Anse de Paulilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anse de Paulilles
Banyuls coast 1 Luc Viatour.jpg

Paulilles

Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Adresse
Coordonnées
Superficie
32,5 ha
Création
1998
Administration
Conservatoire du littoral
Localisation sur la carte des Pyrénées-Orientales
voir sur la carte des Pyrénées-Orientales
Green pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Green pog.svg

L'anse de Paulilles est située sur le littoral méditerranéen du département français des Pyrénées-Orientales, dans le territoire de la commune de Port-Vendres. Elle forme une aire protégée accessible au public, propriété du Conservatoire du littoral et est gérée par le Conseil général des Pyrénées-Orientales. Paulilles fait partie du réseau Natura 2000 pour protéger sa faune, sa flore et ses fonds marins. Elle s'étend sur 17 hectares dans une baie abritée sur la mer Méditerranée, aux pieds du massif des Albères. Les abords de la baie et la prairie sont aménagés pour le public et témoignent de l'histoire de la dynamiterie de Paulilles[1].

Toponyme[modifier | modifier le code]

Selon le dictionnaire catalan Diccionari català-valencià-balear le toponyme Paulilles vient du latin 'padulicŭlas', diminutif de 'padūles' (‘lagunes’). Paulilles, était orthographié Paulille en français au XIXe siècle[2],[3],[4],[5]. Par ailleurs, Paulille est le nom de deux saints dont Paulillus[6].

Le premier saint Paulille était espagnol de naissance et frère des saints Paschase et Eutychien, qui souffrirent le martyre en Afrique (voir Arcade), par ordre de Genséric, roi des Vandales, parce qu'ils refusaient d'abjurer leur foi pour embrasser l'arianisme[6]. Paulille imita leur constance, et s'il ne fut pas condamné aux mêmes supplices, il le dut sans doute à sa grande jeunesse; mais Genséric, ne pouvant le faire apostasier, le fit accabler de coups de bâton et le condamna ensuite à l'esclavage. Il est nommé dans le Martyrologe romain sous le 13 novembre[6].

Le second est Paulillus, martyr à Nicomédie avec saint Cyriaque et leurs compagnons[6]. Il est honoré le 19 décembre[6].

Géographie[modifier | modifier le code]

Située à environ 3 km au sud de Port-Vendres, derrière le col de Las Portas, le long de la route départementale 914, Paulilles est une petite baie protégée donnant sur la Méditerranée entre le cap Béar, et le cap de l'Oullestrell. Elle s'étend en prairie vers la mer entre des promontoires rocheux en formant les plages de Bernardi, del Mitg, et du Fourat au sud.

Flore[modifier | modifier le code]

La côte des Albères[modifier | modifier le code]

Paulilles depuis le cap Béar

La forêt d'origine a été préservée et occupe une place importante qui donne à Paulilles l'aspect paysager typique de la côte des Albères. Il est composé de pin d'Alep (Pinus halepensis), pin maritime (Pinus pinaster), pins à pignons (Pinus pinea), pour la famille des (Pinaceae) composent avec les chêne vert (Quercus ilex), les chêne-liège (Quercus suber) et les Oliviers (Olea europaea). La flore est très bien représentée avec des espèces endémiques comme l'Armerie du Roussillon (Armeria ruscinonensis Girard), le polycarpon de Catalogne (Polycarpon polycarpoides), la Thymelaea hirsuta, la statice de Trémols, et de deux habitats d'intérêts communautaire : les fourrés de tamaris Tamarix (Tamaricaceae), et les fourrés de Gattiliers (Vitex agnus-castus).

Une prairie sous-marine[modifier | modifier le code]

Toutes les eaux autour de Paulilles sont également protégées dans le site par le réseau Natura 2000, ainsi les posidonies (Posidonia oceanica) de la côte des Albères offrent des habitats, des lieux de reproduction et de nurserie pour l'ensemble de la faune marine du littoral, tout comme le Coralligène, enchevêtrement biologique riche et complexe d'animaux et de végétaux.

Ces plantes marines forment de grandes prairies sous-marines de très haute importance pour la protection de l'environnement dans la région[7].

Faune[modifier | modifier le code]

Histoire de Paulilles[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dynamiterie de Paulilles.
Le site dans les années 2010.

Paulilles est aménagé sur un site protégé par l'organisation européenne Natura 2000. Il s'agit de la réhabilitation d'une fabrique de dynamite Nobel situé sur un ancien hameau de Port Vendres. Elle a été créée au XIXe siècle par l'associé de Nobel en France, Paul François Barbe, industriel lorrain de la société Barbe Père et Fils et Cie (Maîtres de Forges à Liverdun) et construite en 1870[8].

En juillet 1991, les installations de la dynamiterie de Paulilles sont fermées par la Société nationale des poudres et des explosifs (SNPE) et vendues par la suite au Conservatoire du littoral en 1998 qui a classé et protégé Paulilles des promoteurs immobiliers[9].

En 2005, le Conseil général des Pyrénées-Orientales lance la rénovation de neuf bâtiments, en détruit près de soixante-dix, et aménage près de dix-sept hectares de paysage pour faire de Paulilles un site gratuit et écologique ouvert au grand public, un musée sur le patrimoine industriel de la fabrique et un atelier de réparation de barques catalanes[10],[1]. Le site sera ouvert au public en juin 2008.

Activités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site de l'ancienne dynamiterie Nobel [PDF]
  2. Commission des Annales des mines, Annales des mines : ou recueil de mémoires sur l'exploitation des mines et sur les sciences et les arts qui s'y rattachent, Dunod, 1889, pages 96 à 98
  3. Ministère de la guerre - Comité Technique du Génie, Mémorial de l'officier du Génie : ou Recueil de mémoires, expériences, observations, et procédés généraux propres à perfectionner les fortifications et les constructions civiles et militaires, Volume 24, 1875
  4. Société de l'industrie minérale, Bulletin trimestriel, Saint-Étienne, 1890, page 41
  5. Louis Companyo, Histoire naturelle du département des Pyrénées-Orientales, J.B. Alzine, 1864, page 649
  6. a, b, c, d et e L.-M. Pétin, Dictionnaire hagiographique ou Vies des saints et des bienheureux, Volume 41 de Encyclopédie théologique ou Série de dictionnaires sur toutes les parties de la science religieuse, Jacques-Paul Migne, Paris, 1848, page 681
  7. Fiche du site FR9101482 - Natura 2000
  8. Histoire du Roussillon - Paulilles
  9. Conservatoire du littoral - Anse de Paulilles
  10. Le Grand Site de l'Anse de Paulilles par le Conseil Général des Pyrénées-Orientales

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]