Années 1130

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

XIe siècle | XIIe siècle | XIIIe siècle

Années 1110 | Années 1120 | Années 1130 | Années 1140 | Années 1150

1130 | 1131 | 1132 | 1133 | 1134 | 1135 | 1136 | 1137 | 1138 | 1139


Évènements[modifier | modifier le code]


  • En Hongrie, au cours des XIIe et XIIIe siècles, les querelles de succession provoquent des interventions étrangères (en particulier celles de Byzance sous Manuel Ier Comnène) et poussent les adversaires à faire aux grands d’importantes donations aux dépens du domaine royal. Les pouvoirs du roi s’en trouvent affaiblis, tandis que se constitue une noblesse puissante.

Personnages significatifs[modifier | modifier le code]

Pierre Abélard - Al-Mustarchid - Albert Ier de Brandebourg - Anaclet II - Béla II de Hongrie - Conrad III de Hohenstaufen - David Ier d'Écosse - Étienne d'Angleterre - Foulque V d'Anjou - Héloïse - Innocent II - Jean II Comnène - Ismaël de Damas - Ladislas II le Banni - Lothaire de Supplinbourg - Louis VII de France - Mahmud de Damas - Mathilde l'Emperesse - Mélisende de Jérusalem - Pierre Lombard - Raimond-Bérenger IV de Barcelone - Roger II de Sicile - Sanjar - Unur - Yue Fei - Zengi

Inventions, découvertes, introductions[modifier | modifier le code]

Art et culture[modifier | modifier le code]

Religion et philosophie[modifier | modifier le code]


Littérature[modifier | modifier le code]


Architecture[modifier | modifier le code]

La chapelle palatine de Palerme


Économie et société[modifier | modifier le code]

  • Dans les États latins d'Orient, la mortalité infantile est grande chez les occidentaux à l’hygiène sommaire et mal adaptés aux conditions de vie de l’Orient. Ce n’est qu’avec le temps, en apprenant à utiliser le hammam et en recourant aux services des médecins arabes, qu’ils amélioreront leur situation.
  • Émergence vers 1130-1150 des premières communes aristocratiques à Milan, Rome, Lucques, Pise, Parme et Pavie et dans les décennies suivantes à Plaisance, Arezzo, Assise et Gênes, puis Vérone, Pistoia, Côme, Sienne, Bologne, Florence. Elles sont dirigées par des consuls au pouvoir limité par l’assemblée des citoyens, l’arengo, qui approuve leurs décisions par acclamations en criant « Fiat, Fiat ». Dans les plus petites villes, cette assemblée regroupe tous les citoyens, mais dans les plus grandes, elle est remplacée par un conseil plus restreint, comme en 1164 à Pise, dont les membres sont soit élus au suffrage indirect, soit par les conseillers sortants, soit désignés par tirage au sort. Dans les communes aristocratiques, les familles nobles se groupent au sein de « clans » ou d’alliances appelés les consorterie, et s’affrontent entre elle pour le gouvernement de la cité. Elles construisent dans les villes des tours défensives, comme il en reste encore à San Gimignano et à Pavie.
  • 1130 ou 1133 : le roi Henri Ier Beauclerc octroie une charte aux Londoniens ()[18]. Les habitants de la ville bénéficient de la tenure bourgeoise, qui est une tenure libre, et voient leurs libertés garanties : administration municipale par un corps d’échevins (aldermen), droit de designer le shérif, fixation de l’assiette et collecte des impôts, instauration d’une foire ou d’un marché, droit d’association ou guilde des marchands recevant le monopole du commerce dans la ville.
  • Vers 1130 : les habitants de Cologne et de Brême obtiennent un comptoir commercial à Londres (Guidhall)[19].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John M. Riddle, A History of the Middle Ages, 300–1500, Rowman & Littlefield Publishers, (ISBN 9781442210042, présentation en ligne)
  2. Claude Antoine Rozet, Ernest Carette, Jean Chrétien Ferdinand Hoefer, L'Univers : histoire et description de tous les peuples… Algérie, États tripolitains, Tunis, F. Didot frères, (présentation en ligne)
  3. Bulletin de la Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle, Metz, Rousseau-Pallez, (présentation en ligne)
  4. (es) Grecia en tres tiempos, UNAM, (ISBN 9789703223220, lire en ligne)
  5. (en) Georges Duby et Juliet Vale, France in the Middle Ages 987-1460, Wiley, (ISBN 9780631189459, présentation en ligne)
  6. (en) Malcolm D. Lambert, The Cathars, Wiley, (ISBN 9780631209591, présentation en ligne)
  7. (en) Marcia L. Colish, Peter Lombard., vol. 1, BRILL, coll. « Brill's Studies in Intellectual History », , 893 p. (ISBN 9004098593, lire en ligne)
  8. Jean Chrétien Ferdinand Hoefer, Nouvelle biographie générale: depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, avec les renseignements bibliographiques et l'indication des sources à consulter, Firmin Didot frères, fils et cie, (lire en ligne)
  9. Charles de Rémusat, Abélard, Ladrange, (lire en ligne)
  10. Henri Van Hoof, Histoire de la traduction en Occident, De Boeck Supérieur, (ISBN 9782801109625, présentation en ligne)
  11. Françoise Pont-Bournez, Chrétien de Troyes : Père de la littérature européenne, Éditions L'Harmattan, (ISBN 9782296263185, présentation en ligne)
  12. Association internationale d'études occitanes et Anthonius Hendrikus Touber, Le rayonnement des troubadours: actes du colloque de l'AIEO, Association Internationale d'Etudes Occitanes, Amsterdam, 16-18 Octobre 1995, Rodopi, , 311 p. (ISBN 9042000902, lire en ligne)
  13. Étienne Gilson, Héloïse et Abélard, Vrin, (ISBN 978-2-7116-0286-5, présentation en ligne)
  14. Henri Basset, Henri Terrasse, Jean Hainaut, Sanctuaires et forteresses almohades, Maisonneuve et Larose, (ISBN 9782706814983, présentation en ligne)
  15. (en) O. M. Starza, The Jagannatha Temple at Puri: Its Architecture, Art, and Cult, BRILL, (ISBN 9004096736, lire en ligne)
  16. Rolf Grosse, Suger en question, Oldenbourg, (ISBN 9783486568332, présentation en ligne)
  17. (en) S. Khuda Bakhsh, The Arab Civilization, Read Books, (ISBN 9781406752373, lire en ligne)
  18. (en) Judith A. Green, The Government of England Under Henry I, Cambridge University Press, (ISBN 9780521375863, présentation en ligne)
  19. Michel Ballard, Le Moyen-âge en occident, Hachette Éducation, (ISBN 9782011818355, présentation en ligne)