administrations de santé dans certains pays comme la France à définir le taux de remboursement.

En France[modifier | modifier le code]

En France, depuis 2004, l'assurance maladie rembourse les médicaments ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché en proportion de leur SMR tel qu'il est évalué par la Commission de la Transparence de la Haute Autorité de santé[1]. Celle-ci classe les médicaments selon quatre niveaux en fonction de leur SMR de « insuffisant » à « majeur ».

Différents niveaux de SMR[modifier | modifier le code]

Les quatre niveaux de SMR[2] sont les suivants, les trois premiers seulement donnant lieu à un avis favorable à l'inscription sur la liste des médicaments remboursables :

  • SMR important.
  • SMR modéré
  • SMR faible
  • SMR insuffisant.

Quelques médicaments au SMR insuffisant[3],[4][modifier | modifier le code]

Amélioration du service médical rendu[modifier | modifier le code]

L'amélioration du service médical rendu (ASMR) désigne l'apport d'un nouveau traitement par rapport aux traitements déjà disponibles et est de I, « majeure », à IV, « mineure ». Une amélioration de niveau V (équivalent à « pas d'ASMR ») signifie « absence de progrès thérapeutique » [5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Commission de la transparence, sur le site de la Haute Autorité de santé.
  2. La Commission de la Transparence. Évaluation des médicaments en vue de leur remboursement HAS, Saint-Denis La Plaine, 16 avril 2013, consulté le 05 février 2018.
  3. Le service médical rendu recale 835 médicaments ![1]
  4. Fin de prise en charge en avril et mai 2020 pour plusieurs médicaments[2]
  5. « Le service médical rendu (SMR) et l’amélioration du service médical rendu (ASMR) », sur www.has-sante.fr, Haute Autorité de santé, (consulté le 17 septembre 2017)