Michel Biard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Biard (homonymie).

Michel Biard est un historien français, dont les travaux portent principalement sur la Révolution française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé d’histoire, Michel Biard est docteur de l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, où il a soutenu en 1993 une thèse sous la direction du professeur Michel Vovelle.

Après avoir été pendant dix ans maître de conférences en histoire moderne à l'Université Paris-I Panthéon-Sorbonne, il est depuis 2004 professeur d’histoire du monde moderne et de la Révolution française à l’université de Rouen, dont il a dirigé le département d'histoire[1] d'avril 2010 à mai 2012. Depuis cette date, il a été élu directeur du GRHis, laboratoire de recherches qui réunit les historien-ne-s, historien-ne-s de l'art et musicologues de l'Université de Rouen.

Ses recherches et travaux portent sur l’histoire politique et culturelle de la Révolution française, ainsi que sur le théâtre au XVIIIe siècle. Jusqu'en juin 2011, il était par ailleurs directeur des Annales historiques de la Révolution française, seule revue internationale consacrée à la période révolutionnaire. Depuis cette date, il a été élu président de la Société des études robespierristes, qui est chargée de la publication de cette revue internationale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Outre de très nombreux articles et communications, il a publié les ouvrages suivants :

  • Collot d’Herbois : Légendes noires et Révolution, Presses universitaires de Lyon, Lyon, 1995, 225 p., (ISBN 2-7297-0512-0).
  • Missionnaires de la République : les représentants du peuple en mission, 1793-1795 (avec une préface de Jean-Clément Martin), Paris, Éditions du CTHS, coll. « CTHS-histoire » no 8, 2002, 623 p., (ISBN 2-7355-0516-2).
  • Michel Biard (dir.), Terminée la Révolution… : actes du colloque de Calais (2001), Les Amis du Vieux Calais, Calais, 2002.
  • Collot d'Herbois, L’Almanach du père Gérard (1791), réédition bilingue (français et breton) sous la direction et avec des annotations de Gwennolé Le Menn (accompagnée d'une préface et de commentaires de Michel Biard), éditions Skol, coll. « La Bibliothèque bretonne » no 14, Saint-Brieuc, 2003, 517 p., (ISBN 2-911647-24-6).
  • Michel Biard et Pascal Dupuy, La Révolution française : dynamiques, influences, débats, 1787-1804, Paris, Armand Colin, coll. « U », 2004, 347 p., (ISBN 2-200-26385-6). – 2e édition, sous le titre : « La Révolution française : dynamique et ruptures, 1787-1804 », : mêmes éditeur et collection, 2008, 352 p., (ISBN 978-2-200-35454-1).
  • Les Lilliputiens de la centralisation : des intendants aux préfets, les hésitations d'un modèle français, Seyssel, Champ Vallon, coll. « La chose publique », 2007, 410 p., (ISBN 9782876734623).
  • Michel Biard (dir.), Les politiques de la Terreur, 1793-1794 : actes du colloque international de Rouen (11-13 janvier 2007) (organisé par le GRHis-Université de Rouen et la Société des études robespierristes), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007, 484 p., (ISBN 978-2-7535-0601-5).
  • Parlez-vous sans-culotte ? Dictionnaire du Père Duchesne (1790-1794), Paris, Tallandier, 6 janvier 2009, 575 p., (ISBN 978-2-84734-551-3).
  • Révolution, Consulat et Empire, 1789-1815 (en collaboration avec Philippe Bourdin et Siliva Marzagalli), Paris, Belin, 2009, 720 p. (ISBN 2701133661), t. 9 de l'Histoire de France publiée sous la direction de Joël Cornette (2009-2011).
  • Michel Biard (dir.), La Révolution française. Une histoire toujours vivante, Paris, Tallandier, 2010, 448 p.
  • Procès-verbaux de la Société populaire de Honfleur (1791-1795), Paris, Éditions du CTHS, 2011, 824 p.
  • Michel Biard (dir.), Bernard Gainot (dir.), Paul Pasteur (dir.) et Pierre Serna (dir.), « Extrême » ? : Identités partisanes et stigmatisation des gauches en Europe (XVIIIe ‑ XXe siècles), Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire »,‎ 2012 (ISBN 978-2-7535-1799-8)
  • Michel Biard et Philippe Bourdin (dir.), Robespierre Portraits croisés, Paris, Armand Colin, 2012, 288 p.
  • 1793, le siège de Lyon. Entre mythes et réalités, Clermont-Ferrand, Lemme Éditions, 2013, 120+XVI p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation du département d'histoire de l'université de Rouen.